Aller au contenu principal

Les Normands conviés devant Lactalis à Laval

La baisse continue du prix du lait a atteint des records en juillet avec seulement 252 euros les mille litres chez Lactalis.

file-alt-65160
© t.guillemot

Mercredi 24 août, les agriculteurs de Seine-Maritime et de l’Eure sont invités à rejoindre les producteurs de Mayenne qui organisent un rassemblement devant le siège social de Lactalis à Laval, à partir du lundi 22 août, pour une durée indéterminée. Pour Arnold Puech d’Alissac, président de la FRSEA de Normandie et de la FNSEA 76, il est primordial de se mobiliser mercredi prochain, afin de relancer les négociations avec l’entreprise.

« Nous avons quelques notes d’espoir, notamment sur le lait spot qui est à 284 euros les 1000 litres aux Pays-Bas et à 340 euros en Italie. Pour rappel, Lactalis était à 252 euros en juillet 2016, soit 20 à 60 euros de moins que les autres laiteries de Normandie. Dans notre région, la diversité des entreprises est un atout. Celles-ci ne doivent pas s’aligner sur le plus mauvais payeur. Or on constate que c’est le numéro un qui paye le moins bien ».

 

Mépris à l’encontre des éleveurs

 

Lactalis ne montre pas l’exemple. C’est ce que dénoncent la FNSEA et JA. « La FRSEA et les JA de Normandie demandent à la transformation, toutes filières confondues, de prendre ses responsabilités. Les actions menées par le réseau sont la conséquence d’une forme de mépris à l’encontre des éleveurs qui s’appauvrissent de jour en jour pendant que les entreprises de transformation augmentent significativement leurs résultats ».

Les annonces de Lactalis et son communiqué de presse du 29 juillet pointant du doigt « des actions syndicales irresponsables » ont été reçues comme une provocation. C’est ce qu’a rappelé la FRSEA de Normandie lors d’une conférence de presse à Granville (Manche) le 11 août dernier chez un éleveur laitier. « S’ils ne sont pas corrects, nous continueront à casser leur image », ajoute Arnold Puech d’Alissac. Pour le syndicaliste, « la remontée des prix doit venir des industriels ».

L’action qui démarre la semaine prochaine est interrégionale. La Normandie sera relayée à Laval par la Bretagne et les Pays de la Loire, pendant toute la durée de la manifestation, pour l’instant « à durée indéterminée ». L’objectif est d’obtenir un accord avec l’entreprise. « Nous ne sortirons pas avec un prix du lait, précise Arnold Puech d’Alissac, mais avec une façon de le déterminer ».

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Union agricole

Les plus lus

Pour une production de lin en quantité et en qualité

Pour le devenir de la filière, il sera fondamental de récolter de la graine de lin en quantité cette année. Tel est le message…

MécaLive : penser la mécanisation différemment

Le 16 mai à Beuzevillette, plus de 1 200 visiteurs ont arpenté les allées de MécaLive, l’événement “machinisme” organisé par…

Remarquable vitrine de l’élevage, le Comice agricole de Forges-les-Eaux est l’occasion  pour les éleveurs de se distinguer en montrant tout leur savoir-faire et de faire connaître les métiers de l’élevage.
150e édition du Comice agricole

Tradition bien vivante, le Comice agricole de Forges-les-Eaux fête ce week-end son 150e anniversaire. Rendez-…

Concours interrégional Grand Ouest de blondes d’Aquitaine. 53 éleveurs ont soumis leurs animaux aux jugements de Peter Thissen et Thierry Bouas.
Comice agricole de Forges-les-Eaux : les temps forts et coulisses de l’édition 2024

Pour cette 150e édition du Comice agricole de Forges-les-Eaux des 1er et 2 juin, quelques 6 500 personnes sont venues à…

" Ce fut une campagne très éprouvante mais la betterave reste une chance dans nos régions. Savourons cet exercice de tous les records mais sachons rester humbles ", a souligné Olivier de Bohan, président du groupe Cristal Union.
La betterave revient dans la cour des grands

La campagne betteravière 2023-2024 a été définie comme la campagne des records par Samuel Crèvecœur, président de la section…

Nicolas Roux accompagnera son père au concours interrégional blonde d’Aquitaine qui revient à Forges-les-Eaux après 10 ans d’absence.
Plus de 150 animaux au concours interrégional blonde d’Aquitaine

Pascal Roux et son fils Nicolas participeront au concours interrégional blonde d’Aquitaine du Grand Ouest qui débutera dès le…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 300 €/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Union agricole
Consultez le journal L'Union agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal L'Union agricole