Aller au contenu principal

Produits laitiers : les ventes d’ultra-frais en recul de 3,7 % en volume début 2022

Produits laitiers, baisse des prix
© Shutterstock

Les ventes de produits laitiers frais (yaourts, desserts lactés, fromages frais, crèmes) sont en recul de 3,7 % depuis le début de l’année 2022, a informé Syndifrais (22 entreprises, 70 % du marché), le 16 juin à l'occasion d'une conférence de presse. « Depuis la fin 2021, tout est en négatif », déplore Jérôme Servières, le vice-président du syndicat. Les prix en magasin ont augmenté après les négociations commerciales et les marchés sont « structurellement baissiers depuis 15 ans avec la déstructuration des repas », explique-t-il. « Ce phénomène de déconsommation s’observe surtout chez les jeunes. » En 2021, le marché des produits laitiers frais en GMS (grandes et moyennes surfaces) a retrouvé des niveaux équivalents à ceux de 2019: 1,7 Mt (+ 0,5 % par rapport à 2019) en volume et 4 924 M€ (+ 3,1%) en valeur. Des niveaux inférieurs à ceux de l’année 2020 (- 3,6 % en volume et - 1,2 % en valeur). Cette dernière avait été « exceptionnelle », rappelle Jérôme Servières, avec une accélération des ventes en grandes surfaces liée aux restrictions sanitaires. En pleine inflation, le syndicat alerte sur l’urgence des renégociations commerciales. « Depuis le mois de janvier nos entreprises sont dans le rouge. Il faut absolument qu’on répercute les hausses (de charges, NDLR) », a déclaré son président Patrick Falconnier. Syndifrais estime les revalorisations nécessaires entre 14 et 16 %.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Union agricole

Les plus lus

Plus écologique, plus absorbante, souvent moins chère que la paille de blé, la litière en anas de lin, déjà bien répandue dans les élevages équins, remplace petit à petit la paille de blé dans les élevages bovins.
Anas de lin : une litière naturelle très en vogue en élevages bovins
Plus écologique, plus absorbante, souvent moins chère que la paille de blé, la litière en anas de lin, déjà bien répandue dans…
A Forges-les-Eaux, le week-end dernier, concours de races Prim'Holstein et Normandes et présentation des races allaitantes ont intéressé un public venu en nombre. Retour en images.
Comice agricole 76 : des éleveurs à l’honneur sous le regard d’un public conquis
À Forges-les-Eaux, le week-end dernier, concours de races Prim’Holstein et Normandes et présentation des races allaitantes ont…
Agroalimentaire : CQLP noue des partenariats avec Fleury Michon et une fromagerie

La marque des consommateurs C’est qui le patron?! (CQLP) certifiera bientôt deux « produits ingrédients …

Céréales : un effet ciseaux prix-charges à venir
Pour 2021-2022, le résultat courant moyen des céréaliers, avant MSA, est de 53 600 euros par unité de travail non salarié. Mais…
Fendt Ideal 7 : une moissonneuse qui tient ses promesses

« Plus de puissance, plus de débit, plus de confort », ce sont les mots de Fendt pour définir la gamme Ideal, lancée en 2017.…

Le 13 mai dernier était un grand jour pour Annabelle Deschamps : l’ouverture de “La cabane des Champs”,  sa boutique autonome de produits frais et locaux sur la commune d’Alvimare.
La Cabane des Champs met à l’honneur les produits locaux
Le 13 mai dernier était un grand jour pour Annabelle Deschamps : l’ouverture de “La Cabane des Champs”,  sa boutique autonome de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 288 €/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Union agricole
Consultez le journal L'Union agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal L'Union agricole