Aller au contenu principal

Régulateur à l’automne : au bon stade !

Les sommes de températures cumulées depuis le 20-25 août sont très au-dessus des normes de saison. De nombreuses parcelles atteignent le stade où il faut se poser la question de l’intérêt de la régulation. La décision doit être prise en ce moment. Pour les parcelles à plus de 8 feuilles, il est à présent trop tard.

La grille d'aide à la décision, a été conçue pour informer des risques et aider à la décision de recourir ou non au régulateur à l’automne.
Les critères pris en compte sont :
- la période d’atteinte du stade 6 feuilles : si le stade 6 feuilles est observé avant le 10 ou 20 octobre (voir découpages secteurs dans la carte), les règles de décision s’appliquent ;
- la sensibilité variétale : des différences de comportement s’observent dans les essais d’évaluation. Les variétés sont classées en trois catégories de sensibilité à l’élongation automnale ;
- la densité des plantes de colza : le risque élevé est atteint si peuplement > 50 pieds/m² pour un écartement inférieur à 30 cm ou si peuplement > 15 plantes par mètre linéaire ;
- la réserve azotée disponible pour le colza : le risque élevé concerne les cas où les reliquats post-récolte du précédent sont importants (> 100 u) ou si des apports de PRO (Produits résiduaires organiques) sont régulièrement effectués à l’échelle de la parcelle ;
- l’état de croissance au moment de la décision : le risque élevé s’applique aux “gros colzas”, vigoureux et poussants, avec un port en rosette, un pivot bien développé et des feuilles pour les plus développées très longues (> 20 cm entre la base du pétiole et le bord du limbe).
La régulation à l’automne est inutile et coûteuse en dehors des situations qui cumulent les facteurs à risque (voir grille d'aide à la décision).

Quand intervenir ?

Dans les parcelles à risque fort d’élongation ( deux premières lignes de la grille de décision). Dans ce cas et uniquement dans ce cas, il convient d’intervenir avec un régulateur de croissance au stade optimum de 6 feuilles du colza, jusqu’à 8 feuilles. Au- delà de 8 feuilles, le régulateur n’empêche pas les élongations qui sont bien souvent déjà amorcées. Ne pas attendre qu’il soit trop tard pour réagir si nécessaire. Sur des colzas déjà allongés, le régulateur ne peut, au mieux, que freiner le développement végétatif des plantes et endurcir légèrement le colza. L’efficacité maximale est toujours obtenue en anticipant le phénomène d’élongation. Ce type d’application n’a aucun effet au printemps (pas de réduction de taille ni de verse). •
 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Union agricole

Les plus lus

Pour une production de lin en quantité et en qualité

Pour le devenir de la filière, il sera fondamental de récolter de la graine de lin en quantité cette année. Tel est le message…

MécaLive : penser la mécanisation différemment

Le 16 mai à Beuzevillette, plus de 1 200 visiteurs ont arpenté les allées de MécaLive, l’événement “machinisme” organisé par…

Remarquable vitrine de l’élevage, le Comice agricole de Forges-les-Eaux est l’occasion  pour les éleveurs de se distinguer en montrant tout leur savoir-faire et de faire connaître les métiers de l’élevage.
150e édition du Comice agricole

Tradition bien vivante, le Comice agricole de Forges-les-Eaux fête ce week-end son 150e anniversaire. Rendez-…

Concours interrégional Grand Ouest de blondes d’Aquitaine. 53 éleveurs ont soumis leurs animaux aux jugements de Peter Thissen et Thierry Bouas.
Comice agricole de Forges-les-Eaux : les temps forts et coulisses de l’édition 2024

Pour cette 150e édition du Comice agricole de Forges-les-Eaux des 1er et 2 juin, quelques 6 500 personnes sont venues à…

" Ce fut une campagne très éprouvante mais la betterave reste une chance dans nos régions. Savourons cet exercice de tous les records mais sachons rester humbles ", a souligné Olivier de Bohan, président du groupe Cristal Union.
La betterave revient dans la cour des grands

La campagne betteravière 2023-2024 a été définie comme la campagne des records par Samuel Crèvecœur, président de la section…

Nicolas Roux accompagnera son père au concours interrégional blonde d’Aquitaine qui revient à Forges-les-Eaux après 10 ans d’absence.
Plus de 150 animaux au concours interrégional blonde d’Aquitaine

Pascal Roux et son fils Nicolas participeront au concours interrégional blonde d’Aquitaine du Grand Ouest qui débutera dès le…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 300 €/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Union agricole
Consultez le journal L'Union agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal L'Union agricole