Aller au contenu principal

Porc : 300 éleveurs manifestent à Saint-Brieuc pour demander des aides d'urgence

Alors qu'une cellule de crise sur l'élevage se tenait le 20 janvier, 300 éleveurs - principalement de porcs - ont manifesté devant la préfecture des Côtes-d'Armor, à Saint-Brieuc, pour demander des aides d'urgence. « Les montants de perte actuellement dépassent l'entendement », affirme Carole Joliff. Citée par Ouest-France, la présidente de la section porc de la FRSEA de Bretagne évoque des pertes « entre 400 et 600 EUR par truie ». Les éleveurs subissent un effet de ciseaux entre la flambée des charges (alimentation animale en premier lieu) et des prix moroses. « Le prix du porc est aujourd'hui à 1,248 EUR/kg au marché au cadran de Plérin, alors qu'il faudrait qu'il soit à 1,55 EUR/kg pour qu'on puisse couvrir nos frais », estime Yoann Hervé, membre du bureau des Jeunes agriculteurs des Côtes-d'Armor. Toujours selon Ouest-France, le préfet Thierry Mosimann est venu à la rencontre des éleveurs en fin de manifestation, leur assurant avoir contacté le cabinet du ministre de l'Agriculture. Quelques jours plus tôt, l'UGPVB (groupements de producteurs) et la FNP (éleveurs de porcs, FNSEA) avaient aussi demandé des aides d'urgence, notamment justifiées par la crise sanitaire. La FNP doit rencontrer le ministre pour un point de situation le 25 janvier.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Union agricole

Les plus lus

abricotiers
Fruits d’été : face aux GMS, les producteurs brandissent la menace de l’agroécologie

L’AOP Pêches et abricots de France menace de «suspendre» certains projets agroécologiques (vergers écoresponsables,…

L’élevage ovin : une filière prometteuse en Normandie
Qu’en est-il du marché de l’ovin dans la région ? Réponse avec le président de la section ovine de la FNSEA 76, un éleveur, un…
Prix du lait : le compte n’y est vraiment pas
Alors que la hausse des prix du lait a tardé à s’enclencher, la mécanique se grippe et les principaux opérateurs de la filière…
Dans le marais, la fauche réglementée a un goût amer
Dans la réserve naturelle de l’estuaire de la Seine, les agriculteurs sont contraints de respecter une réglementation quant à la…
Pissy-Pôville se prépare au Festival de la terre 2022
Petite commune de près de 1 300 habitants, idéalement situées à quelques kilomètres de Rouen (15 km), Pissy-Pôville se prépare le…
Le colza érucique : les mérites d’une filière maîtrisée et locale
Avec 45 % de teneur minimale en acide érucique, l’huile de ce colza est destinée au marché de l’oléochimie (détergent, solvant,…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 288 €/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Union agricole
Consultez le journal L'Union agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal L'Union agricole