Aller au contenu principal

Beau succès pour l'opération vérité sur la pénurie de beurre

A l'appel de la FNSEA et JA de Seine-Maritime, une centaine de producteurs sont allés à la rencontre des consommateurs pour montrer que la soi-disant pénurie de beurre par manque de matière première n'en était pas une.

A l'appel de la section lait de La FNSEA 76 et de JA 76, les producteurs laitiers se sont mobilisés ce vendredi 3 novembre pour dénoncer la guerre des prix entre grandes surfaces et industriels laitiers. Au programme  : dégustation et vente de beurre fermier. « Certaines GMS affichent en magasin que s'il n'y a plus de beurre dans leurs rayons c'est par manque de matière première. Mais rassurez-vous, il y toujours du lait et donc du beurre en France. La preuve avec notre vente de beurre aujourd'hui », expliquent les producteurs locaux aux passants.
Au total, plus d'une centaine de producteurs laitiers se sont retrouvés au Havre, à Dieppe, à Bapeaume-les-Rouen, à Yvetot ou encore à Gournay-en-Bray.
Au Havre, les agriculteurs, engagés dans cette action, ont apporté écrémeuse, baratte à beurre et même un veau dans le but de sensibiliser un maximum de public.
Les rencontres avec les consommateurs, compréhensifs et à l'écoute mais aussi sous le charme de la dégustation de beurre, ont permis un échange constructif avec les producteurs. « Je sais bien qu'en ce moment, il manque du beurre... Les rayons de grandes surfaces sont vides et j'en ai entendu parler dans les journaux mais le sujet est tout de suite plus clair quand il est expliqué par les producteurs eux-mêmes », affirme une cliente du magasin ravie de cette action.

Rencontre avec les directeurs des GMS
Les producteurs ont profité de cette action pour rencontrer les directeurs des grandes surfaces sur les différents sites. Un des directeurs affirme que tous les prix sont négociés au niveau national, et que lui, applique seulement le prix préconisé par le groupement.
Avec cette action symbolique de vente de beurre, les agriculteurs ont surtout souhaité dénoncer une nouvelle fois, la guerre commerciale que se livrent industriels et distributeurs, et rappeler qu'avec un marché du beurre porteur, les producteurs sont en droit d'attendre une plus juste rémunération de leur travail.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Union agricole

Les plus lus

Pour une production de lin en quantité et en qualité

Pour le devenir de la filière, il sera fondamental de récolter de la graine de lin en quantité cette année. Tel est le message…

MécaLive : penser la mécanisation différemment

Le 16 mai à Beuzevillette, plus de 1 200 visiteurs ont arpenté les allées de MécaLive, l’événement “machinisme” organisé par…

Remarquable vitrine de l’élevage, le Comice agricole de Forges-les-Eaux est l’occasion  pour les éleveurs de se distinguer en montrant tout leur savoir-faire et de faire connaître les métiers de l’élevage.
150e édition du Comice agricole

Tradition bien vivante, le Comice agricole de Forges-les-Eaux fête ce week-end son 150e anniversaire. Rendez-…

Concours interrégional Grand Ouest de blondes d’Aquitaine. 53 éleveurs ont soumis leurs animaux aux jugements de Peter Thissen et Thierry Bouas.
Comice agricole de Forges-les-Eaux : les temps forts et coulisses de l’édition 2024

Pour cette 150e édition du Comice agricole de Forges-les-Eaux des 1er et 2 juin, quelques 6 500 personnes sont venues à…

" Ce fut une campagne très éprouvante mais la betterave reste une chance dans nos régions. Savourons cet exercice de tous les records mais sachons rester humbles ", a souligné Olivier de Bohan, président du groupe Cristal Union.
La betterave revient dans la cour des grands

La campagne betteravière 2023-2024 a été définie comme la campagne des records par Samuel Crèvecœur, président de la section…

Nicolas Roux accompagnera son père au concours interrégional blonde d’Aquitaine qui revient à Forges-les-Eaux après 10 ans d’absence.
Plus de 150 animaux au concours interrégional blonde d’Aquitaine

Pascal Roux et son fils Nicolas participeront au concours interrégional blonde d’Aquitaine du Grand Ouest qui débutera dès le…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 300 €/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Union agricole
Consultez le journal L'Union agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal L'Union agricole