Aller au contenu principal

Normes et autres réglementations : « On marche sur la tête »

Ouvrez l’œil, des panneaux se retrouvent la tête à l’envers en Seine-Maritime. Le signe d’un ras-le-bol chez nombre d’agriculteurs – pour ne pas dire plus.

© D. R.

À l’appel des JA et de la FNSEA, les réseaux départementaux se mobilisent cette semaine pour dénoncer les contradictions réglementaires qui plombent voire menacent l’agriculture française.

Côté pile, il y a la volonté affichée du gouvernement d’assurer et même de renforcer la souveraineté alimentaire du pays, la nécessité pour le monde agricole de s’adapter au changement climatique et de participer à l’effort collectif d’atténuation ou encore, et par exemple, l’attente sociétale pour une agriculture plus verte. Côté face, l’État et l’Europe imposent toujours plus de normes, de charges, de restrictions dans les moyens de production, de nouveaux accords de libre-échange et de nouvelles importations. Le tout, au niveau français, sans proposer de vraie vision, de réelles ambitions et encore moins des moyens financiers pour accompagner ces changements.

L’action s’organise

Pour dénoncer cette situation, les adhérents des réseaux FNSEA 76 et JA 76 ont retourné plusieurs centaines de panneaux indicateurs des communes en y apposant le slogan, « On marche sur la tête ». L’objectif de cette action, également conduite dans d’autres départements français, est d’alerter tant l’opinion que les pouvoirs publics sur la nécessité de mettre fin à ces injonctions contradictoires. Relever le défi de la souveraineté alimentaire, du changement climatique, de l’amélioration des pratiques ne pourra se faire à marche forcée. « Il ne pourra y avoir de transition sous pression », rappellent la FNSEA et JA dans leur mot d’ordre. Un rendez-vous a été sollicité avec le préfet de département pour lui exposer les revendications d’un secteur qui a davantage besoin de politique ambitieuse que de nouvelles contraintes en tout genre.•

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Union agricole

Les plus lus

Comment maintenir les performances techniques du lin textile ? La génétique, le lin d'hiver, la structure des sols et une approche globale de la rotation sont des pistes d'amélioration.
Pour Terre de lin, la récolte 2024 sera déterminante

Pour l'exercice 2022-2023, les liniculteurs vont approcher une recette de 7 500 euros de l'hectare. Mais cette situation…

Affiche poster Normandie Vibes
Sia 2024 : « une belle occasion de présenter nos spécificités normandes »

Sur le stand de la Normandie inauguré le 26 février l’accent sera mis sur l’importance du bien manger. Au menu de cette…

Bruno Ledru, président de la FNSEA 76.
De l’action revendicative nous allons maintenant entrer dans la construction avec le préfet

Alors que les agriculteurs sortent à peine d’une période intense de mobilisation, Bruno Ledru, président de la FNSEA 76…

Conférence de presse des présidents FNSEA-JA, le 13 février au soir.
« Ni défiance, ni complaisance »

Les présidents de la FNSEA et JA, Arnaud Rousseau et Arnaud Gaillot, ont rencontré le Premier ministre Gabriel Attal le 13…

« C’est une passion pour nous de participer aux concours »

Adhérent à l’AS76, Corentin Godefroy, polyculteur-éleveur lait à Saumont-la-Poterie, est accompagné et suivi par le centre de…

Les animaux doivent être contenus par des clôtures entretenues sous peine de sanctions.
Animaux divagants : plus d’un incident par semaine

SNCF Réseau Normandie vient de rencontrer la Chambre d’agriculture pour alerter sur les trop fréquentes divagations d’animaux…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 300 €/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Union agricole
Consultez le journal L'Union agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal L'Union agricole