Aller au contenu principal

Négociations commerciales : « Nous sommes à un tournant », alerte-t-on rue de Varenne

Grande distribution
© Shutterstock

« Nous sommes à un tournant, un avenir très sombre se dessine », s'est alarmé auprès de la presse le cabinet du ministre de l'Agriculture, au lendemain de la 19e réunion du comité exceptionnel de suivi des relations commerciales, tenu le 1er septembre. Côté pile, l'équipe de Marc Fesneau décrit des négociations « qui ont bien avancé cet été », la disparition des « situations de blocage » gérées par le médiateur, et plusieurs secteurs qui ont bénéficié de « hausses importantes » (« viande, volaille, légumes frais, épicerie salée et sucrée »). Côté face, ces hausses restent « insuffisantes » compte tenu de l'inflation, estime le cabinet du ministre, qui considère que « la grande distribution fait preuve d'un pragmatisme limité et de court-termisme », alors que « se joue la survie d'entreprises et de filières agricoles françaises ». Le cabinet insiste particulièrement sur les «pénalités logistiques appliquées quasi systématiquement », malgré une charte signée au printemps dans laquelle la grande distribution s'était engagée à les suspendre envers les fournisseurs affectés par les effets de la guerre en Ukraine. Alors que l'ensemble de l'économie est touché par le manque de camions, les montants de pénalités atteindraient « plusieurs dizaines de milliers d'euros » pour des PME agroalimentaires, jusque « plusieurs dizaines de millions d'euros pour des grands groupes ». À ce sujet, la FNSEA et les JA demandent, dans un communiqué, que « des sanctions dissuasives (soient) appliquées et les noms des enseignes (...) mis sur la place publique par l'État ! » 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Union agricole

Les plus lus

Produits laitiers, baisse des prix
Prix du lait : Lidl et LSDH atteignent la barre symbolique des 500 €/1 000 l

Le distributeur Lidl va signer une revalorisation du prix du lait payé aux producteurs à 500 €/1 000 l (prix de base 38/32)…

Bio : les engrais perlés en voie d’interdiction

Après plus d’un an de bataille en coulisses et une enquête, la DGCRF pourrait bientôt retirer l’agrément "agriculture…

Festival de la terre : une édition marquée du sceau de la réussite
Retour sur le Festival de la terre organisé les 3 et 4 septembre par les JA de Pissy-Pôville.
Lait : le médiateur alerté sur le non-respect de la formule de prix chez Sodiaal

Plus de 200 producteurs de lait ont adressé un courrier au médiateur des relations commerciales pour signaler « l’absence…

Benne Orenge
Orenge, une entreprise seinomarine qui a plus de 100 ans
Une centaine de bennes agricoles sont fabriquées tous les ans dans les ateliers Orenge de Raffetot. La particularité de l’…
Amazone. L’UX Smart Sprayer, un condensé de technologie pour plus d’économies
Fin juin, Amazone, BASF et Bosch ont dévoilé l’UX Smart Sprayer à Auneau (Eure-et-Loir). Un pulvérisateur intelligent qui traite…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 288 €/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Union agricole
Consultez le journal L'Union agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal L'Union agricole