Aller au contenu principal

Laura Giacherio, cofondatrice de La Charrette
“ Il y a une pénurie de producteurs locaux pour faire face à la demande des achats professionnels ”

Le Forum des fournisseurs de circuits courts se tiendra le 30 janvier à Hérouville-Saint-Clair (14). Il a pour objectif de présenter un panel de fournisseurs susceptibles d'aider au développement d'une activité en circuit court (transport logistique, transformation, outils de communication, etc.).

Cofondatrice de La Charrette* avec votre sœur Marie, votre entreprise sera présente au Forum des fournisseurs de circuits courts à Hérouville-Saint-Clair. Présentez-nous La Charrette ?

" Nous avons créé La Charrette en 2016 pour répondre aux questions de logistique des circuits courts entre producteurs locaux et acheteurs professionnels (cantines, restauration commerciale, centrales d'achat, épiceries, etc.). À cette époque nous avions constaté que les producteurs qui livraient aux professionnels le faisaient souvent d'une façon difficile à optimiser. Notre première activité a donc été un site de colivraison et nous avons engrangé de nombreux contacts dans notre base, près de 12 000, pour faire une bourse de fret en y ajoutant des transporteurs. Aujourd'hui la crise sanitaire étant passée par là, ce secteur du local a évolué et s'est développé à la faveur notamment de la loi Egalim. Si bien que depuis quelques mois, La Charette est devenue un réseau social de la logistique locale. Désormais, de façon simple, rapide et souple, par l'intermédiaire d'une carte interactive, nous proposons de mettre en relation l'ensemble des professionnels de l'alimentation locale à travers des solutions logistiques disponibles sur leur territoire. "

À qui vous adressez-vous ?

" Nous nous adressons aux agriculteurs-producteurs – quelle que soit la taille de leur production et le flux qu'ils ont à transporter –, aux transformateurs, aux débouchés professionnels, aux intermédiaires, aux animateurs de réseau, aux acteurs de l'anti-gaspi, comme à des consignes ou des services logistiques, pour qu'il y ait une rencontre entre la demande logistique et l'offre logistique qui soit la plus exhaustive possible, comprenant des fournisseurs avec logistique qui pratiquent habituellement le partage de véhicules jusqu'à la recherche de transporteurs professionnels. Comme je le souligne, notre but est de participer au développement de toutes les formes de circuits courts en nous appuyant sur notre expérience, nos observations et notre communauté. "

Très concrètement, comment doit procéder l'agriculteur-producteur pour rejoindre votre réseau ?

" L'agriculteur-producteur renseigne son profil logistique (le nom de sa société, son n° de Siret et son adresse) qui sera visible des autres utilisateurs. Ils pourront alors le contacter. Mais cette inscription ne lui permet pas de profiter de toutes les fonctionnalités de la carte interactive de La Charrette, comme d'envoyer des messages aux autres utilisateurs, via le module d'envoi de la carte ou via la messagerie privée. Pour cela, il doit adhérer. L'adhésion est de 50 euros par an pour l'agriculteur-producteur. "

Devenu adhérent, à quoi a-t-il droit ?

" Il effectue alors toutes les interactions possibles avec notre communauté et filtre sa recherche selon les critères qu'il envisage : le périmètre de transport depuis un lieu de départ, le trajet, le mode de transport, le type de colisage, le volume, le champ de compétences de l'entreprise qu'il souhaite démarcher, les trajets ou liaisons que celle-ci a l'habitude d'effectuer, les solutions de stockage possibles, etc. In fine, il peut comme tout le réseau d'adhérents, émettre sur cette carte une offre ou une demande de logistique. "

Comment votre société se rémunère-t-elle ?

" Nous sommes sur de la mise en relation entre les différents acteurs. C'est notre valeur ajoutée. Nous nous rémunérons uniquement sur l'adhésion annuelle à La Charrette. Nous ne prenons rien sur le transport, c'est très important de le rappeler. "

Comment voyez-vous le développement des circuits courts ?

" Le développement des circuits courts est exponentiel et le monde de l'achat professionnel est en train de se structurer pour pouvoir faire appel à des producteurs locaux en plus grand nombre. Pour l'heure il y a pénurie de producteurs locaux pour faire face aux besoins des cantines, de la restauration commerciale, des établissements publics… Sans compter que les acheteurs professionnels recherchent aussi bien des productions en conventionnel que du bio. Le local ne se développe plus juste sur le modèle de La Ruche qui dit oui ! Il y a une montée en puissance des flux et la massification doit s'envisager. "

La prise en main de la carte interactive est-elle facile ?

" Oui, dorénavant les agriculteurs sont rodés aux outils digitaux. Nous avons aussi une vidéo explicative à disposition et une foire aux questions dans laquelle on trouve rapidement des réponses. Il est aussi facile de nous contacter. " •

 

* www.lacharrette.org

 

Informations pratiques

Le Forum des fournisseurs de circuits courts est destiné à tous ceux qui souhaitent développer leur exploitation en circuits courts, trouver des conseils et des astuces pour gagner du temps afin de mener à bien leur projet et développer leur chiffre d'affaires. Près d'une cinquantaine de fournisseurs de la filière circuits courts seront présents. Deux tables rondes sont également prévues avec des thématiques utiles aux porteurs de projet :

• à 11 h : " Consigne et réemploi " avec les entreprises IdVerre et Les Petites l'Ouches ;

• à 14 : " Logistique en circuits courts " : avec les entreprises 
La Charrette et Elisabeth Courses.

Adresse : salle de la Fonderie, 1, avenue du Haut-Crépon à 
Hérouville-Saint-Clair.

L'entrée est gratuite.

Ce forum est organisé par les Chambres d'agriculture de Normandie, en partenariat avec Bio en Normandie et le Réseau des Civam normands. Plus d'informations sur le site des Chambres : https://normandie.chambres-agriculture.fr/a-proximite/evenements-agenda/detail-agenda/actualites/forum-des-fournisseurs-des-circuits-courts-1/

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Union agricole

Les plus lus

Pour une production de lin en quantité et en qualité

Pour le devenir de la filière, il sera fondamental de récolter de la graine de lin en quantité cette année. Tel est le message…

MécaLive : penser la mécanisation différemment

Le 16 mai à Beuzevillette, plus de 1 200 visiteurs ont arpenté les allées de MécaLive, l’événement “machinisme” organisé par…

Remarquable vitrine de l’élevage, le Comice agricole de Forges-les-Eaux est l’occasion  pour les éleveurs de se distinguer en montrant tout leur savoir-faire et de faire connaître les métiers de l’élevage.
150e édition du Comice agricole

Tradition bien vivante, le Comice agricole de Forges-les-Eaux fête ce week-end son 150e anniversaire. Rendez-…

Concours interrégional Grand Ouest de blondes d’Aquitaine. 53 éleveurs ont soumis leurs animaux aux jugements de Peter Thissen et Thierry Bouas.
Comice agricole de Forges-les-Eaux : les temps forts et coulisses de l’édition 2024

Pour cette 150e édition du Comice agricole de Forges-les-Eaux des 1er et 2 juin, quelques 6 500 personnes sont venues à…

" Ce fut une campagne très éprouvante mais la betterave reste une chance dans nos régions. Savourons cet exercice de tous les records mais sachons rester humbles ", a souligné Olivier de Bohan, président du groupe Cristal Union.
La betterave revient dans la cour des grands

La campagne betteravière 2023-2024 a été définie comme la campagne des records par Samuel Crèvecœur, président de la section…

Nicolas Roux accompagnera son père au concours interrégional blonde d’Aquitaine qui revient à Forges-les-Eaux après 10 ans d’absence.
Plus de 150 animaux au concours interrégional blonde d’Aquitaine

Pascal Roux et son fils Nicolas participeront au concours interrégional blonde d’Aquitaine du Grand Ouest qui débutera dès le…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 300 €/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Union agricole
Consultez le journal L'Union agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal L'Union agricole