Aller au contenu principal

Six jeunes d'Yvetot en lice pour le trophée national des lycées agricoles

Ils aiment l'élevage et sont enthousiastes à l'idée de parler de leur passion au grand public du Salon de l'Agriculture.

Adèle, Eugénie, Louise-Marie, Charles, Hugo et Maxime participeront au Trophée national des lycées agricoles (TNLA), catégorie vaches laitières-vaches allaitantes qui se déroulera du 28 février au 4 mars 2018 au Salon de l'Agriculture.
Ces élèves de BTS ACSE et de terminale Bac Pro CGA au lycée d'Yvetot iront à Paris avec Ipse, une jolie normande de 5 ans qui va les aider à décrocher ce trophée organisé depuis 5 ans maintenant par le concours général agricole, en partenariat avec le groupe France Agricole.
« Dans notre cursus de 2ème année de BTS, nous avons un projet initiative et communication (PIC) à réaliser. Nous avons choisi de travailler sur le TNLA dans le cadre de ce PIC. Tout le travail d'organisation et de communication autour de ce projet est donc également évalué par notre professeur d'éducation socio-culturel Michèle Bellet. Nous venons de terminer notre affiche qui doit répondre au thème du TNLA de cette année
« Agriculture et aventure collective ». Elle sera évaluée dans le cadre du trophée, ainsi que notre page Facebook. Notre objectif est d'arriver à 1000 J'aime avant fin décembre », expliquent ces jeunes passionnés par l'élevage, qui ont tous l'ambition de devenir agricultrices et agriculteurs en Normandie.

Evaluation
La tenue et l'animation du stand au SIA rentre dans l'évaluation. Des jurys passeront et poseront des questions : « Nous avons l'intention de mettre en avant sur notre stand l'importance de l'agriculture dans la société. Nous souhaitons également mettre en avant une agriculture moderne, l'importance du collectif, du bien-être animal, des nouvelles technologies, des nouveaux métiers de l'agriculture, des actions en faveur des ressources en eau».
L'affiche est réalisée, la page Facebook est alimentée régulièrement. Maintenant la recherche de sponsors est une autre étape. Les jeunes doivent trouver 6 000 euros pour la mise en place de leur stand parisien, pour la décoration de la stalle de Ipse, pour s'équiper correctement en chaussures de sécurité lors de l'épreuve de manipulation. Ils doivent rechercher des producteurs fermiers partenaires prêts à leur donner des produits locaux à déguster sur le stand.
Les jeunes seront également jugés sur leur défilé avec Ipse. Une mise en scène est attendue lors de leur passage sur le ring. Ils devront mettre en avant le collectif qui est le thème de cette année, la race normande, la Normandie, leur lycée. Une présentation de Ipse devra être faite en anglais.
Encore beaucoup de travail pour ces jeunes très motivés qui ont besoin de soutien... Alors, allez suivre leurs actualités sur les réseaux sociaux et n'oubliez pas de liker leur page Facebook. (https://www.facebook.com/TNLA.IPSE.LAY/).

Objectifs du trophée national des lycées agricoles

Le TNLA vise plusieurs objectifs  : valoriser le travail réalisé dans les établissements d'enseignement agricole, valoriser l'enseignement pluridisciplinaire (la technique, l'expression française, l'éducation socioculturelle, les technologies de l'informatique et du multimédia, les langues étrangères...), renforcer le partenariat entre enseignements et professionnels, valoriser l'élevage bovin laitier ou allaitant dans les exploitations pédagogiques des établissements d'enseignement agricole publics ou privés, donner une image moderne du métier d'éleveur bovin.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Union agricole

Les plus lus

De g. à d. : Céline Collet, Gaëlle Guyomard, Jean-François Chauveau, Gilles Picard, Guillaume Burel, Denis Letellier, Vincent Leborgne sont prêts à accueillir tout le monde le 16 mai à Beuzevillette.
L'édition MécaLive Ouest 2024 le 16 mai à Beuzevillette

Un programme riche et varié d'ateliers attend les visiteurs tandis que plus de 80 exposants, 70 marques de matériels et des…

Faner le plus précocement possible pour atteindre les 30-35 % de matière sèche en 48 heures.
Ensilage d’herbe : privilégier le fourrage à plat pour 35 % de MS

Avec une organisation de chantier différente, on peut en 48 heures récolter de bons fourrages. Explication.

Reynald Fréger, président de la CGB 76
« Avoir les mêmes moyens de production que nos collègues européens »

Le président de la Confédération générale des planteurs de betteraves de la Seine-Maritime (CGB 76), Reynald Fréger, demande…

Damien Léger, exploitant agricole installé à Ymare, a bénéficié de l'aide en 2023.
Une aide pour l'achat de matériels agricoles

Investir dans du matériel agricole peut parfois s'avérer coûteux. Pour vous aider à franchir le pas, l'Agence de l'eau Seine-…

Hervé Morin, président de la Région Normandie, et Clotilde Eudier, vice-présidente de la Région en charge de l'agriculture, ont été accueillis chez Romain Madeleine, éleveur au Molay-Littry pour présenter le plan, en présence de Nicolas Dumesnil (tout à gauche), président d'Interbev Normandie, et du maire, Guillaume Bertier (au micro).
La Normandie à la reconquête de l'élevage bovin

C'est sur l'exploitation de Romain Madeleine, éleveur installé au Molay-Littry (Calvados) que la Région Normandie a lancé son…

Le service chantier complet permet d'avoir un salarié qui connaît parfaitement son matériel et ses réglages, qui est à l'aise avec les nouvelles technologies.
Délégation du travail : quels bénéfices pour l'exploitant ?

Durant la journée MécaLive, qui se déroulera le 16 mai à Beuzevillette, l'un des ateliers portera sur la délégation de travail…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 300 €/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Union agricole
Consultez le journal L'Union agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal L'Union agricole