Aller au contenu principal

Tracto-école séduit une nouvelle fois les élèves

Mi-janvier, le LPA du Pays de Bray, à Brémontier-Merval, a organisé pour la douzième année consécutive l'opération tracto-école. 65 élèves ont bénéficié de cette formation, encadrés par leurs enseignants techniques, avec le concours des personnels, du matériel de l'exploitation agricole et de la caisse locale Groupama.

« L'opération tracto-école, organisée depuis 12 ans au lycée agricole, est destinée à sensibiliser les jeunes apprenants des lycées agricoles à la sécurité au travail et sur la route », explique Nicolas Gilot, enseignant en maths et informatique au LPA du Pays de Bray à Brémontier-Merval, et président de la caisse locale Groupama de Gournay-La Feuillie, partenaire de l'opération. Dans le détail, la formation s'est déroulée sur deux jours et demi. Trois classes y ont participé cette année : les CAPa métiers de l'agriculture première année, les secondes professionnelles du cycle bac pro CGEA (conduite et gestion de l'entreprise agricole) et les élèves de seconde générale et technologique. Au total, 65 élèves ont bénéficié de cette formation, encadrés par leurs enseignants techniques, avec le concours des personnels et du matériel de l'exploitation agricole et d'un formateur Groupama.

Modifier les comportements

Nombre de ces jeunes iront prochainement en stage. « L'objectif principal est de modifier leur comportement afin de réduire le nombre et la gravité des accidents sur les lieux de stage », précise Nicolas Gilot.

La formation, dispensée par le formateur prévention de Groupama, s'articule en deux temps :

- une partie théorique en salle est consacrée à l'instruction de la réglementation de la circulation des engins agricoles, tels que les âges de conduite, les gabarits, la signalisation et la vitesse des véhicules agricoles. Une sensibilisation au port de la ceinture de sécurité est également proposée. Un contrôle en fin de session permet d'évaluer les connaissances acquises ;

- une partie pratique sur le terrain, durant laquelle chaque élève est évalué au volant d'un tracteur, sur sa capacité à circuler et à manoeuvrer en sécurité.

In fine, les trois premiers de chaque classe ont été récompensés avec des lots fournis par la caisse locale de Groupama en fonction du cumul des points obtenus à chacune des parties.

Mention particulière à Emma Lefrançois, 15 ans, qui termine première de toutes les classes alors qu'elle est en seconde générale.« Je suis une fille d'agriculteurs (polyculteurs-éleveurs allaitants, NDLR), raconte l'adolescente. J'ai conduit mon premier tracteur à 9 ans. J'adore ça. Du coup je n'avais vraiment que la théorie à apprendre avec toute la réglementation et les règles de sécurité sur lesquelles les profs ont insisté. » « J'envisage de suivre un BTS agricole, poursuit la jeune fille, et pourquoi pas, si je peux, reprendre l'exploitation. » « Je trouve qu'une telle formation est très utile à tous ceux qui n'ont jamais conduit », conclut-elle.

Inciter à la prudence au sein des familles

Parmi les temps forts de la formation, c'est toujours la partie pratique qui remporte un vif succès auprès des élèves : effectuer des parcours avec un balisage, savoir interpréter les panneaux de signalisation, faire une marche arrière, apprendre à attacher son tracteur, savoir faire un plein avec le bon carburant, bien utiliser ses rétros, faire très attention aux angles morts... sont autant de points à acquérir qui plaisent aux apprenants. Sans compter qu'on leur enseigne aussi quelques rudiments de mécanique. « Conduire un tracteur de plusieurs centaines de chevaux est toujours impressionnant et ça reste le rêve de nombreux jeunes », reconnaît Nicolas Gilot. « Du côté des enseignants, nous espérons que ces formations sont ensuite l'occasion de débats sur la sécurité au sein des familles, avec comme objectif de toujours faire baisser le nombre d'accidents sur les routes », ajoute l'enseignant avant de conclure : « Dans la même veine, le LPA organisera avant que nos élèves ne se rendent sur leur lieu de stage une formation "aux gestes qui sauvent" ».

A noter

Le lycée agricole du Pays de Bray à Brémontier-Merval organise ses prochaines portes ouvertes le samedi 29 janvier de 13 h 30 à 17 h 30.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Union agricole

Les plus lus

abricotiers
Fruits d’été : face aux GMS, les producteurs brandissent la menace de l’agroécologie

L’AOP Pêches et abricots de France menace de «suspendre» certains projets agroécologiques (vergers écoresponsables,…

L’élevage ovin : une filière prometteuse en Normandie
Qu’en est-il du marché de l’ovin dans la région ? Réponse avec le président de la section ovine de la FNSEA 76, un éleveur, un…
Prix du lait : le compte n’y est vraiment pas
Alors que la hausse des prix du lait a tardé à s’enclencher, la mécanique se grippe et les principaux opérateurs de la filière…
Dans le marais, la fauche réglementée a un goût amer
Dans la réserve naturelle de l’estuaire de la Seine, les agriculteurs sont contraints de respecter une réglementation quant à la…
Pissy-Pôville se prépare au Festival de la terre 2022
Petite commune de près de 1 300 habitants, idéalement situées à quelques kilomètres de Rouen (15 km), Pissy-Pôville se prépare le…
Champ en feu
Quelques conseils pour prévenir les départs d’incendie
Compte-tenu des évolutions des conditions climatiques ces dernières années, plus favorables aux départs d’incendies, la Chambre d…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 288 €/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Union agricole
Consultez le journal L'Union agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal L'Union agricole