Aller au contenu principal

Chargeurs télescopiques : des vérifications réglementaires et sécuritaires s’imposent

Depuis quelques années, le chargeur télescopique fait figure d’outil indispensable dans le quotidien des agriculteurs. Focus sur les vérifications à avoir en tête pour être en phase avec le cadre réglementaire, mais aussi pour être plus serein d’un point de vue sécuritaire.

La vérification générale périodique doit être réalisée tous les six mois et vise à garantir le bon état de fonctionnement du chargeur télescopique.
La vérification générale périodique doit être réalisée tous les six mois et vise à garantir le bon état de fonctionnement du chargeur télescopique.
© Caterpillar

Si la crainte de devoir passer un permis spécifique pour conduire le tracteur a finalement été écartée en début d’année par les eurodéputés, les agriculteurs français ne sont pas pour autant exemptés de respecter certaines règles. 

La Vérification générale périodique

Du côté du chargeur télescopique, l’une des dispositions qui n’est pas toujours connue, et donc respectée, concerne la vérification générale périodique (VGP). La VGP doit être réalisée tous les six mois et vise à garantir le bon état de fonctionnement du chargeur télescopique. « La VGP peut être effectuée par un organisme extérieur, comme nous le faisons par exemple au sein de la Fédération des Cuma. Il est également possible que l’agriculteur se fasse lui-même agréer pour réaliser sa propre vérification périodique. Mais dans les faits, peu d’agriculteurs disposent de cet agrément », assure Kevin Gallien, conseiller machinisme et animateur au sein de la Fédération des Cuma du Loiret. Et cette VGP ne doit pas être prise à la légère puisqu’en cas d’accident, ne pas l’avoir effectuée peut être considéré comme une circonstance aggravante. Il semble donc judicieux d’inscrire ce contrôle à l’agenda des vérifications à effectuer annuellement sur le matériel de l’exploitation. « Concrètement, avec la VGP on vérifie le matériel, on fait un état des lieux de son fonctionnement à l’instant T, par exemple sur la signalisation, l’éclairage, on détecte les fuites d’huile éventuelles. On transmet nos conclusions à l’agriculteur sans pour autant imposer une réparation ou une contre-visite, à la différence d’un contrôle technique automobile », indique Kevin Gallien.

Attestation de formation pour les salariés

Concernant les règles de sécurité relatives à la conduite du chargeur télescopique, il est en premier lieu conseillé de se référer à la notice d’utilisation de l’engin. « Cela permet de bien apprendre à l’utiliser mais aussi à l’entretenir, confirme Brigitte Ollivier, conseillère en prévention au sein de la MSA Beauce-Cœur de Loire. C’est aussi une base de travail pour former un salarié. Il faudra formaliser cette formation par une attestation ».
La conseillère insiste aussi sur les consignes à respecter pour assurer la sécurité des personnes dans le cadre de l’utilisation d’un chargeur télescopique. Ainsi, il est essentiel de ne pas autoriser quelqu’un à se déplacer sur la partie élévateur. « Elle n’a pas vocation à élever une personne, que ce soit pour déboucher une gouttière ou bien quand il s’agit d’utiliser le godet en guise de nacelle », prévient Brigitte Ollivier.
Les risques peuvent également survenir pendant les manœuvres, pour les personnes qui pourraient se trouver à proximité du chargeur, ou lorsque des lignes électriques aériennes sont présentes. « Pour les travaux de fouille, une attention particulière est à porter aux canalisations et câbles souterrains », ajoute la conseillère.
Une trousse de secours et l’extincteur adaptés au matériel en question sont à prévoir. 
Enfin, concernant la conduite de l’engin par un stagiaire, il s’avère opportun de contacter l’Inspection du travail pour vérifier la réglementation qui s’applique en fonction de son âge.•

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Union agricole

Les plus lus

Pour une production de lin en quantité et en qualité

Pour le devenir de la filière, il sera fondamental de récolter de la graine de lin en quantité cette année. Tel est le message…

MécaLive : penser la mécanisation différemment

Le 16 mai à Beuzevillette, plus de 1 200 visiteurs ont arpenté les allées de MécaLive, l’événement “machinisme” organisé par…

Remarquable vitrine de l’élevage, le Comice agricole de Forges-les-Eaux est l’occasion  pour les éleveurs de se distinguer en montrant tout leur savoir-faire et de faire connaître les métiers de l’élevage.
150e édition du Comice agricole

Tradition bien vivante, le Comice agricole de Forges-les-Eaux fête ce week-end son 150e anniversaire. Rendez-…

Concours interrégional Grand Ouest de blondes d’Aquitaine. 53 éleveurs ont soumis leurs animaux aux jugements de Peter Thissen et Thierry Bouas.
Comice agricole de Forges-les-Eaux : les temps forts et coulisses de l’édition 2024

Pour cette 150e édition du Comice agricole de Forges-les-Eaux des 1er et 2 juin, quelques 6 500 personnes sont venues à…

" Ce fut une campagne très éprouvante mais la betterave reste une chance dans nos régions. Savourons cet exercice de tous les records mais sachons rester humbles ", a souligné Olivier de Bohan, président du groupe Cristal Union.
La betterave revient dans la cour des grands

La campagne betteravière 2023-2024 a été définie comme la campagne des records par Samuel Crèvecœur, président de la section…

Nicolas Roux accompagnera son père au concours interrégional blonde d’Aquitaine qui revient à Forges-les-Eaux après 10 ans d’absence.
Plus de 150 animaux au concours interrégional blonde d’Aquitaine

Pascal Roux et son fils Nicolas participeront au concours interrégional blonde d’Aquitaine du Grand Ouest qui débutera dès le…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 300 €/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Union agricole
Consultez le journal L'Union agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal L'Union agricole