Aller au contenu principal

Maschio Gaspardo : semez en direct dans les vignes étroites avec le Diretta-Vigne

Le Diretta-Vigne est le semoir de semis direct estampille Maschio Gaspardo dédié à la vigne. Il permet l’enherbement de l’inter-rang pour un entretien à faible coût et sans désherbant.  

Le Diretta-Vigne est le semoir de semis direct estampille Maschio  Gaspardo dédié à la vigne. Il permet l’enherbement de l’inter- rang pour un entretien à faible coût et sans désherbant.
Le Diretta-V existe en version 4, 6, 8, 9 ou 10 rangs avec 20 cm d’inter-rang pour des largeurs de travail allant de 1 m à 2,10 m.
© Maschio Gaspardo

Grâce à son grand dégagement sous châssis, ce semoir est très polyvalent. Il est utilisable aussi bien sur terres travaillées qu’en direct. Avec ce semoir, il est également possible de semer plusieurs espèces à la fois.

Un nouveau modèle à quatre rangs

Ce modèle a spécialement été développé pour les vignes étroites permettant de travailler à une largeur de 1 m hors-tout. Il est adapté au travail à l’intérieur des rangs de vignes, garantissant une couverture totale du sol grâce à l’espacement de 20 cm entre les éléments de semis. Le Diretta-V 4 est disponible en version fixe et en version extensible pouvant accueillir jusqu’à deux rangs supplémentaires.

Il est équipé d’une trémie pneumatique B-Drill de 200 litres à commande électrique. Cela permet d’offrir un réglage simple du débit et de la modulation de dose via un boîtier de contrôle en cabine. Les éléments semeurs sont équipés de disques ouvreurs de 475 mm avec inclinaison de 2°, ce qui permet au semoir de pénétrer le sol sans déranger le couvert ni faire foisonner la terre.

Pour le groupe italien, il y a plusieurs raisons de passer à l’enherbement de l’inter-rang. La première est pédologique. « Il faut maintenir la fertilité physique du sol (portance, porosité, structure…), éviter la création de zones imperméables hydromorphes (favorisant l’érosion et le ruissellement), éviter également les assèchements importants en périodes sèches et les excès d’humidités en périodes humides et éviter l’artificialisation des sols », explique le groupe. La deuxième raison est agronomique. « Nous devons maintenir le taux d’humus et le taux de matière organique, et rendre les éléments minéraux disponibles à l’absorption par la vigne ». Le troisième et dernier point est règlementaire « car il faut toujours se mettre en conformité avec les réglementations grandissantes ». •

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Union agricole

Les plus lus

Pissy-Pôville se prépare au Festival de la terre 2022
Petite commune de près de 1 300 habitants, idéalement situées à quelques kilomètres de Rouen (15 km), Pissy-Pôville se prépare le…
abricotiers
Fruits d’été : face aux GMS, les producteurs brandissent la menace de l’agroécologie

L’AOP Pêches et abricots de France menace de «suspendre» certains projets agroécologiques (vergers écoresponsables,…

Prix du lait : le compte n’y est vraiment pas
Alors que la hausse des prix du lait a tardé à s’enclencher, la mécanique se grippe et les principaux opérateurs de la filière…
Dans le marais, la fauche réglementée a un goût amer
Dans la réserve naturelle de l’estuaire de la Seine, les agriculteurs sont contraints de respecter une réglementation quant à la…
Foncier : le ministère publie le prix des terres par région agricole pour 2021

Le barème indicatif de la valeur vénale moyenne des terres agricole en 2021 est paru au Journal officiel le 7 août.…

Le colza érucique : les mérites d’une filière maîtrisée et locale
Avec 45 % de teneur minimale en acide érucique, l’huile de ce colza est destinée au marché de l’oléochimie (détergent, solvant,…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 288 €/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Union agricole
Consultez le journal L'Union agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal L'Union agricole