Aller au contenu principal

Favoriser la présence des auxiliaires dans les bords de champ

Le Contrat de solutions comprend 45 partenaires agricoles engagés ensemble pour trouver des solutions concrètes, efficaces et durables pour protéger les cultures. Aujourd’hui, plus de 100 solutions pour réduire l’utilisation et l’impact des produits phytosanitaires sont déjà disponibles. Allons voir du côté de la gestion des bords de champs, habitat à l’interface entre la culture et le milieu adjacent.

© Christian Gloria/réussir

 

Pourquoi est-ce important d’entretenir correctement son bord de champ ?

En bon état agroécologique, une flore prairiale, qui n’empiète pas sur la parcelle cultivée, se développe et permet d’abriter la biodiversité. En revanche, si ce milieu est mal entretenu, les indésirables y seront favorisées. En cas de traitement herbicide, la perte de diversités floristique et fonctionnelle entraîne un déclin de la biodiversité d’intérêt et augmente le risque de foyers de bioagresseurs. Ainsi, maximiser la gestion et l’entretien permettra de :
- limiter la présence de foyers d’adventices, de maladies et de ravageurs ;
- favoriser la présence d’auxiliaires de cultures et d’insectes pollinisateurs ;
- réduire l’utilisation de produits phytosanitaires.

Un outil de diagnostic et de conseil développé pour les bords de champs

L’objectif de l’outil ”Typologie des bords extérieurs de champs”  est de maintenir et améliorer la biodiversité pour limiter la présence d’indésirables. Comme l’explique la fiche 91 du Contrat de solutions éditée par la FNSEA, elle permet de :
- suivre l’évolution dans le temps des bords de champs ;
- définir des zones à enjeux ;
- définir des zones où des actions prioritaires sont à mener.

Construit dans le cadre du programme Agrifaune, cet outil diagnostique le statut d’un ou plusieurs bords de champs. Il est simple et accessible à l’ensemble des acteurs œuvrant en milieu agricole. Il se présente sous la forme d’un carnet de terrain à renseigner avec des critères faciles de structures et de cortèges floristiques. Le diagnostic délivre au fur et à mesure des conseils sur la gestion mécanique, la période d’intervention, la restauration de la flore, etc. Il se décline en trois étapes :
1. observer les critères structurels : conseils de gestion adaptée, avantages/inconvénients ;
2. observer les cortèges floristiques : conseils associés ;
3. fiches conseils spécifiques à la présence : d’un troupeau, d’une haie ou de micro-habitats.
Cet outil est ajusté au contexte céréalier et sera bientôt disponible aux conditions de polyculture élevage. Il préconise des pratiques et des périodes d’entretiens adaptées pour simplifier et optimiser les interventions en bord de champ. Il est utilisable par les agriculteurs après une première prise en main avec un conseiller.
Notons le gain financier et de temps obtenus grâce à cet outil. En effet, des bords de champs en bon état nécessitent moins d’entretien, de broyage ou de fauche. Une économie de 10 à 20 euros par kilomètre de bordure est estimée sans adventices à gérer.
Il est enfin conseillé une mise en place collective de l’outil pour faciliter son appropriation.

Accessible gratuitement, cet outil est diffusé par le groupe technique national Agrifaune (GTNA) bords de champs

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Union agricole

Les plus lus

Pour une production de lin en quantité et en qualité

Pour le devenir de la filière, il sera fondamental de récolter de la graine de lin en quantité cette année. Tel est le message…

MécaLive : penser la mécanisation différemment

Le 16 mai à Beuzevillette, plus de 1 200 visiteurs ont arpenté les allées de MécaLive, l’événement “machinisme” organisé par…

Remarquable vitrine de l’élevage, le Comice agricole de Forges-les-Eaux est l’occasion  pour les éleveurs de se distinguer en montrant tout leur savoir-faire et de faire connaître les métiers de l’élevage.
150e édition du Comice agricole

Tradition bien vivante, le Comice agricole de Forges-les-Eaux fête ce week-end son 150e anniversaire. Rendez-…

Concours interrégional Grand Ouest de blondes d’Aquitaine. 53 éleveurs ont soumis leurs animaux aux jugements de Peter Thissen et Thierry Bouas.
Comice agricole de Forges-les-Eaux : les temps forts et coulisses de l’édition 2024

Pour cette 150e édition du Comice agricole de Forges-les-Eaux des 1er et 2 juin, quelques 6 500 personnes sont venues à…

" Ce fut une campagne très éprouvante mais la betterave reste une chance dans nos régions. Savourons cet exercice de tous les records mais sachons rester humbles ", a souligné Olivier de Bohan, président du groupe Cristal Union.
La betterave revient dans la cour des grands

La campagne betteravière 2023-2024 a été définie comme la campagne des records par Samuel Crèvecœur, président de la section…

Nicolas Roux accompagnera son père au concours interrégional blonde d’Aquitaine qui revient à Forges-les-Eaux après 10 ans d’absence.
Plus de 150 animaux au concours interrégional blonde d’Aquitaine

Pascal Roux et son fils Nicolas participeront au concours interrégional blonde d’Aquitaine du Grand Ouest qui débutera dès le…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 300 €/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Union agricole
Consultez le journal L'Union agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal L'Union agricole