Aller au contenu principal

Quel permis pour conduire un tracteur ?

En principe, le fait de conduire un véhicule sur la voie publique sans être titulaire du permis de conduire correspondant à la catégorie du véhicule est passible d'un an d'emprisonnement et de 15 000 euros d'amende. Néanmoins, des dérogations existent, qui concernent l'activité agricole. Le point sur ce qu'il faut savoir.

file-alt-63063
Un jeune de 16 ans sans permis peut conduire un tracteur sur la route si ce dernier est rattaché à une exploitation agricole.
© Vincent Marmuse

Les personnes travaillant sur une exploitation agricole ou forestière peuvent conduire, sans permis, tout véhicule rattaché à cette entreprise. La conduite doit avoir lieu pendant le moment de l'activité. L'entreprise concernée doit être une exploitation agricole ou forestière, une coopérative d'utilisation de matériel agricole (Cuma) ou une entreprise de travaux agricoles (ETA). « Il faut impérativement faire partie de l'entreprise pour pouvoir conduire un tracteur agricole sans permis, et la conduite doit avoir lieu pour les besoins de l'entreprise. En dehors des heures d'activité ou à une vitesse de plus de 40 km/h, le permis de conduire est requis », précise Camille Gourguechon, juriste à la FDSEA de l'Oise.

Pour pouvoir justifier de ce droit de dispense, il faut faire figurer une mention claire sur le certificat d'immatriculation du véhicule en apposant "véhicule agricole - numéro d'exploitation". Le propriétaire peut aussi fixer, à l'arrière du véhicule, une plaque avec son numéro d'exploitant afin de justifier de l'usage agricole du véhicule. « Néanmoins, même si le permis de conduire n'est pas obligatoire dans ces situations, une formation à la conduite et la bonne connaissance du Code de la route sont des recommandations à respecter pour éviter tout accident. Le port de la ceinture de sécurité, si elle existe dans le tracteur, est obligatoire », prévient la juriste.

À partir de quel âge peut-on conduire un tracteur ?

Il est possible de conduire un tracteur à partir de l'âge de 16 ans, donc sans permis, à la condition de faire partie de l'exploitation agricole ou forestière, c'est-à-dire être apprenti, aide familial déclaré, stagiaire ou salarié. Il y a cependant une condition : l'engin agricole (tracteur et remorque) ne doit pas faire plus de 2,50 mètres, hors tout. Si le véhicule a une largeur de plus de 2,50 m, il faut impérativement avoir 18 ans minimum.Il est aussi impossible de conduire avant 18 ans un engin avec plusieurs remorques, avec une remorque contenant des membres du personnel, ou si la machine est automotrice (moissonneuse-batteuse, machines à vendanger, ensileuses...). Les appareils de levage tels qu'un chariot élévateur ou un télescopique ne peuvent pas non plus être conduits par un jeune de moins de 18 ans.

Conduite pour tous avec permis

Depuis 2015, la législation a changé. Toute personne titulaire du permis B, même si elle ne fait pas partie d'une entreprise agricole ou forestière, peut conduire un engin agricole, même avec une remorque. Il y a cependant une limite de vitesse fixée à 40 km/h maximum. Le tracteur agricole peut comprendre une remorque et il n'y a pas de limite de PTAC (poids total en charge autorisé). Cette exigence s'applique pour la conduite sur et hors la voie publique. Il n'est donc plus nécessaire d'être titulaire d'un permis poids lourds (C) pour conduire les engins agricoles de plus de 3,5 tonnes. Un particulier peut ainsi conduire un tracteur et une remorque pour aller chercher du bois. Là encore, une formation à la conduite de tels engins est fortement conseillée.

Source : Service santé sécurité au travail de la MSA.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Union agricole

Les plus lus

Crise du bio : de grands opérateurs encouragent les déconversions
Porc, lait, œuf ou volaille de chair : dans les filières biologiques en difficulté, de grands opérateurs encouragent les…
Morine au mois de juillet du calendrier Belles des prés
L’édition 2023 s’est vendue comme des petits pains. Imaginé et créé par le photographe Johann Baxt, le calendrier Belles des prés…
Exonération de taxe foncière : nouvelle extension pour les agriculteurs
La deuxième loi de finances rectificative pour 2022 a étendu l’exonération de taxe foncière aux bâtiments affectés à un usage…
Dossiers agricoles : une année 2023 très chargée
De la mise en œuvre de la nouvelle Pac à la gestion de l’eau, en passant par l’agrivoltaïsme ou la loi d’orientation et d’avenir…
Travail administratif : mode d'emploi pour être plus serein
Conseils pratiques, calendrier réglementaire, formations ou encore logiciel de gestion... Les Chambres d’agriculture de Normandie…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 300 €/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Union agricole
Consultez le journal L'Union agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal L'Union agricole