Aller au contenu principal

Un outil toujours dans l’air du temps

Outil polyvalent, le déchaumeur à disques continue à avoir sa place dans le parc matériel, d’autant plus dans les exploitations où le labour n’est pas ou peu pratiqué. Il détruit la végétation et travaille le sol entre 3 et 12 cm de profondeur avec un débit de chantier compris entre 10 et 15 km/h pour un travail de qualité.

Le déchaumeur à disques est simple d’utilisation et nécessite peu d’entretien hormis pour les axes de pliage et de dépliage, ce qui lui laisse toute sa place dans le parc matériel de l’exploitation.
© Ets Poncelet

Apprécié pour son débit de chantier et sa largeur de travail, de 3 à 12 cm, le déchaumeur à disque reste un outil d’actualité. Romain Godet, commercial aux Éts Poncelet à Plancy- l’Abbaye (10), en vend une dizaine par an. Un beau palmarès pour cet outil qui donne entière satisfaction aux utilisateurs malgré une conception qui évolue peu. Son point fort : sa polyvalence. Il peut broyer les résidus de récolte, détruire les adventices et les couverts végétaux et même préparer le lit de semence. Le seul frein à son utilisation : les conditions de sol, fraîches ou très sèches. « Il faut savoir adapter le travail aux conditions météo, prévient Romain Godet. S’il fait très sec, le passage de l’outil risque de créer des mottes, d’assécher le sol et d’user les disques. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Union agricole

Les plus lus

De g. à d. : Céline Collet, Gaëlle Guyomard, Jean-François Chauveau, Gilles Picard, Guillaume Burel, Denis Letellier, Vincent Leborgne sont prêts à accueillir tout le monde le 16 mai à Beuzevillette.
L'édition MécaLive Ouest 2024 le 16 mai à Beuzevillette

Un programme riche et varié d'ateliers attend les visiteurs tandis que plus de 80 exposants, 70 marques de matériels et des…

Frédéric Van Gansberghe, président de Futerro, et Olivier Leducq, directeur général de l'usine Tereos de Lillebonne, lors de la signature du partenariat le 11 avril à Gruchet-le-Valasse.
Tereos : ouverture d'un marché de 150 000 tonnes de dextrose par an

Le groupe coopératif a conclu le 11 avril un partenariat avec l'industriel belge Futerro qui doit ouvrir son usine de…

Faner le plus précocement possible pour atteindre les 30-35 % de matière sèche en 48 heures.
Ensilage d’herbe : privilégier le fourrage à plat pour 35 % de MS

Avec une organisation de chantier différente, on peut en 48 heures récolter de bons fourrages. Explication.

Reynald Fréger, président de la CGB 76
« Avoir les mêmes moyens de production que nos collègues européens »

Le président de la Confédération générale des planteurs de betteraves de la Seine-Maritime (CGB 76), Reynald Fréger, demande…

Donner de la lisibilité aux producteurs bio était l'objectif de la journée.
Porter collectivement des pistes pour améliorer la situation du bio

La Chambre d'agriculture a organisé une journée spéciale le 12 avril au lycée agricole d'Yvetot pour donner des perspectives…

Hervé Morin, président de la Région Normandie, et Clotilde Eudier, vice-présidente de la Région en charge de l'agriculture, ont été accueillis chez Romain Madeleine, éleveur au Molay-Littry pour présenter le plan, en présence de Nicolas Dumesnil (tout à gauche), président d'Interbev Normandie, et du maire, Guillaume Bertier (au micro).
La Normandie à la reconquête de l'élevage bovin

C'est sur l'exploitation de Romain Madeleine, éleveur installé au Molay-Littry (Calvados) que la Région Normandie a lancé son…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 300 €/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Union agricole
Consultez le journal L'Union agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal L'Union agricole