Aller au contenu principal

Faire pâturer les céréales en hiver

Autrefois pratiqué, le pâturage des céréales par les brebis en hiver est possible.

Avec une biomasse à l’entrée qui varie de 100 kg à 800 kg de matière sèche par hectare, la part consommée par les animaux reste faible : 370 kg de matière sèche en moyenne. Pour un lot de 100 brebis à faibles besoins alimentaires (taries ou en milieu de gestation), cela signifie une durée de pâturage d’un à trois jours par hectare. Des conditions restent cependant à respecter pour garantir le rendement en grains de la culture. Les résultats de 27 essais* réalisés de 2019 à 2022 les ont déterminées.

Des rendements maintenus au stade tallage

La première est de respecter le stade végétatif de la plante à l’entrée des brebis. En effet, à partir du stade “montaison”, le rendement est fortement pénalisé. En revanche, ils sont maintenus au stade “tallage”. Ces résultats sont confirmés par le comptage des épis à la floraison : 378 épis pour les parcelles pâturées ou non. Une grande variabilité des effets du pâturage a toutefois été mesurée. Ainsi, s’il a majoré le rendement dans 62 % d’entre eux, il l’a réduit dans 38 %. Le rôle de la portance reste à préciser mais la plus forte baisse de rendement générée par le pâturage a été mesurée sur un sol non portant (-  25 q/ha en zone de plaine). Il est donc préconisé de ne pas faire pâturer dans ces conditions. Enfin, une réduction de 50 % de la surface des nécroses sur la deuxième feuille à la floraison a été mesurée. •
 

* Résultats obtenus dans le cadre de la synthèse de trois projets : Paturale financé par la région Centre-Val de Loire, Poscif financé par l’Ademe et Brebis_Link financé par le Casdar.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Union agricole

Les plus lus

Pour une production de lin en quantité et en qualité

Pour le devenir de la filière, il sera fondamental de récolter de la graine de lin en quantité cette année. Tel est le message…

MécaLive : penser la mécanisation différemment

Le 16 mai à Beuzevillette, plus de 1 200 visiteurs ont arpenté les allées de MécaLive, l’événement “machinisme” organisé par…

Remarquable vitrine de l’élevage, le Comice agricole de Forges-les-Eaux est l’occasion  pour les éleveurs de se distinguer en montrant tout leur savoir-faire et de faire connaître les métiers de l’élevage.
150e édition du Comice agricole

Tradition bien vivante, le Comice agricole de Forges-les-Eaux fête ce week-end son 150e anniversaire. Rendez-…

Concours interrégional Grand Ouest de blondes d’Aquitaine. 53 éleveurs ont soumis leurs animaux aux jugements de Peter Thissen et Thierry Bouas.
Comice agricole de Forges-les-Eaux : les temps forts et coulisses de l’édition 2024

Pour cette 150e édition du Comice agricole de Forges-les-Eaux des 1er et 2 juin, quelques 6 500 personnes sont venues à…

La tonte de Rumba à quelques jours du concours.
Pas moins de cinq vaches laitières pour Coralie Aupert

À tout juste 22 ans, la jeune femme se présente pour la seconde fois au concours interdépartemental de la race prim’holstein…

" Ce fut une campagne très éprouvante mais la betterave reste une chance dans nos régions. Savourons cet exercice de tous les records mais sachons rester humbles ", a souligné Olivier de Bohan, président du groupe Cristal Union.
La betterave revient dans la cour des grands

La campagne betteravière 2023-2024 a été définie comme la campagne des records par Samuel Crèvecœur, président de la section…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 300 €/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Union agricole
Consultez le journal L'Union agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal L'Union agricole