Aller au contenu principal

Enseignement-formation
Une nouvelle licence pour répondre à la nécessité de cadres bien formés en agriculture

La MFR de Coqueréaumont proposera une nouvelle licence professionnelle sur l’entrepreneuriat et la gestion d’entreprise à compter de septembre 2024. Entretien avec Bertrand Lengagne, directeur de l’établissement, et Jean-Philippe Germain, référent de la formation, qui ont souhaité ainsi répondre aux besoins des entreprises agricoles sur le terrain. 

En France, le secteur agricole n’a eu de cesse de se transformer et les entreprises agricoles, de même que les organisations professionnelles agricoles (OPA), de se réformer au gré des avancées technologiques, de la complexification des règles comptables, juridiques et fiscales à laquelle elles étaient confrontées. Toute une palette d’emplois fourmille désormais dans ces entreprises qui nécessitent davantage de cadres intermédiaires voire de dirigeants bien formés. C’est pourquoi, devant ce constat, la MFR de Coqueréaumont, située à Saint-Georges-sur-Fontaine, a mis sur pied une nouvelle licence professionnelle intitulée “Entrepreneuriat et gestion d’entreprise” avec un parcours GDOA (gérer et développer une organisation agricole). Cette formation de niveau Bac + 3 sera ouverte en septembre prochain. « Elle s’adresse à des BTSA Acse (analyse, conduite et stratégie de l’entreprise agricole), productions animales ou végétales, voire à des BTSA GDEA (génie des équipements agricoles), qui disposent d’une bonne base de connaissances agricoles et qui souhaitent maîtriser la gestion globale d’une entreprise et son management. En somme qui vont être amenés à encadrer des équipes et qui seront à même d’accompagner des stratégies d’entreprises plus ou moins complexes », précise Bertrand Lengagne, directeur de l’établissement.

Un apprenant très accompagné

Les entreprises qui recherchent ces profils sont « des coopératives, des négoces mais aussi des organismes de financement ou d’assurance, des magasins de producteurs et bien évidemment des exploitations agricoles », ajoute Jean-Philippe Germain, référent de la formation, qui s’est attelé, en partenariat avec le Cnam Normandie, à en dessiner les contours. 
« Nous ferons d’ailleurs intervenir en cours de nombreux responsables de ce type d’entreprises, puisque 25 % du programme est instruit en ce sens », ajoute le directeur. Dans le détail, les modules de formation s’attardent sur les connaissances pour entreprendre (gestion des hommes et management, comptabilité et gestion, négociation commerciale...), les pratiques pour entreprendre (créativité, gestion des ressources humaines, management de projet...) et les applications entrepreneuriales qui, in fine, permettent à l’étudiant de présenter un projet tuteuré ainsi qu’un mémoire professionnel. 
Sur le plan pratique, cette licence d’un an (600 heures de formation au total) s’effectue par contrat d’apprentissage ou de professionnalisation. Le rythme est d’une semaine en cours et deux semaines en entreprise environ. « Nous savons faire en la matière puisque nous avons déjà deux licences agricoles en apprentissage*. Nous instruisons le dossier de chaque étudiant – qui est donc déchargé des aspects administratifs de son suivi – de même que l’entreprise qui l’emploie. Nous communiquons aussi beaucoup auprès de nos jeunes sur toutes les aides à l’apprentissage auxquelles ils peuvent prétendre en raison de leur statut (aide au permis de conduire, aide à l’équipement, etc.) ». 

Un bassin seinomarin porteur d’emplois agricoles

« Bien évidemment, s’il y a lieu, nous aidons nos apprenants à trouver une entreprise, souligne Bertrand Lengagne. Notre réseau est important et nous avons la chance en Seine-Maritime d’avoir un florilège d’entreprises agricoles et para-agricoles de toutes sortes et de toutes tailles ». « La proximité avec Rouen est également un atout pour tous les étudiants qui viennent d’autres départements. Notre internat, qui vient d’être rénové, est d’ailleurs en capacité de les accueillir », conclut le directeur.
Interne, l’étudiant n’a plus que 180 euros/mois à débourser. Une aubaine quand on connaît le coût des loyers qui impactent les étudiants !
L’admission à cette licence se fait sur dossier et entretien individuel, et les pré-inscriptions sont d’ores et déjà possibles.•

* Licence A2DE (agriculture, développement durable et environnement) et licence MPGE “ZH” (métiers de la protection et de la gestion de l’environnement, mention zones humides et mares).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Union agricole

Les plus lus

Jean Puech d'Alissac.
"JA 76 aura le plaisir d'accueillir les Terres de Jim en 2025"

JA 76 a remporté il y a quelques semaines l'organisation des Terres de Jim 2025. Jean Puech revient sur la candidature du…

Une chasse aux œufs à la ferme du Chêne

Samedi 30 mars aura lieu une chasse aux œufs organisée par JA 76 à la ferme du Chêne à Allouville-Bellefosse.

Les opérations de communication sont lancées.
Rendez-vous les 1er et 2 juin au Comice de Forges-les-Eaux

Le Comice agricole a choisi le thème de la pollinisation pour sa 150e édition.

Opération de jugement des agneaux par Pascal Canterel et Pierre Gomont.
Un beau succès pour le Forum des races à viande

Le concours dit « de Rouen » a eu lieu le lundi 18 mars. De nombreux éleveurs bovins et cinq éleveurs ovins…

Clémence et son père Luc Poussier sont site pilote depuis juin 2022. Des échanges permanents entre ces éleveurs du Calvados et GEA Farm Technologies permettent d’améliorer la machine en continue.
Le Dairyfeed F4500 distribue des rations précises et régulières

De façon tout à fait autonome, le nouveau robot d’alimentation Dairyfeed F4500 charge, pèse, mélange et distribue l’aliment…

Un atelier de sophrologie animé par Myriam Seck a permis aux jeunes d’être sensibilisés aux techniques de relaxation dynamiques.
Prendre soin de son mental

Journée de sensibilisation MSA Haute-Normandie à la santé mentale auprès des jeunes du lycée agricole d'Yvetot.

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 300 €/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Union agricole
Consultez le journal L'Union agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal L'Union agricole