Aller au contenu principal

Tracteurs
Massey Ferguson. Avec les MF 3, à chaque production son tracteur

Dans la famille des tracteurs spécialisés Massey Ferguson, je demande… Cette année, la marque a renouvelé sa gamme, désormais appelée MF 3, destinée à la vigne, aux vergers et à l’élevage.

Que les exploitations aient une spécialisation arboriculture, viticole ou élevage, Massey Ferguson leur propose le tracteur qui convient. La famille des tracteurs spécialisés s’appelle désormais MF 3 et se décline en six séries : les VI et SP pour vignes étroites (largeur à partir de 1 m) ou larges (à partir de 1,26 m), les FR et WF pour vergers étroits (largeur à partir de 1,45 m) ou larges (à partir de 1,77 m), les GE surbaissés sans cabine, et les AL pour terrains en pente, souvent utilisés pour l’élevage.
Qu’ont-ils de plus que leurs ancêtres ? Premièrement, leur puissance disponible est supérieure. Elle s’étend désormais entre 75 et 120 ch pour la vigne et les verges, et jusqu’à 105 ch pour les surbaissés et l’élevage. Plus puissants, ils sont pourtant plus “propres”. « À partir de 85 ch, le moteur quatre cylindres de 3,6 l répond aux spécifications stage V », précise la marque. Cette norme antipollution vise surtout les émissions de particules. Pour passer sous le cap des 15 mg/kWh, le matériel est équipé d’un filtre à particules. Le réservoir, lui, prend désormais place en partie inférieure du tracteur. Sa capacité est de 75 à 100 l selon les configurations de plateformes.
De série, les MF 3 s’équipent d’une transmission à cinq vitesses synchronisées et conservent trois gammes mécaniques offrant 15 x 15 vitesses avec un inverseur mécanique. Le nombre de vitesses peut être doublé, portant le total à 30 en avant et en arrière, et la transmission peut recevoir un inverseur sous charge. La nouvelle transmission 30  x 15 est avantageuse. Elle permet de rouler à 40 km/h au régime économique de 1 700 tr/min. L’option “neutre pédale de frein” offre quant à elle un grand confort au conducteur lors de travaux répétitifs : elle permet d’actionner simultanément l’embrayage et les freins dès que la pédale de frein est enfoncée.

Une meilleure filtration

Le confort est d’ailleurs vanté par Massey Ferguson. « Nous avons particulièrement soigné le confort et la visibilité en cabine, avec une filtration répondant à la norme de catégorie 4. » Entendez par là que les travaux de pulvérisation de produit phytosanitaire sont plus sécurisés grâce à la pressurisation du poste de conduite. Le plancher plat souvent présent “facilite la vie à bord”.
Côté esthétique, deux niveaux de finitions sont proposés : Essentiel et Efficient. Le premier offre un agencement plus simple, faisant entre autres appel à des distributeurs à commandes mécaniques. L’agriculteur pourra tout de même choisir en option un relevage arrière à commande électronique ou le relevage et le pont avant suspendus. En version Efficient, les commandes des distributeurs sont de type électro-hydrauliques. Le relevage, sur les modèles destinés aux travaux des vignes, s’équipe d’une chandelle hydraulique ainsi que d’un pilotage de la stabilisation des bras du relevage électro-hydraulique lors de travaux en dévers.•

 

À Beauvais, le millionième tracteur livré
Un millionième tracteur Massey Ferguson est sorti en juin dernier de l’usine Agco de Beauvais, dans l’Oise. Il s’agit d’un modèle 8S Dyna-VT qui a rejoint un entrepreneur de Bretagne. Cette livraison marque une étape importante dans l’usine, dont les premiers tracteurs, des MF 825, sont sortis de l’usine flambant neuve en novembre 1960. Depuis, l’usine n’a cessé de progresser. En 1986, elle lançait les MF 3000, premiers tracteurs dotés d’un ordinateur de bord. Plus récemment, en 2008, les MF 8600, premiers tracteurs dotés d’un système de dépollution SCR, faisaient leur apparition. En 2010, une transformation profonde de l’usine a été menée pour mettre en place le mode de production Lean Manufacturing. 2013, le site bénéficiait d’une extension avec la chaîne d’assemblage de cabines Beauvais 2. Le centre logistique Beauvais 3, lui, était inauguré en 2019. L’année suivante, un atelier de personnalisation des tracteurs et d’une unité d’Additive Manufacturing pour les petites pièces et les prototypes était créé. Les MF 8S, à la cabine totalement isolée du bloc moteur, sortent de l’usine depuis 2020.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Union agricole

Les plus lus

Paiements couplés bovins : quels changements en 2023 ?
L’aide couplée aux bovins est sans aucun doute celle qui a connu le plus de bouleversements. Elle fusionne les aides aux bovins…
Pac 2023 : comment accéder à l’éco-régime ?
La Pac 2023-2027 entre bientôt en vigueur. Pour vous aider à vous approprier cette nouvelle réglementation, l’Union agricole…
Création d’Oplase SA pour renforcer le poids des producteurs
Les producteurs de l’Association des producteurs laitiers normands (APLN) se sont réunis lundi 24 octobre pour comprendre l’…
Dégrèvement de la taxe foncière sur les propriétés non bâties (TFNB) : les précisions
À la demande de la FNSEA 76, de JA 76 et de la Chambre d’agriculture, et compte tenu de la sécheresse estivale, le préfet de…
“Si T’es Pro T’es In” : quatre passeports pour quatre publics
Comment faire en sorte que l’information sur l’autonomie protéique soit facilement accessible à des groupes d’agriculteurs, de…
Influenza aviaire : trois zones de contrôles temporaires dans le 76
Des cygnes morts à Saint-Aubin-le-Cauf, un goéland trouvé mort à Octeville-sur-Mer ainsi qu’une basse-cour touchée à Anneville-…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 288 €/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Union agricole
Consultez le journal L'Union agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal L'Union agricole