Aller au contenu principal

"Tranquillement de bon matin"

Tranquillement de bon matin, c'est le nom qu'avait choisi Inès Garrier pour sa vidéo. Eleveuse à Saint-Romain (63) elle a été désignée lauréate du concours « N'OUBLIONS PAS CEUX QUI FONT LE LAIT » organisé par le Cniel en catégorie vidéos.

file-alt-65116
"Tranquillement de bon matin"
© inesgarrier

Du 6 septembre au 5 octobre 2016, se déroulait un concours où les éleveurs laitiers pouvaient partager, sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter et Instagram) un instant privilégié, illustrant leur relation avec leurs vaches. Les photos légendées ou les vidéos postées étaient accompagnées du hashtag : #ceuxquifontlelait. Un jury composé de professionnels du monde laitier s'est réuni, jeudi 6 octobre, au Sommet de l'élevage à Cournon d'Auvergne pour désigner les 6 gagnants.

Catégorie vidéos
Lauréate : Inès Garrier, éleveuse à Saint-Romain (63)
«C'est un moment quotidien privilégié qui entretient le lien établi avec mes vaches depuis leur naissance. Il est important de prendre le temps de les observer pour mieux les comprendre. C'est une véritable complicité qui s'installe au fil du temps et j'aime saisir ces moments-là. Je prends toujours plaisir à les photographier pour en garder le maximum de souvenirs. Ce concours m'a tout de suite intéressée pour partager cette passion.»

2ème place : Chloé Masson, éleveuse à Vaudeloges (14)

«Les consommateurs ont tendance à oublier le travail des éleveurs à l'origine de leur brique de lait, fromages, yaourts... Certains pensent même que nos animaux sont maltraités ici à la
ferme. Ma vache, sur la vidéo montre pourtant à quel point elle semble reconnaissante et heureuse de vivre parmi nous ! J'ai choisi cette vidéo car elle permet de montrer la passion,
l'amour, la complicité entre un éleveur et ses animaux. Ce prix me donnera un petit coup de pouce pour mon projet. Je suis en cours d'installation sur l'exploitation familiale avec mes
parents.»

3ème place : Hubert Rivière, éleveur à Izé (53)

«Le drone est un outil formidable pour les vidéos. Cela permet de montrer le paysage sous un autre angle et l'associer à une naissance d'un veau, en pleine nature, nous a semblé un
moment privilégié de notre métier.»

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Union agricole

Les plus lus

abricotiers
Fruits d’été : face aux GMS, les producteurs brandissent la menace de l’agroécologie

L’AOP Pêches et abricots de France menace de «suspendre» certains projets agroécologiques (vergers écoresponsables,…

L’élevage ovin : une filière prometteuse en Normandie
Qu’en est-il du marché de l’ovin dans la région ? Réponse avec le président de la section ovine de la FNSEA 76, un éleveur, un…
Prix du lait : le compte n’y est vraiment pas
Alors que la hausse des prix du lait a tardé à s’enclencher, la mécanique se grippe et les principaux opérateurs de la filière…
Dans le marais, la fauche réglementée a un goût amer
Dans la réserve naturelle de l’estuaire de la Seine, les agriculteurs sont contraints de respecter une réglementation quant à la…
Pissy-Pôville se prépare au Festival de la terre 2022
Petite commune de près de 1 300 habitants, idéalement situées à quelques kilomètres de Rouen (15 km), Pissy-Pôville se prépare le…
Champ en feu
Quelques conseils pour prévenir les départs d’incendie
Compte-tenu des évolutions des conditions climatiques ces dernières années, plus favorables aux départs d’incendies, la Chambre d…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 288 €/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Union agricole
Consultez le journal L'Union agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal L'Union agricole