Aller au contenu principal

Tracto-école séduit une nouvelle fois les élèves

Mi-janvier, le LPA du Pays de Bray, à Brémontier-Merval, a organisé pour la douzième année consécutive l'opération tracto-école. 65 élèves ont bénéficié de cette formation, encadrés par leurs enseignants techniques, avec le concours des personnels, du matériel de l'exploitation agricole et de la caisse locale Groupama.

« L'opération tracto-école, organisée depuis 12 ans au lycée agricole, est destinée à sensibiliser les jeunes apprenants des lycées agricoles à la sécurité au travail et sur la route », explique Nicolas Gilot, enseignant en maths et informatique au LPA du Pays de Bray à Brémontier-Merval, et président de la caisse locale Groupama de Gournay-La Feuillie, partenaire de l'opération. Dans le détail, la formation s'est déroulée sur deux jours et demi. Trois classes y ont participé cette année : les CAPa métiers de l'agriculture première année, les secondes professionnelles du cycle bac pro CGEA (conduite et gestion de l'entreprise agricole) et les élèves de seconde générale et technologique. Au total, 65 élèves ont bénéficié de cette formation, encadrés par leurs enseignants techniques, avec le concours des personnels et du matériel de l'exploitation agricole et d'un formateur Groupama.

Modifier les comportements

Nombre de ces jeunes iront prochainement en stage. « L'objectif principal est de modifier leur comportement afin de réduire le nombre et la gravité des accidents sur les lieux de stage », précise Nicolas Gilot.

La formation, dispensée par le formateur prévention de Groupama, s'articule en deux temps :

- une partie théorique en salle est consacrée à l'instruction de la réglementation de la circulation des engins agricoles, tels que les âges de conduite, les gabarits, la signalisation et la vitesse des véhicules agricoles. Une sensibilisation au port de la ceinture de sécurité est également proposée. Un contrôle en fin de session permet d'évaluer les connaissances acquises ;

- une partie pratique sur le terrain, durant laquelle chaque élève est évalué au volant d'un tracteur, sur sa capacité à circuler et à manoeuvrer en sécurité.

In fine, les trois premiers de chaque classe ont été récompensés avec des lots fournis par la caisse locale de Groupama en fonction du cumul des points obtenus à chacune des parties.

Mention particulière à Emma Lefrançois, 15 ans, qui termine première de toutes les classes alors qu'elle est en seconde générale.« Je suis une fille d'agriculteurs (polyculteurs-éleveurs allaitants, NDLR), raconte l'adolescente. J'ai conduit mon premier tracteur à 9 ans. J'adore ça. Du coup je n'avais vraiment que la théorie à apprendre avec toute la réglementation et les règles de sécurité sur lesquelles les profs ont insisté. » « J'envisage de suivre un BTS agricole, poursuit la jeune fille, et pourquoi pas, si je peux, reprendre l'exploitation. » « Je trouve qu'une telle formation est très utile à tous ceux qui n'ont jamais conduit », conclut-elle.

Inciter à la prudence au sein des familles

Parmi les temps forts de la formation, c'est toujours la partie pratique qui remporte un vif succès auprès des élèves : effectuer des parcours avec un balisage, savoir interpréter les panneaux de signalisation, faire une marche arrière, apprendre à attacher son tracteur, savoir faire un plein avec le bon carburant, bien utiliser ses rétros, faire très attention aux angles morts... sont autant de points à acquérir qui plaisent aux apprenants. Sans compter qu'on leur enseigne aussi quelques rudiments de mécanique. « Conduire un tracteur de plusieurs centaines de chevaux est toujours impressionnant et ça reste le rêve de nombreux jeunes », reconnaît Nicolas Gilot. « Du côté des enseignants, nous espérons que ces formations sont ensuite l'occasion de débats sur la sécurité au sein des familles, avec comme objectif de toujours faire baisser le nombre d'accidents sur les routes », ajoute l'enseignant avant de conclure : « Dans la même veine, le LPA organisera avant que nos élèves ne se rendent sur leur lieu de stage une formation "aux gestes qui sauvent" ».

A noter

Le lycée agricole du Pays de Bray à Brémontier-Merval organise ses prochaines portes ouvertes le samedi 29 janvier de 13 h 30 à 17 h 30.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Union agricole

Les plus lus

Pour une production de lin en quantité et en qualité

Pour le devenir de la filière, il sera fondamental de récolter de la graine de lin en quantité cette année. Tel est le message…

MécaLive : penser la mécanisation différemment

Le 16 mai à Beuzevillette, plus de 1 200 visiteurs ont arpenté les allées de MécaLive, l’événement “machinisme” organisé par…

Remarquable vitrine de l’élevage, le Comice agricole de Forges-les-Eaux est l’occasion  pour les éleveurs de se distinguer en montrant tout leur savoir-faire et de faire connaître les métiers de l’élevage.
150e édition du Comice agricole

Tradition bien vivante, le Comice agricole de Forges-les-Eaux fête ce week-end son 150e anniversaire. Rendez-…

Concours interrégional Grand Ouest de blondes d’Aquitaine. 53 éleveurs ont soumis leurs animaux aux jugements de Peter Thissen et Thierry Bouas.
Comice agricole de Forges-les-Eaux : les temps forts et coulisses de l’édition 2024

Pour cette 150e édition du Comice agricole de Forges-les-Eaux des 1er et 2 juin, quelques 6 500 personnes sont venues à…

" Ce fut une campagne très éprouvante mais la betterave reste une chance dans nos régions. Savourons cet exercice de tous les records mais sachons rester humbles ", a souligné Olivier de Bohan, président du groupe Cristal Union.
La betterave revient dans la cour des grands

La campagne betteravière 2023-2024 a été définie comme la campagne des records par Samuel Crèvecœur, président de la section…

Nicolas Roux accompagnera son père au concours interrégional blonde d’Aquitaine qui revient à Forges-les-Eaux après 10 ans d’absence.
Plus de 150 animaux au concours interrégional blonde d’Aquitaine

Pascal Roux et son fils Nicolas participeront au concours interrégional blonde d’Aquitaine du Grand Ouest qui débutera dès le…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 300 €/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Union agricole
Consultez le journal L'Union agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal L'Union agricole