Aller au contenu principal

Influenza : ouverture des premières indemnisations pour pertes économiques en 2021-2022

Les éleveurs de huit départements* dont ceux de la Seine-Maritime peuvent demander une avance sur les indemnisations pour pertes économiques dues à l'épisode d'influenza aviaire 2021-2022 sur le site de FranceAgriMer. Il s'agit de compenser partiellement les pertes de production (allongement de vide sanitaire) dues aux restrictions en vigueur avant le 31 mars. Les « éleveurs et gaveurs de palmipèdes » ainsi que les « éleveurs de gallinacés » situés en zone réglementée ont jusqu'au 20 mai pour déposer leur dossier. Chaque demande d'avance devra « obligatoirement » être suivie d'une « demande d'aide ultérieure (...) déposée à l'automne pour régulariser cette avance », précise FranceAgriMer. Par ailleurs, un second volet d'avances sera mis en place « plus tardivement » concernant le « deuxième pic épidémiologique », qui a notamment ravagé les Pays de la Loire et ses départements limitrophes, ainsi que le Périgord. D'après la France agricole (article payant), les aides moyennes versées en 2020-2021 ont atteint « 40 000 EUR pour les palmipèdes, 22 000 EUR pour les poules pondeuses et 11 000 EUR pour les autres gallinacés ». Au dernier bilan officiel arrêté le 28 avril, la France comptait 1 354 foyers confirmés d'influenza aviaire.

* Haute-Garonne, Gers, Landes, Lot-et-Garonne, Nord, Pyrénées-Atlantiques, Hautes-Pyrénées et Seine-Maritime

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Union agricole

Les plus lus

Plus écologique, plus absorbante, souvent moins chère que la paille de blé, la litière en anas de lin, déjà bien répandue dans les élevages équins, remplace petit à petit la paille de blé dans les élevages bovins.
Anas de lin : une litière naturelle très en vogue en élevages bovins
Plus écologique, plus absorbante, souvent moins chère que la paille de blé, la litière en anas de lin, déjà bien répandue dans…
A Forges-les-Eaux, le week-end dernier, concours de races Prim'Holstein et Normandes et présentation des races allaitantes ont intéressé un public venu en nombre. Retour en images.
Comice agricole 76 : des éleveurs à l’honneur sous le regard d’un public conquis
À Forges-les-Eaux, le week-end dernier, concours de races Prim’Holstein et Normandes et présentation des races allaitantes ont…
Agroalimentaire : CQLP noue des partenariats avec Fleury Michon et une fromagerie

La marque des consommateurs C’est qui le patron?! (CQLP) certifiera bientôt deux « produits ingrédients …

Céréales : un effet ciseaux prix-charges à venir
Pour 2021-2022, le résultat courant moyen des céréaliers, avant MSA, est de 53 600 euros par unité de travail non salarié. Mais…
Fendt Ideal 7 : une moissonneuse qui tient ses promesses

« Plus de puissance, plus de débit, plus de confort », ce sont les mots de Fendt pour définir la gamme Ideal, lancée en 2017.…

Le 13 mai dernier était un grand jour pour Annabelle Deschamps : l’ouverture de “La cabane des Champs”,  sa boutique autonome de produits frais et locaux sur la commune d’Alvimare.
La Cabane des Champs met à l’honneur les produits locaux
Le 13 mai dernier était un grand jour pour Annabelle Deschamps : l’ouverture de “La Cabane des Champs”,  sa boutique autonome de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 288 €/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Union agricole
Consultez le journal L'Union agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal L'Union agricole