Aller au contenu principal

Le diagnostic carbone : un levier de transition agroécologique !

Le centre de gestion AS 76 accompagne les exploitations agricoles pour établir un diagnostic carbone afin d'évaluer leur empreinte carbone nette en vue de diminuer leur impact par l'identification et la mise en place de pistes d'amélioration.

Dans un contexte général de dérèglement climatique, la diminution de l'empreinte carbone des entreprises est désormais un enjeu majeur de notre société. Les exploitations agricoles ont elles aussi un rôle important à jouer dans cette transition agroécologique : elles sont émettrices des trois principaux gaz à effet de serre, mais elles ont aussi la capacité de stocker du carbone additionnel dans leurs sols et dans leurs cultures. C'est pourquoi AS 76 souhaite accompagner ses adhérents dans cette transition afin qu'exploitants et centre de gestion deviennent acteurs de cette transition.

Le bilan carbone, qu'est-ce que c'est ?

Les exploitations agricoles, comme beaucoup d'entreprises, émettent des gaz à effet de serre lors de leur cycle de production. Les trois principaux gaz à effet de serre sont le dioxyde de carbone (CO2), le méthane (CH4) et le protoxyde d'azote (N2O). Ces trois gaz à effet de serre sont émis par l'activité agricole, mais pas dans les mêmes proportions. Le premier gaz émis est le méthane, suivi du protoxyde d'azote, puis le dioxyde de carbone.

Dans un objectif commun de diminution des gaz à effet de serre, chaque exploitation agricole peut limiter son empreinte carbone. Il faut pour cela connaître au préalable les émissions de sa propre exploitation en réalisant un bilan carbone. Le principe est de mesurer pour chaque poste de son exploitation les émissions de gaz à effet de serre, ainsi que le stockage additionnel de carbone qui est réalisé dans les sols et les végétaux. Cela nous donnera ainsi une empreinte nette de son exploitation sur une année. L'objectif est ensuite de diminuer cette empreinte carbone dans le temps en ciblant quelques axes de progression.

Des gains environnementaux...

Les intérêts à réaliser un diagnostic carbone sur son exploitation sont multiples. Le premier point le plus évident est l'amélioration de ses pratiques environnementales. La société attend des agriculteurs qu'ils adoptent des pratiques plus vertueuses, et cette démarche de mesure et de réduction des émissions de gaz à effet de serre va dans ce sens.

... mais aussi économiques

L'amélioration de son empreinte carbone pour une exploitation agricole peut aussi avoir un impact sur les performances économiques de l'entreprise. En effet, de nombreuses pistes d'amélioration étudiées pour limiter l'impact sur l'environnement ont aussi un effet économique direct : abaissement de l'âge de la première mise bas des animaux afin de réduire les périodes "non productives", optimisation des performances de production du troupeau (on va ainsi produire plus en émettant la même quantité de gaz à effet de serre), réduction de la consommation des énergies, etc.

Il faut ainsi voir la réalisation d'un bilan carbone sur son exploitation comme un véritable diagnostic global. Tous les aspects de l'exploitation sont analysés, ce qui permet d'avoir une vue d'ensemble des moyens de production. On pourra étudier en détail chaque production avec ses points forts et ses points faibles, et identifier des pistes potentielles d'amélioration adaptées à chaque exploitation.

Les solutions d'AS 76

AS 76 a fait le choix d'accompagner ses adhérents dans cette démarche. Comment ? Par la réalisation d'un diagnostic bas carbone sur l'exploitation. « Nous utilisons l'outil CAP'2ER® qui est un logiciel spécialisé et adapté aux exploitations agricoles (élevage de ruminants et cultures) et qui reprend une méthodologie de calcul reconnu par l'État. L'objectif est de mesurer l'empreinte carbone de l'exploitation, explique Christophe Baron, directeur d'AS 76. Ensuite nous identifions les pistes et étudions les solutions pour améliorer les performances environnementales et économiques. Au-delà du simple résultat de l'empreinte carbone nette, le plus intéressant dans cette démarche demeure l'échange qui a lieu avec l'agriculteur pour analyser et comprendre son système, et pour détecter des projets d'amélioration adaptés à sa structure ».

Chaque production est analysée en détail : assolements, itinéraires techniques, conduite du troupeau, etc. Les résultats techniques, environnementaux et économiques sont comparés à des références afin de déterminer les points forts et les points faibles de la structure. « Un plan d'action adapté à la structure est ensuite mis en place en accord avec les contraintes de l'exploitation et les attentes de l'agriculteur, afin d'avoir une projection sur plusieurs années ». « En résumé, la réalisation d'un diagnostic carbone permet aux exploitants de prendre du recul sur le fonctionnement de leur exploitation et leur offre un regard neuf souvent profitable », précise Christophe Baron.

Une démarche soutenue

La Région Normandie soutient ce type de démarche et propose une aide financière aux agriculteurs pour la réalisation de cette prestation. AS 76 est habilité par la Région dans le cadre du dispositif Conseil agricole stratégique environnemental et économique (CAS2E) pour la réalisation d'un diagnostic carbone en exploitation agricole. L'aide s'élève à 80 % du montant de la prestation dans la limite de 1 500 euros.•

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Union agricole

Les plus lus

Pour une production de lin en quantité et en qualité

Pour le devenir de la filière, il sera fondamental de récolter de la graine de lin en quantité cette année. Tel est le message…

MécaLive : penser la mécanisation différemment

Le 16 mai à Beuzevillette, plus de 1 200 visiteurs ont arpenté les allées de MécaLive, l’événement “machinisme” organisé par…

Remarquable vitrine de l’élevage, le Comice agricole de Forges-les-Eaux est l’occasion  pour les éleveurs de se distinguer en montrant tout leur savoir-faire et de faire connaître les métiers de l’élevage.
150e édition du Comice agricole

Tradition bien vivante, le Comice agricole de Forges-les-Eaux fête ce week-end son 150e anniversaire. Rendez-…

Concours interrégional Grand Ouest de blondes d’Aquitaine. 53 éleveurs ont soumis leurs animaux aux jugements de Peter Thissen et Thierry Bouas.
Comice agricole de Forges-les-Eaux : les temps forts et coulisses de l’édition 2024

Pour cette 150e édition du Comice agricole de Forges-les-Eaux des 1er et 2 juin, quelques 6 500 personnes sont venues à…

" Ce fut une campagne très éprouvante mais la betterave reste une chance dans nos régions. Savourons cet exercice de tous les records mais sachons rester humbles ", a souligné Olivier de Bohan, président du groupe Cristal Union.
La betterave revient dans la cour des grands

La campagne betteravière 2023-2024 a été définie comme la campagne des records par Samuel Crèvecœur, président de la section…

Nicolas Roux accompagnera son père au concours interrégional blonde d’Aquitaine qui revient à Forges-les-Eaux après 10 ans d’absence.
Plus de 150 animaux au concours interrégional blonde d’Aquitaine

Pascal Roux et son fils Nicolas participeront au concours interrégional blonde d’Aquitaine du Grand Ouest qui débutera dès le…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 300 €/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Union agricole
Consultez le journal L'Union agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal L'Union agricole