Aller au contenu principal

Spécial vin
Terre de Rollon, le premier vin blanc du pays de Bray

Entre 2 000 et 2 500 bouteilles d’un vin mousseux brut sont produites chaque année dans la cave de la maison familiale d’Éric Labarre dans le pays de Bray. Depuis ses premières plantations en 2009 et l’entreprise viticole créée en 2018, l’homme s’est perfectionné au gré des récoltes comme des saisons.

Éric Labarre avec sa sœur Viviane et sa maman Micheline dans les vignes d’Hodeng-Hodenger.
© C. H.

« Pour savoir si la vigne pousse en Normandie, il faut essayer ». Voici la réponse qu’un vigneron champenois à répondu à Éric Labarre qui se posait la question. Avec des copains, il a donc planté en 2009 moins de dix ares sur un terrain situé à Hodeng-Hodenger, dans le pays de Bray.
Aujourd’hui, ce sont un peu plus de cinq hectares qui ont été plantés sur quatre sites différents : Hodeng-Hodenger, Fry et Bosc-Mesnil et La Haye. Les vignes commencent à donner suffisamment de raisin pour élaborer Terre de Rollon, un vin mousseux brut.
Éric Labarre a été boulanger puis secrétaire de mairie durant 17 ans, avec toujours l’idée de revenir à la terre. Il se documente beaucoup, rencontre des vignerons champenois, en particulier Philippe Lagache qui l’a aidé sur la partie technique et qui lui a fourni des plants de vigne.
autodidacte
« Je n’ai suivi aucune formation, j’ai appris sur le tas. Je vais régulièrement en Champagne, pour me perfectionner sur le palissage, la taille, l’ébourgeonnage. Pour la partie vinification, je me suis rapproché de l’Institut œnologique de Champagne (IOC). Nous avons travaillé ensemble sur les assemblages. Au départ, l’objectif était de faire un vin de copains et puis on s’est pris au jeu ».
Aujourd’hui entre 2 000 et 2 500 bouteilles sont produites par an, produites dans la cave de la maison familiale et vendues par l’intermédiaire de cavistes, épiceries fines et directement aux particuliers*.

2018 : une autre échelle

Entre 2009 et 2018, Éric Labarre, s’est fait la main sur la vinification avec la petite production. C’est en 2018 que sont plantés 30 000 pieds de vigne. Une société civile d’exploitation viticole et agricole est créée, composée de six associés, principalement des membres de la famille.
« Les scouts ont proposé leur aide pour la plantation qui a duré 15 jours. Pinot noir, pinot meunier et chardonnay sont les cépages que j’ai choisi en raison de la situation septentrionale de la région. J’espère que le fait d’avoir quatre sites différents permettra de limiter les risques climatiques ».
2022 : une récolte moyenne
Les vendanges se sont déroulées les 16 et 17 septembre. Après une récolte nulle en 2021 à cause du gel du printemps et des pluies estivales, la récolte 2022 est considérée comme moyenne avec environ 3 000 kilos par 5 000 m2. « Nous avons vendangé dans de bonnes conditions avec de bons taux de sucre, 10° pour le pinot noir et 11° pour le blanc ».
Dès 2023, les vignes entreront en pleine production. Le vigneron envisage donc de construire un chai et un espace pour recevoir du public. En pleine production, ce sont 250 000 bouteilles qui seront à commercialiser.
Concernant ses pratiques culturales, il a semé un couvert temporaire entre les rangs, un mélange composé de radis, phacélie, avoine, féverole, tournesol. L’objectif est d’apporter de la matière organique, limiter le salissement et de fixer le sol contre l’érosion.
Il a acheté un enjambeur d’occasion pour l’application d’huiles essentielles et d’extraits fermentés. Il pratique l’agriculture raisonnée et souhaite passer la parcelle de 30 ares sur La Haye en agriculture biologique. •

* Chez Babette à Yvetot – Veules apéro à Veules-les-Roses- Au Panier du Vieux Manoir à Vieux-Manoir – Saveurs gourmandes à Rouen – C2’Normandie à Dieppe – La cave de Ry à Ry – Le vignoble à Neufchâtel-en-Bray – Vin sur vin à Déville-lès-Rouen – Épicerie gournaisienne à Gournay-en-Bray – Coccinelle à Buche – Épicerie de la halle à Gaillefontaine – Les saveurs du lait à Saint-Vaast-Dieppedale.

 

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Union agricole

Les plus lus

Paiements couplés bovins : quels changements en 2023 ?
L’aide couplée aux bovins est sans aucun doute celle qui a connu le plus de bouleversements. Elle fusionne les aides aux bovins…
Pac 2023 : comment accéder à l’éco-régime ?
La Pac 2023-2027 entre bientôt en vigueur. Pour vous aider à vous approprier cette nouvelle réglementation, l’Union agricole…
Création d’Oplase SA pour renforcer le poids des producteurs
Les producteurs de l’Association des producteurs laitiers normands (APLN) se sont réunis lundi 24 octobre pour comprendre l’…
Dégrèvement de la taxe foncière sur les propriétés non bâties (TFNB) : les précisions
À la demande de la FNSEA 76, de JA 76 et de la Chambre d’agriculture, et compte tenu de la sécheresse estivale, le préfet de…
“Si T’es Pro T’es In” : quatre passeports pour quatre publics
Comment faire en sorte que l’information sur l’autonomie protéique soit facilement accessible à des groupes d’agriculteurs, de…
Influenza aviaire : trois zones de contrôles temporaires dans le 76
Des cygnes morts à Saint-Aubin-le-Cauf, un goéland trouvé mort à Octeville-sur-Mer ainsi qu’une basse-cour touchée à Anneville-…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 288 €/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Union agricole
Consultez le journal L'Union agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal L'Union agricole