Aller au contenu principal

La chronique de Gabriel
Simplification du transfert des DPB

La nouvelle réforme de la Pac (2023-2027) s’est accompagnée d’une simplification du transfert des droits à paiement de base (DPB) détenus par les exploitants.

© D.R.

En effet, jusqu’en 2022, une cession de DPB qui ne suivait pas un transfert de foncier entraînait obligatoirement un prélèvement de 30 % de la valeur du DPB. Pour éviter cela, il fallait apporter la preuve que la cession était liée à un transfert de foncier. Le repreneur devait fournir des justificatifs pour prouver que la parcelle qu’il cultivait désormais était la même que celle exploitée auparavant par le cédant des DPB (attestation de fin de bail, copie du nouveau bail, acte de propriété…).
Désormais, le prélèvement de 30 % en cas de transfert sans terres est supprimé. Tous ces justificatifs ne sont donc plus nécessaires. La procédure en est par conséquent fortement assouplie puisque dans la plupart des cas, une simple clause remplie par le cédant et le repreneur est suffisante.
Deux situations principales matérialisées par deux clauses différentes sont à distinguer : un transfert définitif des DPB (clause T1) ou un transfert temporaire (clause T2). À cela s’ajoute un formulaire T3 pour le transfert lié à un héritage ou une donation, le formulaire T4 pour signifier une fin de transfert temporaire et enfin le formulaire T5 pour une renonciation de ses droits.
Ces formulaires sont disponibles sur le site Télépac, onglet “Formulaires et notices 2023”. Ces démarches sont réalisables dès maintenant et vous avez jusqu’au 15 mai 2023 pour déposer les documents à la DDTM.
 

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Union agricole

Les plus lus

Comment maintenir les performances techniques du lin textile ? La génétique, le lin d'hiver, la structure des sols et une approche globale de la rotation sont des pistes d'amélioration.
Pour Terre de lin, la récolte 2024 sera déterminante

Pour l'exercice 2022-2023, les liniculteurs vont approcher une recette de 7 500 euros de l'hectare. Mais cette situation…

Affiche poster Normandie Vibes
Sia 2024 : « une belle occasion de présenter nos spécificités normandes »

Sur le stand de la Normandie inauguré le 26 février l’accent sera mis sur l’importance du bien manger. Au menu de cette…

Bruno Ledru, président de la FNSEA 76.
De l’action revendicative nous allons maintenant entrer dans la construction avec le préfet

Alors que les agriculteurs sortent à peine d’une période intense de mobilisation, Bruno Ledru, président de la FNSEA 76…

Conférence de presse des présidents FNSEA-JA, le 13 février au soir.
« Ni défiance, ni complaisance »

Les présidents de la FNSEA et JA, Arnaud Rousseau et Arnaud Gaillot, ont rencontré le Premier ministre Gabriel Attal le 13…

« C’est une passion pour nous de participer aux concours »

Adhérent à l’AS76, Corentin Godefroy, polyculteur-éleveur lait à Saumont-la-Poterie, est accompagné et suivi par le centre de…

Les animaux doivent être contenus par des clôtures entretenues sous peine de sanctions.
Animaux divagants : plus d’un incident par semaine

SNCF Réseau Normandie vient de rencontrer la Chambre d’agriculture pour alerter sur les trop fréquentes divagations d’animaux…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 300 €/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Union agricole
Consultez le journal L'Union agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal L'Union agricole