Aller au contenu principal

«Trois bouleversements majeurs vont modifier l’environnement agricole»

François Attali, directeur stratégique et R&D chez Sodiaal, est intervenu lors du congrès de la FNPL à Albi.

file-alt-66006
© FNPL

«Trois bouleversements majeurs vont modifier l’environnement agricole : la croissance mondiale et la fin de la domination de l’Occident, le nouvel environnement technologique et scientifique ainsi que la fin de la génération du baby-boom », annonçait François Attali, directeur marketing stratégique et r&d chez Sodiaal, lors du congrès de la FNPL. La Chine est en face à face avec les Etats-Unis. Par contre, l’Europe est dans le dos des deux ! Ce n’est pas bon d’avoir les gens dans le dos ! », ironise-t-il. En 2050, 50 % de la consommation mondiale sera chinoise et indienne contre 10 % aujourd’hui et un tiers des 15-24 ans de la planète sera né en Afrique.

« De fait, la demande alimentaire va inévitablement croître ». Il alerte sur l’augmentation inévitable de la volatilité des cours puisque « la moitié du lait sera produit dans des conditions climatiques très incertaines », explique-t-il. Par ailleurs, « une ère nouvelle se développe au carrefour de la technologie et du biologique », rappelle-t-il. D’un monde rural de l’après-guerre, « nous allons passer à celui de la réalité augmentée », estime-t-il.

Cette transition sera d’autant plus rapide que la génération du baby-boom « qui gouverne les entreprises et le monde politique aujourd’hui », partira bientôt à la retraite. « En 2030, la génération née dans les années 2000 aura trente ans. Elle ne se posera plus les mêmes questions », habituée dès l’enfance aux nouvelles technologies. « Les frontières seront davantage des frontières d’opinion que géographiques. Le monde agricole devra faire face à un monde gouverné par l’opinion, la croyance populaire, mettant à mal les politiques.

La croyance primera sur la science ! ». Alors dans cet univers, quel sera le modèle économique agricole de demain ? Avec l’apogée de l’individualisme, est-on à la fin des luttes collectives ? « Notre enjeu réside dans notre capacité à articuler des modèles différents, car si l’on fait tous les mêmes choix, on se plantera tous en même temps ! », conclut François Attali. Il imagine plutôt le redéveloppement de modèles collectifs, plus souples par rapport à ceux développés auparavant par certains partis politiques trop « idéologiques et monolithiques».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Union agricole

Les plus lus

Paiements couplés bovins : quels changements en 2023 ?
L’aide couplée aux bovins est sans aucun doute celle qui a connu le plus de bouleversements. Elle fusionne les aides aux bovins…
Pac 2023 : comment accéder à l’éco-régime ?
La Pac 2023-2027 entre bientôt en vigueur. Pour vous aider à vous approprier cette nouvelle réglementation, l’Union agricole…
Création d’Oplase SA pour renforcer le poids des producteurs
Les producteurs de l’Association des producteurs laitiers normands (APLN) se sont réunis lundi 24 octobre pour comprendre l’…
Dégrèvement de la taxe foncière sur les propriétés non bâties (TFNB) : les précisions
À la demande de la FNSEA 76, de JA 76 et de la Chambre d’agriculture, et compte tenu de la sécheresse estivale, le préfet de…
“Si T’es Pro T’es In” : quatre passeports pour quatre publics
Comment faire en sorte que l’information sur l’autonomie protéique soit facilement accessible à des groupes d’agriculteurs, de…
Influenza aviaire : trois zones de contrôles temporaires dans le 76
Des cygnes morts à Saint-Aubin-le-Cauf, un goéland trouvé mort à Octeville-sur-Mer ainsi qu’une basse-cour touchée à Anneville-…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 288 €/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Union agricole
Consultez le journal L'Union agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal L'Union agricole