Aller au contenu principal

Zoom sur les énergies renouvelables avec JA 76

Vendredi 3 mars, les Jeunes agriculteurs de la Seine-Maritime ont convié l’ensemble du réseau et leurs partenaires à leur assemblée générale annuelle. 80 personnes sont venues assister au bilan de l’année 2022 et à la table ronde sur le thème des “énergies renouvelables”.

JA 76 a vécu une année 2022 particulièrement riche avec l’organisation du Congrès national qui s’est tenu en juin au Havre mais aussi grâce à toutes les opérations de promotion de l’agriculture que le syndicat a pu mener : participation à la Fête du ventre à Rouen, Festival de la terre à Pissy-Pôville, marqué par un record de visiteurs, et les actions organisées par les cantons pour animer le territoire.

Un maître-mot : L’engagement

Justin Lemaitre, secrétaire général de JA 76, a choisi de mettre en avant l’engagement dans son rapport moral. Ce qui intéresse notre responsable syndical, c’est l’engagement des jeunes, des amoureux de l’agriculture, des défenseurs du métier. Justin Lemaitre a invité les adhérents JA à sensibiliser un maximum de personnes, à parler de syndicalisme, à faire des sympathisants et des militants, les responsables de demain. « Chez JA, on débat, on défend nos points de vue et on parvient à une position commune, qu’elle soit cantonale, départementale, régionale et nationale. En Seine-Maritime, on a de beaux exemples de personnalités qui incarnent l’engagement, comme notre président des Chambres d’agriculture ou bien encore le président de l’Organisation mondiale des agriculteurs ». Justin Lemaitre a fini par une citation qui résume bien l’importance de l’engagement : « tout seul, on va plus vite, mais ensemble, on va plus loin ».

Energies renouvelables : une diversification sous conditions

Axée sur les “énergies renouvelables”, la table ronde a été animée par Sébastien Windsor, président des Chambres d’agriculture France, Madeleine Breguet, cheffe de projet bioénergies, Jean-François Bourdais, conseiller bâtiment et énergie, tous les deux à la Chambre d’agriculture, ainsi que Julien Huby, spécialiste en énergie éolienne dans une entreprise privée. Le contexte mondial, qui perturbe fortement le marché de l’énergie, a poussé les agriculteurs et plus globalement toutes les entreprises, à revoir leur stratégie en matière de consommation voire même de production d’énergies renouvelables. Pour encourager ces démarches, un projet de loi entend faciliter l’installation d’énergies renouvelables pour permettre de rattraper le retard. En 2020, la France était le seul pays à ne pas avoir atteint le chiffre fixé par l’Union européenne de 23 % de part de renouvelables dans la consommation finale brute d’énergie. Rappelons que l’objectif visé d’ici 2050 par le chef de l’État dans son discours de Belfort sur la politique énergétique est de multiplier par dix la production d’énergie solaire, de déployer 50 parcs d’éolien en mer et de doubler la production d’éoliennes terrestres.
Dès lors, plusieurs opportunités s’ouvrent au monde agricole.
Du côté de la méthanisation, d’abord. Le développement est assez disparate en Normandie. Si on comptabilise 20 méthaniseurs sur chacun des trois départements – Seine-Maritime, Eure et Calvados –, les départements de la Manche et de l’Orne en possèdent une cinquantaine chacun à ce jour.
Pour Madeleine Breguet, la difficulté majeure pour les porteurs de projet est de disposer des fonds propres nécessaires et cela en raison de la baisse des soutiens publics. « On pouvait compter jusqu’à 30 % d’aides publiques et aujourd’hui, on remarque une baisse à 10 %. C’est aussi pour cela qu’on verra émerger de plus en plus de projets collectifs et participatifs », a-telle précisé. Malgré tout, la méthanisation a un réel intérêt lorsque l’on parle d’autoconsommation. Par exemple, des éleveurs installent des micro-méthaniseurs, qui fournissent la chaleur nécessaire à l’élevage.
Du côté du photovoltaïque, Jean-François Bourdais a présenté les éléments de la réussite d’une installation sur les toits en précisant là aussi « qu’il y a une vraie problématique d’investissement de départ ».
In fine, ce débat a permis d’avoir un état des lieux des moyens de productions d’énergies renouvelables et plusieurs idées fortes se sont dégagées de ces échanges.
D’abord, qu’il faut parfois savoir raisonner les investissements pour favoriser l’autoconsommation sur les exploitations. Ensuite, qu’au-delà de ces projets d’installations d’énergie renouvelable, il ne faut pas oublier la valorisation des projets en biomasse ou bien la plantation de haies. Enfin, et comme l’a souligné Sébastien Windsor, il ne faut pas non plus oublier le biocarburant, qui constitue une ressource énergétique alternative et renouvelable, produite à partir de biomasse. D’autant que la Seine-Maritime a la chance d’avoir deux des plus grosses usines d’Europe.

Discours de clôture

Avant de clore l’assemblée générale, Pierre-Olivier Etancelin, président de JA 76, a souligné combien il était important de défendre les jeunes dans leur installation mais également l’agriculture française en générale, dans sa diversité et toute sa complexité. Il a également exprimé un ras-le-bol concernant les changements inopportuns que connaît aujourd’hui l’agriculture française, en réaffirmant qu’il convenait de « ne pas importer l’agriculture que l’on ne veut pas ».
C’est à travers ces défis syndicaux que les jeunes agriculteurs se forment pour mieux appréhender les objectifs de demain. « Croyez en vous, croyez en vos projets, croyez en votre bon sens paysan et profitez des opportunités », a déclaré pour finir Pierre-Olivier Etancelin.
Le conseil d’administration JA 76 a remercié les partenaires et le réseau JA pour leur implication tout au long de l’année ainsi que le canton de Lillebonne-Caudebec pour son accueil. •
 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Union agricole

Les plus lus

Pour une production de lin en quantité et en qualité

Pour le devenir de la filière, il sera fondamental de récolter de la graine de lin en quantité cette année. Tel est le message…

MécaLive : penser la mécanisation différemment

Le 16 mai à Beuzevillette, plus de 1 200 visiteurs ont arpenté les allées de MécaLive, l’événement “machinisme” organisé par…

Remarquable vitrine de l’élevage, le Comice agricole de Forges-les-Eaux est l’occasion  pour les éleveurs de se distinguer en montrant tout leur savoir-faire et de faire connaître les métiers de l’élevage.
150e édition du Comice agricole

Tradition bien vivante, le Comice agricole de Forges-les-Eaux fête ce week-end son 150e anniversaire. Rendez-…

Concours interrégional Grand Ouest de blondes d’Aquitaine. 53 éleveurs ont soumis leurs animaux aux jugements de Peter Thissen et Thierry Bouas.
Comice agricole de Forges-les-Eaux : les temps forts et coulisses de l’édition 2024

Pour cette 150e édition du Comice agricole de Forges-les-Eaux des 1er et 2 juin, quelques 6 500 personnes sont venues à…

" Ce fut une campagne très éprouvante mais la betterave reste une chance dans nos régions. Savourons cet exercice de tous les records mais sachons rester humbles ", a souligné Olivier de Bohan, président du groupe Cristal Union.
La betterave revient dans la cour des grands

La campagne betteravière 2023-2024 a été définie comme la campagne des records par Samuel Crèvecœur, président de la section…

Nicolas Roux accompagnera son père au concours interrégional blonde d’Aquitaine qui revient à Forges-les-Eaux après 10 ans d’absence.
Plus de 150 animaux au concours interrégional blonde d’Aquitaine

Pascal Roux et son fils Nicolas participeront au concours interrégional blonde d’Aquitaine du Grand Ouest qui débutera dès le…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 300 €/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Union agricole
Consultez le journal L'Union agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal L'Union agricole