Aller au contenu principal

Label Emploi : une réponse aux difficultés de recrutement

Issu d’un rapprochement entre les différents acteurs du monde agricole normand, le label Emploi est le fruit d’un travail collectif entre Agriculture recrute, la Chambre d’agriculture, la FRSEA, Terres de Métiers et EDT Normandie, soutenu par la Région Normandie. Il vise à enrayer les difficultés de recrutement des entreprises.

Le recrutement de salariés en Normandie dans le secteur agricole est devenu depuis quelques années, une réelle problématique. « Nous sommes tous confrontés à ce constat, nous devions réagir et apporter ensemble, une réponse commune pour trouver une solution aux entreprises employeuses », dixit les différents partenaires.

EDT Normandie, avec ses 700 entreprises de travaux agricoles et forestiers et ruraux employeurs et ses 4 800 salariés, est, elle aussi concernée. Pas de salarié pour conduire ou mener les machines, pas d’activité pour l’entreprise. Les travaux de sols, les épandages, les traitements, les récoltes, les tailles et les entretiens divers doivent être réalisés sur des périodes bien précises. Le label Emploi va permettre d’attirer les talents et de garantir aux futurs salariés les bonnes pratiques de ressources humaines (RH) au sein de l’entreprise.

Lancé officiellement le 23 juin dernier, les EDT ont profité du salon des ETA, qui s’est tenu en décembre à Tours pour communiquer sur ce label. Ce salon était le lieu idéal pour toucher un maximum d’entrepreneurs et prendre le temps de présenter le dispositif afin de sensibiliser les chefs d’entreprise.

La garantie de bonnes pratiques

Le label Emploi va permettre aux entreprises de faciliter leur recrutement et surtout de garantir aux candidats que l’entreprise a de bonnes pratiques en termes de recrutement, d’accueil, de transmission du savoir et de fidélisation.

La gestion du personnel devient primordiale pour le bon fonctionnement de l’entreprise.

L’accompagnement réalisé par les différentes structures partenaires du label vise à « professionnaliser » le recrutement dans le monde agricole. « Attirer des talents, rendre attractif nos métiers, donner du sens au travail et responsabiliser l’employeur est notre défi ».

Aujourd’hui déjà et surtout demain, le candidat verra le label sur les annonces de recrutement. « Cela lui apportera confiance pour postuler et lui garantira de bonnes conditions de travail ainsi que le respect des obligations conventionnelles. Pour l’employeur, après un audit et un accompagnement individualisé, le label lui apportera une valeur ajoutée et une différenciation vis-à-vis des autres annonces de recrutement ».•

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Union agricole

Les plus lus

De g. à d. : Céline Collet, Gaëlle Guyomard, Jean-François Chauveau, Gilles Picard, Guillaume Burel, Denis Letellier, Vincent Leborgne sont prêts à accueillir tout le monde le 16 mai à Beuzevillette.
L'édition MécaLive Ouest 2024 le 16 mai à Beuzevillette

Un programme riche et varié d'ateliers attend les visiteurs tandis que plus de 80 exposants, 70 marques de matériels et des…

Faner le plus précocement possible pour atteindre les 30-35 % de matière sèche en 48 heures.
Ensilage d’herbe : privilégier le fourrage à plat pour 35 % de MS

Avec une organisation de chantier différente, on peut en 48 heures récolter de bons fourrages. Explication.

Reynald Fréger, président de la CGB 76
« Avoir les mêmes moyens de production que nos collègues européens »

Le président de la Confédération générale des planteurs de betteraves de la Seine-Maritime (CGB 76), Reynald Fréger, demande…

Damien Léger, exploitant agricole installé à Ymare, a bénéficié de l'aide en 2023.
Une aide pour l'achat de matériels agricoles

Investir dans du matériel agricole peut parfois s'avérer coûteux. Pour vous aider à franchir le pas, l'Agence de l'eau Seine-…

Hervé Morin, président de la Région Normandie, et Clotilde Eudier, vice-présidente de la Région en charge de l'agriculture, ont été accueillis chez Romain Madeleine, éleveur au Molay-Littry pour présenter le plan, en présence de Nicolas Dumesnil (tout à gauche), président d'Interbev Normandie, et du maire, Guillaume Bertier (au micro).
La Normandie à la reconquête de l'élevage bovin

C'est sur l'exploitation de Romain Madeleine, éleveur installé au Molay-Littry (Calvados) que la Région Normandie a lancé son…

Le service chantier complet permet d'avoir un salarié qui connaît parfaitement son matériel et ses réglages, qui est à l'aise avec les nouvelles technologies.
Délégation du travail : quels bénéfices pour l'exploitant ?

Durant la journée MécaLive, qui se déroulera le 16 mai à Beuzevillette, l'un des ateliers portera sur la délégation de travail…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 300 €/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Union agricole
Consultez le journal L'Union agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal L'Union agricole