Aller au contenu principal

Méthanisation en Normandie : la filière relancée ?

Depuis deux ans, le nombre de nouveaux projets de méthanisation a nettement diminué dans la région. La baisse des tarifs de fin 2020 et le contexte inflationniste ont rendu les projets de moins en moins rentables et attractifs pour les agriculteurs.


Avec la publication courant juin de nouvelles conditions tarifaires pour la vente du biométhane injecté, la filière pourrait bien regagner de l’intérêt.

Des évolutions réglementaires favorables

Publiés le 10 juin dernier, les nouveaux arrêtés revalorisent en moyenne de 18 % les tarifs en vigueur. Les principales mesures sont : la suspension de la dégressivité du tarif entre fin 2020 et juin 2023, l’introduction d’une indexation des tarifs sur les coûts de l’énergie et la fin de la décote en cas de subventions de l’Ademe. Pour Pierre-Yves Hureau, ingénieur d’affaires gaz vert chez GRDF, « ces nouvelles dispositions sont rassurantes sur le long terme pour les porteurs de projet car la formule prend mieux en compte les évolutions des coûts comme l’énergie ». D’autres mesures sont perçues positivement : la suppression des délais de mise en service en cas de recours contentieux et l’annualisation de la capacité maximale d’injection (Cmax) qui permet d’organiser la production à l’échelle d’une année plutôt qu’au mois.

Un regain d’intérêt à confirmer sur le terrain

« La parution des nouveaux textes réglementaires a constitué un vrai coup de pouce pour les projets déjà en réflexion », témoigne Pierre-Yves Hureau. De nombreux porteurs de projets peuvent renégocier leur tarif afin de bénéficier de conditions plus avantageuses et améliorer ainsi la rentabilité de leur future installation.
Du côté de l’émergence de nouveaux projets, un frémissement est déjà perceptible mais devra se confirmer sur la fin de l’année.

La cogénération, un avenir incertain ?

En revanche, pour les projets en cogénération, qui valorisent le biogaz sous forme d’électricité et de chaleur, aucune revalorisation des tarifs n’a été annoncée. Compte tenu d’une rentabilité dégradée, leur mise en œuvre est de plus en plus complexe. Ces projets, souvent de taille plus modeste et en autonomie sur une ferme, continuent néanmoins d’intéresser les agriculteurs. De nouveaux modèles économiques sont à développer : autoconsommation individuelle ou collective, meilleure valorisation de la chaleur, etc. •

Pour obtenir  “Le Guide des bonnes pratiques RSE”.

En chiffres

Un nombre important d’unités de méthanisation a été mis en service en 2023. Il s’agit, pour la plupart, de projets démarrés il y a plus de trois ans avec les tarifs plus favorables d’avant fin 2020. Ainsi, 184 méthaniseurs étaient en fonctionnement en juin 2023, contre 173 en début d’année. Les trois quarts de ces unités sont agricoles.

 

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Union agricole

Les plus lus

Pour une production de lin en quantité et en qualité

Pour le devenir de la filière, il sera fondamental de récolter de la graine de lin en quantité cette année. Tel est le message…

MécaLive : penser la mécanisation différemment

Le 16 mai à Beuzevillette, plus de 1 200 visiteurs ont arpenté les allées de MécaLive, l’événement “machinisme” organisé par…

Remarquable vitrine de l’élevage, le Comice agricole de Forges-les-Eaux est l’occasion  pour les éleveurs de se distinguer en montrant tout leur savoir-faire et de faire connaître les métiers de l’élevage.
150e édition du Comice agricole

Tradition bien vivante, le Comice agricole de Forges-les-Eaux fête ce week-end son 150e anniversaire. Rendez-…

Concours interrégional Grand Ouest de blondes d’Aquitaine. 53 éleveurs ont soumis leurs animaux aux jugements de Peter Thissen et Thierry Bouas.
Comice agricole de Forges-les-Eaux : les temps forts et coulisses de l’édition 2024

Pour cette 150e édition du Comice agricole de Forges-les-Eaux des 1er et 2 juin, quelques 6 500 personnes sont venues à…

" Ce fut une campagne très éprouvante mais la betterave reste une chance dans nos régions. Savourons cet exercice de tous les records mais sachons rester humbles ", a souligné Olivier de Bohan, président du groupe Cristal Union.
La betterave revient dans la cour des grands

La campagne betteravière 2023-2024 a été définie comme la campagne des records par Samuel Crèvecœur, président de la section…

Nicolas Roux accompagnera son père au concours interrégional blonde d’Aquitaine qui revient à Forges-les-Eaux après 10 ans d’absence.
Plus de 150 animaux au concours interrégional blonde d’Aquitaine

Pascal Roux et son fils Nicolas participeront au concours interrégional blonde d’Aquitaine du Grand Ouest qui débutera dès le…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 300 €/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Union agricole
Consultez le journal L'Union agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal L'Union agricole