Aller au contenu principal

La compensation collective agricole relative au projet d’EPR2 de Penly : une opportunité pour les acteurs agricoles

Le site de Penly est le premier site retenu pour le lancement du programme de 6 nouveaux réacteurs nucléaires de technologie EPR 2 en France. Ce premier projet porté par EDF qui impliquera l’artificialisation de 46 hectares de surfaces agricoles, entre dans le champ d’application de la compensation collective agricole. L’aménagement de cette surface a ainsi fait l’objet d’une étude visant à évaluer l’impact de ce projet sur l’économie agricole.

© CNPE

Le montant de l’impact devra être réinvesti par EDF dans l’économie agricole sous forme d’une participation au financement de projets collectifs et recréateurs de valeur ajoutée agricole sur le territoire. L’objectif est de favoriser une compensation au plus près du territoire agricole impacté par l’extension du site de Penly.
EDF avec l’appui de la Chambre d’agriculture et du GIP CCA Normandie va lancer au deuxième semestre son premier appel à manifestation d’intérêts pour permettre l’identification des projets émergents dans le cadre de la compensation collective agricole.
Une première enveloppe de 300 000 euros sera disponible.
Pour en savoir plus sur le dispositif et pour identifier et échanger sur des projets collectifs recréateurs de valeur ajoutée agricole en émergence sur le territoire, la Chambre d’agriculture organise deux réunions :
- Le 24 mai à 10 h  à Martin-église, petite salle des fêtes ;
- Le 24 mai à 14 h à Tourville-la-Chapelle (Petit- Caux), salle polyvalente.
Vous pouvez venir au choix à l’une de ces réunions.•

Pour plus d'informations, vous pouvez contacter : 
Jérôme Metel, responsable de l'antenne de Dieppe au 06 89 65 25 67
jerome.metel@normandie.chambagri.fr

Marion François, chef de projets territoriaux Dieppe & Neufchâtel-en-Bray au 06 38 62 66 03
marion.francois@normandie.chambagri.fr

Qu’est-ce que la compensation collective agricole ?

La loi d’avenir pour l’agriculture, l’alimentation et la forêt du 13 octobre 2014 a mis en place le principe de la Compensation collective agricole. Il s’applique aux « projets de travaux, d’ouvrages ou d’aménagements publics et privés qui, par leur nature, leurs dimensions ou leur localisation, sont susceptibles d’avoir des conséquences négatives importantes sur l’économie agricole ».
- C’est une réponse pour compenser l’artificialisation des terres pour le monde agricole ;
- C’est une réponse pour le préjudice économique collectif de la perte de surface agricole.

Pour les acteurs du territoire, c’est une opportunité de financement via une subvention en faveur de projets collectifs qui recréent de la valeur ajoutée sur le territoire. Le projet soutenu peut être agricole mais également lié au secteur agro-alimentaire ou énergétique, dès lors que c’est en lien direct avec l’agriculture.
Exploitants agricoles, établissements d’enseignement et de recherche agricole, coopératives d’utilisation de matériel agricole (Cuma), entreprises ou associations ayant un objet en lien direct avec l’agriculture, établissements publics, collectivités locales…
Tous les porteurs de projets agricoles collectifs et recréateurs de valeur ajoutée pour l’économie agricole sont invités à participer à cette présentation. Être présent est important pour connaître le dispositif et pouvoir y répondre.
 

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Union agricole

Les plus lus

Pour une production de lin en quantité et en qualité

Pour le devenir de la filière, il sera fondamental de récolter de la graine de lin en quantité cette année. Tel est le message…

MécaLive : penser la mécanisation différemment

Le 16 mai à Beuzevillette, plus de 1 200 visiteurs ont arpenté les allées de MécaLive, l’événement “machinisme” organisé par…

Remarquable vitrine de l’élevage, le Comice agricole de Forges-les-Eaux est l’occasion  pour les éleveurs de se distinguer en montrant tout leur savoir-faire et de faire connaître les métiers de l’élevage.
150e édition du Comice agricole

Tradition bien vivante, le Comice agricole de Forges-les-Eaux fête ce week-end son 150e anniversaire. Rendez-…

Concours interrégional Grand Ouest de blondes d’Aquitaine. 53 éleveurs ont soumis leurs animaux aux jugements de Peter Thissen et Thierry Bouas.
Comice agricole de Forges-les-Eaux : les temps forts et coulisses de l’édition 2024

Pour cette 150e édition du Comice agricole de Forges-les-Eaux des 1er et 2 juin, quelques 6 500 personnes sont venues à…

" Ce fut une campagne très éprouvante mais la betterave reste une chance dans nos régions. Savourons cet exercice de tous les records mais sachons rester humbles ", a souligné Olivier de Bohan, président du groupe Cristal Union.
La betterave revient dans la cour des grands

La campagne betteravière 2023-2024 a été définie comme la campagne des records par Samuel Crèvecœur, président de la section…

Nicolas Roux accompagnera son père au concours interrégional blonde d’Aquitaine qui revient à Forges-les-Eaux après 10 ans d’absence.
Plus de 150 animaux au concours interrégional blonde d’Aquitaine

Pascal Roux et son fils Nicolas participeront au concours interrégional blonde d’Aquitaine du Grand Ouest qui débutera dès le…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 300 €/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Union agricole
Consultez le journal L'Union agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal L'Union agricole