Aller au contenu principal

Visite au cœur de l’abbaye bénédictine de Saint-Wandrille

Abbaye de Saint-Wandrille-Rançon.
Abbaye de Saint-Wandrille-Rançon.
© Blandine Huré

Le projet Bathildis à l’abbaye de Saint-Wandrille-Rançon a pour but de restaurer les lieux habités par les moines et visités toute l’année. Trois projets d’envergure sont en cours : la restauration du cloître gothique, la réhabilitation de l’aile est de l’abbaye et enfin la construction de l’hôtellerie Saint-Jacques sur une colline à quelques kilomètres de l’abbaye. Cette dernière est créée pour accueillir des groupes d’une soixantaine de personnes. Véritable lieu spirituel, idéal pour les retraites, c’est également un site construit dans le respect de l’environnement : chauffage par géothermie avec sondes, ventilation avec mise en place de groupes d’extraction très basse consommation, label environnemental ou Ecolabel européen pour l’ensemble des matériaux. Le lieu d’accueil comprend une salle de réception, des dortoirs et salles de bain, un lieu d’échange mais aussi une chapelle, entièrement construite par une entreprise locale. « C’est une première pour nous », souligne l’un des salariés sur le chantier. « Nous avons pour habitude de rénover des abbayes ou chapelles, mais pas d’en construire une de A à Z. Nous devons respecter des règles de construction, comme un sol en labyrinthe, typique de ces monuments », poursuit-il. L’abbaye et l’hôtellerie Saint-Jacques se visitent toute l’année, en autonomie ou en visite guidée. Des cérémonies sont ouvertes au public toute la journée. Cependant frère François rappelle à tous les visiteurs que l’atelier de fabrication des bières n’est pas adapté pour recevoir du public. •

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Union agricole

Les plus lus

abricotiers
Fruits d’été : face aux GMS, les producteurs brandissent la menace de l’agroécologie

L’AOP Pêches et abricots de France menace de «suspendre» certains projets agroécologiques (vergers écoresponsables,…

L’élevage ovin : une filière prometteuse en Normandie
Qu’en est-il du marché de l’ovin dans la région ? Réponse avec le président de la section ovine de la FNSEA 76, un éleveur, un…
Prix du lait : le compte n’y est vraiment pas
Alors que la hausse des prix du lait a tardé à s’enclencher, la mécanique se grippe et les principaux opérateurs de la filière…
Dans le marais, la fauche réglementée a un goût amer
Dans la réserve naturelle de l’estuaire de la Seine, les agriculteurs sont contraints de respecter une réglementation quant à la…
Pissy-Pôville se prépare au Festival de la terre 2022
Petite commune de près de 1 300 habitants, idéalement situées à quelques kilomètres de Rouen (15 km), Pissy-Pôville se prépare le…
Le colza érucique : les mérites d’une filière maîtrisée et locale
Avec 45 % de teneur minimale en acide érucique, l’huile de ce colza est destinée au marché de l’oléochimie (détergent, solvant,…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 288 €/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Union agricole
Consultez le journal L'Union agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal L'Union agricole