Aller au contenu principal

Local et facile : un nouveau projet avec le Min de Rouen

En 2018, l'association Local et Facile élargit ses circuits de commercialisation avec sa participation au box fermier du Min de Rouen.

file-alt-64657
Livraison de pommes de terre de producteurs locaux.
© Local et facile

Local et Facile va participer au projet box fermier du Min de Rouen.  Avec « Nos Paysans Normands » des Défis Ruraux, l'association rattachée aux chambres d'agriculture de Seine Maritime et de l'Eure a été sollicitée par le Min de Rouen pour lancer un nouveau canal de distribution de produits fermiers locaux à destination des professionnels, épiceries fines, restaurateurs, restauration commerciale et collective, GMS.
« Nous avons été motivés par ce projet car il va permettre de répondre à des demandes spécifiques auxquelles nous ne pouvions pas répondre pour le moment », explique Frédérique Mercier animatrice de Local et Facile.
Très bien située sur le Min de Rouen, dans le hall des maraîchers, la box accueillera les clients professionnels qui pourront prendre connaissance des productions locales disponibles en vitrine dans la boutique. Un espace de stockage permettra de conserver les produits en fonction de leur exigence, du sec jusqu'au froid négatif. Un espace bureau sera dédié à la gestion de la boutique, des commandes et des stocks.
Trois types de prestations sont envisagés : un libre-service pour des petits volumes, une précommande et retrait sur place, une précommande et livraison par un prestataire spécialisé.
En ce début d'année, il est prévu le recrutement d'une personne pour assurer le regroupement de l'offre et la gestion des produits. Une seconde personne sera sûrement nécessaire assez rapidement. Le modèle juridique reste également à déterminer avec les producteurs. La mise en place du magasin et la partie communication sont les prochaines étapes du projet qui doit voir le jour entre juin et septembre 2018. « C'est un projet très ambitieux mais les sujets sont compliqués : la question du prix, l'implication des producteurs, la régularité de l'approvisionnement, la qualité. Il faudra une très bonne maîtrise des coûts avec des prix attractifs pour le producteur et le client. Nous allons rencontrer les producteurs très prochainement pour leur apporter des informations concrètes ».

80 % du chiffre d'affaires avec la restauration collective
Local et Facile a vu le jour en mai 2010. Ce collectif de producteurs fermiers s'est créé dans le but de développer la commercialisation des produits de proximité avec un positionnement sur trois activités principales : la restauration collective, la prestation traiteur et le panier cadeau. Son chiffre d'affaires (750 K euros) est en constante évolution avec un développement plus marqué sur l'activité restauration collective. « Nous avons un gros faiseur, la cuisine centrale de Rouen, qui implique une cinquantaine de producteurs fermiers. Ces derniers ont été obligés d'adapter leur organisation de travail aux exigences de la restauration collective. La partie administrative est lourde, ainsi que la réglementation mais ces producteurs ne reviendraient pas en arrière. Ce marché leur a permis de se développer et de structurer des filières. Local et Facile a été apporteur d'affaires pour un bon nombre de producteurs et facilitateur pour nos clients qui ont en face un seul interlocuteur ».
L'activité traiteur représente 15% du chiffre d'affaires, soit une centaine de prestations par an. « Cette activité est plus compliquée car nous n'avons pas beaucoup de producteurs qui font du traiteur. Il faut une offre diversifiée et une grande disponibilité pour répondre aux clients qui sont principalement des entreprises exigeant du clé en main. C'est une activité qui demande beaucoup de temps ».

Une nouvelle offre très éthique
Pour ce qui est des paniers cadeau, l'activité se développe doucement. « Cette année, nous avons participé pour la première fois à la fête du ventre. Nous avons mis en avant cette prestation ainsi que l'offre traiteur. Nous avons eu de très bons retours qui vont sans doute déboucher sur des commandes. Il y a plusieurs marchés à prendre mais il faut se faire connaître. Nous devons améliorer notre communication et réfléchir à nous structurer différemment pour répondre aux attentes des différentes clientèles ».
Pour Arnold Puech d'Alissac, président de Local et Facile, ce nouveau projet doit faire doubler l'activité de l'association : « Nous avons un objectif de un million d'euros de chiffre d'affaires pour les deux structures partenaires qui apportent chacune leurs compétences.
Le Min de Rouen voit passer 100  000 tonnes de marchandises par an (dont 6 000 tonnes de produits locaux). Cela serait bien que le box fermier en récupère 1%. La volonté du Min est une formidable opportunité qui va permettre aux clients de rencontrer une nouvelle offre très éthique, des produits locaux tracés et de qualité, et d'offrir des débouchés supplémentaires aux producteurs ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Union agricole

Les plus lus

Pour une production de lin en quantité et en qualité

Pour le devenir de la filière, il sera fondamental de récolter de la graine de lin en quantité cette année. Tel est le message…

MécaLive : penser la mécanisation différemment

Le 16 mai à Beuzevillette, plus de 1 200 visiteurs ont arpenté les allées de MécaLive, l’événement “machinisme” organisé par…

Remarquable vitrine de l’élevage, le Comice agricole de Forges-les-Eaux est l’occasion  pour les éleveurs de se distinguer en montrant tout leur savoir-faire et de faire connaître les métiers de l’élevage.
150e édition du Comice agricole

Tradition bien vivante, le Comice agricole de Forges-les-Eaux fête ce week-end son 150e anniversaire. Rendez-…

Concours interrégional Grand Ouest de blondes d’Aquitaine. 53 éleveurs ont soumis leurs animaux aux jugements de Peter Thissen et Thierry Bouas.
Comice agricole de Forges-les-Eaux : les temps forts et coulisses de l’édition 2024

Pour cette 150e édition du Comice agricole de Forges-les-Eaux des 1er et 2 juin, quelques 6 500 personnes sont venues à…

" Ce fut une campagne très éprouvante mais la betterave reste une chance dans nos régions. Savourons cet exercice de tous les records mais sachons rester humbles ", a souligné Olivier de Bohan, président du groupe Cristal Union.
La betterave revient dans la cour des grands

La campagne betteravière 2023-2024 a été définie comme la campagne des records par Samuel Crèvecœur, président de la section…

Nicolas Roux accompagnera son père au concours interrégional blonde d’Aquitaine qui revient à Forges-les-Eaux après 10 ans d’absence.
Plus de 150 animaux au concours interrégional blonde d’Aquitaine

Pascal Roux et son fils Nicolas participeront au concours interrégional blonde d’Aquitaine du Grand Ouest qui débutera dès le…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 300 €/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Union agricole
Consultez le journal L'Union agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal L'Union agricole