Aller au contenu principal

Conditions de travail et performance de l'entreprise

La prévention des risques professionnels consiste à mettre en place différentes actions afin de préserver la santé et la sécurité des salariés, améliorer les conditions de travail et favoriser le bien-être au travail.

Pour construire une démarche de prévention, tous les acteurs concernés doivent être impliqués, et les spécificités de l'entreprise prises en compte.

Il revient à l'employeur de prendre les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs. Et la première étape pour l'employeur est de mettre en place une démarche de prévention concertée au sein de l'entreprise sur le fondement des neuf principes généraux de prévention (voir schéma ci-dessous).

Ensuite l'employeur doit transposer les résultats de son évaluation des risques au sein du document unique d'évaluation des risques (Duer), document obligatoire rappelons-le depuis 2001, sans oublier de le mettre à jour, au moins annuellement et lors de tout changement ou information susceptibles d'impacter les conditions de santé et de sécurité ou les conditions de travail.

À la suite de l'évaluation, l'employeur s'assure de la mise en œuvre des actions de prévention dans le cadre d'un plan de prévention annexé au Duer comprenant la liste des mesures de prévention à prendre et le calendrier d'exécution (dans les entreprises d'au moins 50 salariés, il s'agira d'un programme annuel de prévention comportant en plus des indicateurs, les conditions d'exécution de ces mesures de prévention et les ressources mobilisables). Par ailleurs, l'employeur désigne un responsable de la prévention des risques professionnels, qui peut être un salarié de l'entreprise, un expert enregistré auprès de la Direction régionale de l'économie, de l'emploi, du travail et des solidarités (Dreets) où, à défaut et sous certaines conditions, il peut faire appel aux services de prévention auxquels il adhère. 

D'autres obligations existent, tels les affichages obligatoires, les autorisations de conduite à délivrer, les vérifications périodiques des matériels, la délivrance d'équipements de protection individuelle… Pour plus d'informations, n'hésitez pas à contacter la FNSEA 76.

Réaliser votre Duer : il n'est jamais trop tard

Si vous n'avez pas encore réalisé votre Duer, si celui-ci n'est pas à jour ou si vous avez des doutes sur votre évaluation des risques, n'attendez plus et optez pour Systera (système d'évaluation des risques en agriculture)*.

Depuis 2002, la mise en place d'un document unique d'évaluation des risques professionnels est obligatoire pour toutes les entreprises qui emploient au moins un salarié. Vous êtes également concernés si vous accueillez des stagiaires ou bénéficiez de salariés mis à disposition. Ce Duer permet d'analyser les risques pouvant survenir sur l'exploitation.

Avec l'outil Systera, vous progressez dans la construction de votre Duer, point par point, de manière intuitive pour aboutir à un document complet et évolutif. Systera constitue un outil à vocation pédagogique en vue d'une part d'assurer une meilleure conduite de la prévention des risques professionnels, et d'autre part de favoriser une meilleure communication avec les salariés sur le thème de la sécurité et de la prévention des risques. Sans oublier, les nouvelles obligations liées à la conditionnalité sociale de la Pac, qui imposent depuis le 1er  janvier 2023, la tenue d'un Duer à jour.

Comment faire ?

Les Chambres d'agriculture et les FDSEA de Normandie organisent des sessions de formation collective. Ces sessions de formations vous sont proposées pour élaborer vous-même votre Duer. 

En petit groupe, vous serez accompagné par un conseiller Chambre d'agriculture, un juriste ou conseiller de la FDSEA et un conseiller en prévention des risques de la MSA. L'échange entre participants et les exemples de cas concrets avec les différents intervenants vous permettront de mieux appréhender la thématique.

Les prochaines sessions pour la formation Duer en Normandie auront lieu :

  • les 11 et 18 janvier 2024 à Avranches (50) ;
  • les 16 et 25 janvier 2024 à Mortagne-au-Perche (61) ;
  • les 1er et 13 février 2024 à Ifs (14) ;
  • les 5 et 12 mars 2024 à Saint-Lô (50) ;
  • le 19 mars et le 2 avril 2024 à Bayeux (14).

En Seine-Maritime, aucune date n'a été actée pour le moment. La FNSEA 76 vous invite à faire la demande d'une session afin de constituer un petit groupe ou de rejoindre l'une des formations proposées dans les autres départements normands. •

*https://www.systera.fr/

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Union agricole

Les plus lus

De g. à d. : Céline Collet, Gaëlle Guyomard, Jean-François Chauveau, Gilles Picard, Guillaume Burel, Denis Letellier, Vincent Leborgne sont prêts à accueillir tout le monde le 16 mai à Beuzevillette.
L'édition MécaLive Ouest 2024 le 16 mai à Beuzevillette

Un programme riche et varié d'ateliers attend les visiteurs tandis que plus de 80 exposants, 70 marques de matériels et des…

Faner le plus précocement possible pour atteindre les 30-35 % de matière sèche en 48 heures.
Ensilage d’herbe : privilégier le fourrage à plat pour 35 % de MS

Avec une organisation de chantier différente, on peut en 48 heures récolter de bons fourrages. Explication.

Reynald Fréger, président de la CGB 76
« Avoir les mêmes moyens de production que nos collègues européens »

Le président de la Confédération générale des planteurs de betteraves de la Seine-Maritime (CGB 76), Reynald Fréger, demande…

Damien Léger, exploitant agricole installé à Ymare, a bénéficié de l'aide en 2023.
Une aide pour l'achat de matériels agricoles

Investir dans du matériel agricole peut parfois s'avérer coûteux. Pour vous aider à franchir le pas, l'Agence de l'eau Seine-…

Hervé Morin, président de la Région Normandie, et Clotilde Eudier, vice-présidente de la Région en charge de l'agriculture, ont été accueillis chez Romain Madeleine, éleveur au Molay-Littry pour présenter le plan, en présence de Nicolas Dumesnil (tout à gauche), président d'Interbev Normandie, et du maire, Guillaume Bertier (au micro).
La Normandie à la reconquête de l'élevage bovin

C'est sur l'exploitation de Romain Madeleine, éleveur installé au Molay-Littry (Calvados) que la Région Normandie a lancé son…

Le service chantier complet permet d'avoir un salarié qui connaît parfaitement son matériel et ses réglages, qui est à l'aise avec les nouvelles technologies.
Délégation du travail : quels bénéfices pour l'exploitant ?

Durant la journée MécaLive, qui se déroulera le 16 mai à Beuzevillette, l'un des ateliers portera sur la délégation de travail…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 300 €/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Union agricole
Consultez le journal L'Union agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal L'Union agricole