Aller au contenu principal

Quel développement pour la filière grenouilles ? 

L'élevage de grenouille est encore très marginal en France. Pour accompagner le développement de la filière, la Région Normandie a financé une étude en 2023 basée sur élevage et une écloserie normande.

Les Français consoment chaque année 8 000 tonnes de grenouilles, soit 60 g par personne et par an.
Les Français consoment chaque année 8 000 tonnes de grenouilles, soit 60 g par personne et par an.
© Pixabay

Les Français consomment chaque année 8 000 tonnes de grenouilles (équivalent vif), soit 60 g par personne et par an (à titre de comparaison le poulet est à 20 kg/personne/an, source Agreste 2021). Pourtant, la France n'est pas productrice de cette matière première, elle apporte seulement une centaine de tonnes sur le marché intérieur, le reste étant à 90 % de l'import congelé d'Indonésie et dans une moindre mesure de la grenouille fraîche originaire de Turquie. Pour l'import, il s'agit de grenouilles capturées en milieu naturel.

Les élevages de grenouilles sont peu nombreux en France et leur production se fait de manière très empirique. En effet, il n'existe pas de références technico-économiques éprouvées permettant à un porteur de projet de se lancer sereinement, bien que le marché soit présent.

Une étude normande déployée en 2023

Dans l'optique de faciliter l'installation d'atelier d'élevage de grenouilles chez des agriculteurs (projets de diversification), une écloserie normande (fournissant les juvéniles) et deux élevages (Normandie et Drôme) ont mis leurs outils de production au service d'une étude financée par la Région Normandie.

Celle-ci a été réalisée en 2023 et portait sur deux volets :

- technique : mesurer l'influence de différentes modalités (mode de nourrissage, température, densités, tris des animaux...) sur la cinétique de grossissement des grenouilles, de 10 g au poids d'abattage de 60 g ;

- économique : identifier les conditions dans lesquelles un atelier de grossissement de grenouilles atteint une viabilité (durée du cycle, taux de survie, main-d'œuvre, prix de vente...).

Aujourd'hui, plusieurs points d'amélioration ont été relevés et seront approfondis pour renforcer le modèle proposé par l'étude et assurer sa rentabilité :

- valorisation des co-produits (les cuisses représentent 1/3 du poids de l'animal) ;

- optimisation des process de transformation (forte charge de main-d'œuvre sur la découpe entièrement manuelle) ;

- augmentation du prix de vente (se détacher des cours de l'import et valoriser la production française et tracée).

Devant le succès de la première Journée nationale de la raniculture qui a rassemblé de nombreux professionnels à Caen en mars 2023, on ne peut qu'espérer que cette petite filière réussisse à se structurer et se démarquer pour conquérir le marché français.•

Pour en savoir plus sur l'étude normande et sur l'élevage de grenouilles, contacter les Chambres d'agriculture de Normandie.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Union agricole

Les plus lus

Pour une production de lin en quantité et en qualité

Pour le devenir de la filière, il sera fondamental de récolter de la graine de lin en quantité cette année. Tel est le message…

MécaLive : penser la mécanisation différemment

Le 16 mai à Beuzevillette, plus de 1 200 visiteurs ont arpenté les allées de MécaLive, l’événement “machinisme” organisé par…

Remarquable vitrine de l’élevage, le Comice agricole de Forges-les-Eaux est l’occasion  pour les éleveurs de se distinguer en montrant tout leur savoir-faire et de faire connaître les métiers de l’élevage.
150e édition du Comice agricole

Tradition bien vivante, le Comice agricole de Forges-les-Eaux fête ce week-end son 150e anniversaire. Rendez-…

Concours interrégional Grand Ouest de blondes d’Aquitaine. 53 éleveurs ont soumis leurs animaux aux jugements de Peter Thissen et Thierry Bouas.
Comice agricole de Forges-les-Eaux : les temps forts et coulisses de l’édition 2024

Pour cette 150e édition du Comice agricole de Forges-les-Eaux des 1er et 2 juin, quelques 6 500 personnes sont venues à…

" Ce fut une campagne très éprouvante mais la betterave reste une chance dans nos régions. Savourons cet exercice de tous les records mais sachons rester humbles ", a souligné Olivier de Bohan, président du groupe Cristal Union.
La betterave revient dans la cour des grands

La campagne betteravière 2023-2024 a été définie comme la campagne des records par Samuel Crèvecœur, président de la section…

Nicolas Roux accompagnera son père au concours interrégional blonde d’Aquitaine qui revient à Forges-les-Eaux après 10 ans d’absence.
Plus de 150 animaux au concours interrégional blonde d’Aquitaine

Pascal Roux et son fils Nicolas participeront au concours interrégional blonde d’Aquitaine du Grand Ouest qui débutera dès le…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 300 €/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Union agricole
Consultez le journal L'Union agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal L'Union agricole