Aller au contenu principal

Les produits laitiers du Gaec des 3 pommes

Brigitte, Jérôme, Lucie et André-Pierre Halbout ont créé en 2019 un atelier de transformation pour valoriser leur production laitière et travailler en famille. Rencontre avec Lucie, en charge de cet atelier.

Pour Lucie, il est très satisfaisant de pouvoir suivre un produit laitier de A à Z et connaître l’avis du client.
© Fanny Lemoine

Brigitte et Jérôme Halbout ont repris l’exploitation familiale de Bradiancourt en 1994 pour créer le Gaec des 3 pommes. Depuis celle-ci a évolué : elle compte aujourd’hui 130 vaches laitières, et le travail s’y fait toujours en famille puisque les deux associés travaillent avec leurs enfants, André-Pierre et Lucie, salariés. C’est en décembre 2019, à l’arrivée de Lucie sur l’exploitation, que l’atelier de transformation s’est mis en place. Après des études de commerce, et deux années à travailler dans la grande distribution, la jeune femme a eu envie de « revenir aux sources, pour la proximité et le contact avec la clientèle ».
Pour débuter, elle a acquis du matériel d’occasion et bénéficié des aides aux petits investissements du Département. Elle a aussi profité du départ à la retraite d’une productrice voisine pour reprendre son matériel et sa clientèle. « C’était un défi de partir de zéro, mais la reprise de la clientèle m’a aidé. Le début de l’activité n’a pas été facile, nous venions d’avoir l’épisode Lubrizol, puis la Covid avec un premier confinement ». « Mais cela nous a permis de nous faire connaître car nous avions mis en place un système de drive et de livraisons ». C’est à ce même moment que le Département a lancé la plateforme “Mon panier 76” (www.monpanier76.fr) qui permet aux consommateurs de trouver des producteurs et des points de vente de produits locaux en Seine-Maritime. Pour la jeune femme, c’est alors un bon moyen supplémentaire  de communiquer, et le bouche-à-oreille a fait le reste.

L’importance du retour client

Pour Lucie, « il est très satisfaisant de pouvoir suivre toute la chaîne d’un produit laitier, depuis la naissance du veau, à l’élevage, en passant par la production de lait, la transformation puis enfin le retour du client. » Lucie produit de la crème, du beurre doux et demi-sel, des yaourts, du fromage blanc, de la faisselle, et commercialise aussi du lait cru. Et depuis juin dernier lors de l’opération “Viens voir ma ferme” organisée par la FNSEA 76, elle a élargi sa gamme avec des crèmes desserts.
Sans expérience aucune dans la transformation lorsqu’elle a débuté, Lucie a depuis suivi des formations pour apprendre les différents process de fabrication avec la Chambre d’agriculture et les règles d’hygiène et de sécurité qui lui incombent avec l’Association des vendeurs directs de produits laitiers (AVDPL) de Normandie.

La crème, produit phare de sa production

Aujourd’hui Lucie mène son atelier tambour battant et les premières distinctions arrivent. La crème produite sur l’exploitation a obtenu en septembre dernier le premier prix au concours de produits fermiers de la Fête du fromage de Neufchâtel. « C’est un produit authentique, il n’y a aucun ajout de ferment », explique la jeune femme. Pour produire de la crème, le lait doit être à environ 37 °C lors de la transformation. Afin d’éviter de le chauffer, Lucie l’écrème lors de la traite avant qu’il n’ait refroidi. La transformation se fait deux fois par semaine, le mardi et le vendredi. La crème est un produit qui est vendu toute l’année, mais le pic de demande reste début décembre, avant les fêtes, pour la préparation de bûches et de crème chantilly notamment. •

 

À vos agendas

Retrouvez Lucie et ses produits sur les marchés de :
- Bosc-le-Hard le mercredi matin ;
- Saint-Saëns le jeudi matin ;
- Neufchâtel le samedi matin.
Et en vente à la ferme, le vendredi entre 16 h et 19 h.

 

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Union agricole

Les plus lus

Crise du bio : de grands opérateurs encouragent les déconversions
Porc, lait, œuf ou volaille de chair : dans les filières biologiques en difficulté, de grands opérateurs encouragent les…
Morine au mois de juillet du calendrier Belles des prés
L’édition 2023 s’est vendue comme des petits pains. Imaginé et créé par le photographe Johann Baxt, le calendrier Belles des prés…
Exonération de taxe foncière : nouvelle extension pour les agriculteurs
La deuxième loi de finances rectificative pour 2022 a étendu l’exonération de taxe foncière aux bâtiments affectés à un usage…
Dossiers agricoles : une année 2023 très chargée
De la mise en œuvre de la nouvelle Pac à la gestion de l’eau, en passant par l’agrivoltaïsme ou la loi d’orientation et d’avenir…
Travail administratif : mode d'emploi pour être plus serein
Conseils pratiques, calendrier réglementaire, formations ou encore logiciel de gestion... Les Chambres d’agriculture de Normandie…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 300 €/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Union agricole
Consultez le journal L'Union agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal L'Union agricole