Aller au contenu principal

Travail collaboratif entre agriculteurs et étudiants, une autre façon d’apprendre.

Des étudiants de BTS ACSE du lycée agricole d’Yvetot ont été immergés durant une année au sein de collectifs d’agriculteurs travaillant sur l’agroécologie.

file-alt-63773
Les élèves ont présenté le travail qu’ils ont mené sur le terrain avec des agriculteurs du GIEE Carbone’N’Caux.
© Catherine Hennebert

« Soyez acteurs plutôt que de subir le changement. Le paysan peut aussi être initiateur de l’avenir de l’agriculture ». C’est en ces termes que Arnaud Izabelle le directeur de l’exploitation agricole du lycée d’Yvetot s’est adressé aux jeunes lors de la restitution du travail collaboratif entre les BTS ACSE du lycée, le GIEE Carbone’N’Caux et Dephy Ecophyto sur le campus d’Yvetot le 19 décembre.
Le projet CEGA Naturapôle a pour objectif de mettre en relation les jeunes des BTS et les groupement collectifs d’agriculteurs qui font émerger des pratiques innovantes. Car il n’y a pas que le cours magistral mais une autre façon d’apprendre en allant sur le terrain, à la rencontre des agriculteurs pour se familiariser aux nouvelles pratiques culturales agroécologiques.

Une valorisation dans les deux sens
Durant cette journée, le travail des 4èmes années d’Unilasalle a également été présenté par Pierre Yves Bernard, professeur d’agronomie et Babacar Thioye, enseignant-chercheur en agroécologie à Unilasalle.
« Cette collaboration a permis aux étudiants de se familiariser avec le terrain, l’échantillonnage et le travail en laboratoire. Beaucoup de compétences ont été travaillées. Nous avons besoin de ce lien entre l’enseignement et la recherche. C’est une valorisation dans les deux sens », a précisé Babacar Thioye.

Rencontre
Seize élèves de BTS Acse ont rencontré le GIEE Carbone’N’Caux en janvier 2019. Composé de 18 agriculteurs, le GIEE travaille sur des solutions concrètes permettant de séquestrer le carbone dans le sol.  Pour son président Vincent Romain, le carbone est la plaque tournante de l’exploitation. Durant une année, les jeunes ont recensé les pratiques mises en œuvre sur les exploitations, fait des comptages de vers de terre, mesurer l’activité biologique, réaliser un bilan humique, réaliser le test à la bêche pour évaluer l’état du sol…tours de plaine, réunions thématiques, échanges avec les agriculteurs ont jalonné cette année.
D’autres jeunes de BTS ACSE ont suivi les dix exploitations Dephy Ecophyto de l’Eure et de Seine-Maritime, qui travaillent ensemble à la réduction des IFT. Les étudiants ont échangé avec les dix agriculteurs du groupe, participé aux comptages maladies et adventices, sensibilisées aux purins chez Antoine Chedru, à la méthode Barralis et Odera, participé à des réflexions pour baisser la pression ray grass avec décalage de semis et passage d’outils de désherbage mécanique au printemps.

Comprendre sur le terrain
Il n’a pas toujours été facile d’avoir les mêmes disponibilités pour se rencontrer et échanger mais quand ils ont pu le faire, les jeunes ont beaucoup apprécié d’aller sur le terrain pour mieux comprendre les démarches et les besoins des agriculteurs. Les professeurs ont également un avis très positif sur cette démarche qu’ils espèrent voir se poursuivre.
Ces immersions ont permis de contextualiser les connaissances vues en cours, mettre en place des travaux pratiques, s’investir dans un travail collectif, découvrir les partenaires de l’agriculture et bien sûr appréhender la transition agroécologique.•

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Union agricole

Les plus lus

Crise du bio : de grands opérateurs encouragent les déconversions
Porc, lait, œuf ou volaille de chair : dans les filières biologiques en difficulté, de grands opérateurs encouragent les…
Morine au mois de juillet du calendrier Belles des prés
L’édition 2023 s’est vendue comme des petits pains. Imaginé et créé par le photographe Johann Baxt, le calendrier Belles des prés…
Exonération de taxe foncière : nouvelle extension pour les agriculteurs
La deuxième loi de finances rectificative pour 2022 a étendu l’exonération de taxe foncière aux bâtiments affectés à un usage…
Dossiers agricoles : une année 2023 très chargée
De la mise en œuvre de la nouvelle Pac à la gestion de l’eau, en passant par l’agrivoltaïsme ou la loi d’orientation et d’avenir…
Travail administratif : mode d'emploi pour être plus serein
Conseils pratiques, calendrier réglementaire, formations ou encore logiciel de gestion... Les Chambres d’agriculture de Normandie…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 300 €/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Union agricole
Consultez le journal L'Union agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal L'Union agricole