Aller au contenu principal

Deutz-Fahr : Des moissonneuses polyvalentes

Le fabricant allemand propose trois gammes de moissonneuses-batteuses, adaptées à des besoins différents en fonction des clients et de leurs exploitations.

Deutz-Fahr propose trois gammes de moissonneuses-batteuses qui répondent à des besoins différents en fonction des exploitations : C6000, C7000 et C9300. Tour d’horizon avec Rémi Nouvellon, gérant des Établissements Nouvellon à Bouville (Eure-et-Loir). « Les dernières versions des gammes sont sorties il y a trois, quatre ans. Ce sont des machines qui allient simplicité, fiabilité. Le moteur Deutz a toujours été réputé pour avoir une faible consommation en gazole, 10 à 15 % de moins que les autres machines équivalentes », explique le gérant.

C6000, polyvalente et accessible

La première gamme de moissonneuses-batteuses Deutz est la C6000. Polyvalente, cette machine est adaptée aux exploitations moyennes et ayant un budget maîtrisé. « Elle convient aux clients qui cherchent un produit simple, fiable, accessible à tous. C’est une machine qui est appréciée sur les fermes d’élevage car elle garde bien les pailles », détaille Rémi Nouvellon. Équipée d’un moteur de 230 CV, de cinq secoueurs et d’une trémie de 7 000 litres, elle est adaptée aux exploitations de 100 à 150 hectares. Sa barre de coupe allant de 4,20 à 5,40 mètres permet de répondre « au client qui veut rester autonome, sans achat en commun ou en Cuma », souligne-t-il. Les réglages sont mécaniques mais elle peut être garnie de toute la technologie du moment (GPS, guidage, degré d’humidité, capteur de rendement…). « D’un bon rapport qualité-prix, il est possible d’avoir une machine neuve au prix d’une occasion avec une garantie », pointe-t-il.

C7000, gamme intermédiaire plébiscitée

Au cœur de l’Eure-et-Loir, la C7000 est le modèle le plus vendu de la concession. Plus poussée que sa petite sœur de gamme, ses réglages sont électriques et réalisables depuis la cabine. La barre de coupe va de 4,20 à 7,20 mètres, le moteur Mercedes Stage V déploie 310 à 381 CV. Le confort en cabine est supérieur, cette dernière étant plus spacieuse. Dans cette gamme, l’agriculteur peut choisir entre cinq et six secoueurs. « Comme la C6000, elle conserve bien la paille. Cette gamme correspond bien aux exploitations de 200 à 350 hectares », explique Rémi Nouvellon. Elle dispose d’un double batteur à ôtons et d’un turbo séparateur de série. En option, elle peut être dotée de coupes à fond variable, le changement peut être réalisé depuis la cabine. En option, la machine peut être équipée du GPS.

C9300, haute performance

Haut de gamme de la marque, la C9300 est adaptée aux plaines céréalières. Elle dispose d’une grande trémie (10 500 litres), d’une coupe de 9 mètres, et d’un moteur stage V plus puissant que les autres gammes (Mercedes de 353 à 381 CV). « C’est la même conception mais avec des capacités augmentées pour des exploitations de plus de 350 hectares. Ce modèle allie simplicité et technicité, le confort est optimisé en cabine », précise-t-il. La machine peut être munie de quatre roues motrices ou de chenilles d’origine et dispose de six secoueurs. •
 

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Union agricole

Les plus lus

Pour une production de lin en quantité et en qualité

Pour le devenir de la filière, il sera fondamental de récolter de la graine de lin en quantité cette année. Tel est le message…

MécaLive : penser la mécanisation différemment

Le 16 mai à Beuzevillette, plus de 1 200 visiteurs ont arpenté les allées de MécaLive, l’événement “machinisme” organisé par…

Remarquable vitrine de l’élevage, le Comice agricole de Forges-les-Eaux est l’occasion  pour les éleveurs de se distinguer en montrant tout leur savoir-faire et de faire connaître les métiers de l’élevage.
150e édition du Comice agricole

Tradition bien vivante, le Comice agricole de Forges-les-Eaux fête ce week-end son 150e anniversaire. Rendez-…

Concours interrégional Grand Ouest de blondes d’Aquitaine. 53 éleveurs ont soumis leurs animaux aux jugements de Peter Thissen et Thierry Bouas.
Comice agricole de Forges-les-Eaux : les temps forts et coulisses de l’édition 2024

Pour cette 150e édition du Comice agricole de Forges-les-Eaux des 1er et 2 juin, quelques 6 500 personnes sont venues à…

" Ce fut une campagne très éprouvante mais la betterave reste une chance dans nos régions. Savourons cet exercice de tous les records mais sachons rester humbles ", a souligné Olivier de Bohan, président du groupe Cristal Union.
La betterave revient dans la cour des grands

La campagne betteravière 2023-2024 a été définie comme la campagne des records par Samuel Crèvecœur, président de la section…

Nicolas Roux accompagnera son père au concours interrégional blonde d’Aquitaine qui revient à Forges-les-Eaux après 10 ans d’absence.
Plus de 150 animaux au concours interrégional blonde d’Aquitaine

Pascal Roux et son fils Nicolas participeront au concours interrégional blonde d’Aquitaine du Grand Ouest qui débutera dès le…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 300 €/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Union agricole
Consultez le journal L'Union agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal L'Union agricole