Aller au contenu principal

L'excédent commercial boosté par le prix des céréales au premier semestre

La Chambre d’agriculture de Normandie apporte un éclairage sur un contexte de marché assez inhabituel qui demande quelques explications.
© J.-C. Gutner

Dans une note de conjoncture (Agreste) parue début août, le ministère de l'Agriculture observe que l'excédent commercial agroalimentaire français était de nouveau en hausse au premier semestre 2022, porté principalement par le prix de céréales. Le solde atteint 4 798 millions d’euros en cumulé sur les six premier mois (+ 31 % par rapport au premier semestre 2021), du fait d’une croissance des exportations plus importante en valeur que celle des importations. La principale raison de cette progression réside dans le dynamisme des échanges de produits agricoles bruts, essentiellement porté par la forte hausse des exportations céréales sur un an (+ 52 %). Cette progression s’explique par l’augmentation des quantités expédiées – conséquence des bons rendements de 2021 – et surtout par la montée des prix moyens à l’exportation en raison de la guerre en Ukraine. Les principales céréales concernées sont le blé tendre et le maïs. À l’inverse, le solde commercial des produits transformés, bien que toujours excédentaire, enregistre une baisse par rapport au premier semestre 2021. On rappelle toutefois que le solde agricole et agroalimentaire français se dégrade tendanciellement depuis la crise financière de 2008, comme l’expliquait un rapport du Centre d’études et de prospective (CEP) du ministère de l’Agriculture paru en janvier 2022. •

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Union agricole

Les plus lus

Produits laitiers, baisse des prix
Prix du lait : Lidl et LSDH atteignent la barre symbolique des 500 €/1 000 l

Le distributeur Lidl va signer une revalorisation du prix du lait payé aux producteurs à 500 €/1 000 l (prix de base 38/32)…

Bio : les engrais perlés en voie d’interdiction

Après plus d’un an de bataille en coulisses et une enquête, la DGCRF pourrait bientôt retirer l’agrément "agriculture…

Festival de la terre : une édition marquée du sceau de la réussite
Retour sur le Festival de la terre organisé les 3 et 4 septembre par les JA de Pissy-Pôville.
Lait : le médiateur alerté sur le non-respect de la formule de prix chez Sodiaal

Plus de 200 producteurs de lait ont adressé un courrier au médiateur des relations commerciales pour signaler « l’absence…

Benne Orenge
Orenge, une entreprise seinomarine qui a plus de 100 ans
Une centaine de bennes agricoles sont fabriquées tous les ans dans les ateliers Orenge de Raffetot. La particularité de l’…
Amazone. L’UX Smart Sprayer, un condensé de technologie pour plus d’économies
Fin juin, Amazone, BASF et Bosch ont dévoilé l’UX Smart Sprayer à Auneau (Eure-et-Loir). Un pulvérisateur intelligent qui traite…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 288 €/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Union agricole
Consultez le journal L'Union agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal L'Union agricole