Aller au contenu principal

Chine-France : plusieurs accords agricoles signés

La visite du président chinois les 6 et 7 mai derniers a porté quelques fruits dans le milieu agricole. Pas moins de cinq accords commerciaux ont été signés. Ils prévoient d'exporter plus facilement certains produits agricoles français. 

Lors de son séjour en France, le président chinois Xi Jinping et sa femme ont dégusté du jambon noir de Bigorre.
Lors de son séjour en France, le président chinois Xi Jinping et sa femme ont dégusté du jambon noir de Bigorre.
© D. R.

" Plusieurs accords et protocoles ambitieux " renforçant " la relation bilatérale entre les deux pays ", ont été signés lors de la visite du président de la République populaire de Chine entre les 5 et 7 mai 2024, a indiqué le ministre de l'Agriculture Marc Fesneau dans un communiqué de presse.

Parmi ceux-ci, il faut souligner l'accord de zonage en cas de foyer de grippe aviaire. Cet accord " sécurise l'accès au marché chinois des entreprises françaises exportatrices de produits avicoles ", car il permet, en cas de foyer de grippe aviaire, de maintenir les exportations venant des zones indemnes.

Deux autres accords ont été signés avec Yu Jinhua, ministre chargé de l'Administration générale des douanes chinoises (GACC). Ils permettent l'ouverture du marché chinois aux abats porcins français ainsi qu'aux protéines transformées de porc. " Il s'agit d'une véritable victoire pour toute la filière porcine française puisque cet accord va avoir un effet immédiat sur les exportations. Il va générer une augmentation du chiffre d'affaires à l'export vers la Chine d'environ 10 %. En 2023, les exportations vers ce pays, première destination des exportations françaises de viande de porc, se sont élevées à 260 millions d'euros ", a réagi l'interprofession porcine (Inaporc) le 7 mai par voie de presse.

Adhésion à l'OIV

La visite du président chinois a en outre permis de reconduire des accords passés, en particulier celui entre le ministère français, l'Institut national de l'origine et de la qualité (Inao) et l'Administration nationale chinoise pour la propriété intellectuelle (Cnipa). Cet accord concerne les indications géographiques protégées agricoles et alimentaires. Cela a trait notamment au vin, au fromage, aux spiritueux. Le ministère a précisé que deux appellations des vins de Bourgogne - Mâcon et Gevrey-Chambertin - seront " reconnues et protégées en Chine " et qu' " un programme de travail jusqu'en 2025 est prévu pour en inclure de nouvelles ". Cette décision " doit servir de modèle pour l'enregistrement, dans un second temps, de l'ensemble des appellations de la Bourgogne ", ont réagi l'interprofession des vins de Bourgogne (BIVB) et la Confédération des appellations et des vignerons de Bourgogne (CAVB) dans un communiqué commun.

Enfin, lors de cette visite, la Chine a entériné son adhésion à l'Organisation internationale de la vigne et du vin (OIV) dont le siège est à Paris et qui compte une cinquantaine de membres. Une annonce dont s'est réjoui Marc Fesneau.

Ce dernier a aussi évoqué le sort de l'accord signé en 2018 pour lever temporairement l'embargo chinois sur la viande bovine française, après l'épisode de l'encéphalopathie spongiforme bovine qui avait touché le cheptel français au début des années 2000. Les négociations sont toujours en cours pour une levée complète de cet accord. Les deux pays discutent aussi d'une possible ouverture du marché chinois à la luzerne déshydratée.•

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Union agricole

Les plus lus

Pour une production de lin en quantité et en qualité

Pour le devenir de la filière, il sera fondamental de récolter de la graine de lin en quantité cette année. Tel est le message…

MécaLive : penser la mécanisation différemment

Le 16 mai à Beuzevillette, plus de 1 200 visiteurs ont arpenté les allées de MécaLive, l’événement “machinisme” organisé par…

Remarquable vitrine de l’élevage, le Comice agricole de Forges-les-Eaux est l’occasion  pour les éleveurs de se distinguer en montrant tout leur savoir-faire et de faire connaître les métiers de l’élevage.
150e édition du Comice agricole

Tradition bien vivante, le Comice agricole de Forges-les-Eaux fête ce week-end son 150e anniversaire. Rendez-…

Concours interrégional Grand Ouest de blondes d’Aquitaine. 53 éleveurs ont soumis leurs animaux aux jugements de Peter Thissen et Thierry Bouas.
Comice agricole de Forges-les-Eaux : les temps forts et coulisses de l’édition 2024

Pour cette 150e édition du Comice agricole de Forges-les-Eaux des 1er et 2 juin, quelques 6 500 personnes sont venues à…

" Ce fut une campagne très éprouvante mais la betterave reste une chance dans nos régions. Savourons cet exercice de tous les records mais sachons rester humbles ", a souligné Olivier de Bohan, président du groupe Cristal Union.
La betterave revient dans la cour des grands

La campagne betteravière 2023-2024 a été définie comme la campagne des records par Samuel Crèvecœur, président de la section…

Nicolas Roux accompagnera son père au concours interrégional blonde d’Aquitaine qui revient à Forges-les-Eaux après 10 ans d’absence.
Plus de 150 animaux au concours interrégional blonde d’Aquitaine

Pascal Roux et son fils Nicolas participeront au concours interrégional blonde d’Aquitaine du Grand Ouest qui débutera dès le…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 300 €/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Union agricole
Consultez le journal L'Union agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal L'Union agricole