Aller au contenu principal

L'Europe et la PAC : opportunité ou contrainte pour les producteurs ?

La FNSEA 76 tiendra son assemblée générale mardi prochain à Fauville-en-Caux. A quelques mois du scrutin La question européenne y sera largement abordée. Rencontre avec Patrice Faucon, président du syndicat.


Le 5 mars prochain, la FNSEA 76 tiendra son assemblée générale à Fauville-En-Caux. Quel en sera le thème principal ?
A quelques mois du scrutin européen, et alors que les discussions autour de la future PAC battent leur plein, il nous est rapidement apparu nécessaire de se pencher sur la question européenne, sur cette double question même : de quelle Europe voulons non, en tant que citoyen, et de quelle PAC avons-nous besoin, en tant que producteur. Les enjeux de demain pour nos exploitations sont colossaux : comment répondre à la fois aux demandes du marché mondial et aux consommateurs français toujours plus exigeants ? Comme faire pour que nos exploitations soient mieux « armées » demain mieux faire face aux aléas climatiques et sanitaires  ? Comment accompagner les jeunes de demain lors de leur installation ? Autant de questions auxquelles la PAC devra être en mesure d'apporter des réponses. Tout cela quand même, dans un contexte politique européen instable, dans une Europe qui se cherche un peu et qui a aussi d'autres défis à relever. La tâche n'est pas simple et nous devons nous intéresser à cette question.

Alors justement, la question posée pour la table ronde est « L'Europe et la PAC : opportunité ou contrainte pour les producteurs ? ». Comment comptez-vous y répondre ?
Nous aurons la chance d'accueillir deux intervenants étrangers, fins connaisseurs de la question européenne : Josep Puxeu, agriculteur et ancien secrétaire d'Etat à l'agriculture en Espagne et Pieter Verhelst, membre du principal syndicat agricole flamand. Nous leur demanderons, d'une part, comment, dans leur pays, ils se sont appuyés, pour ne pas dire servi de la PAC pour faire prospérer leur agriculture. On sait que régulièrement, la France perd des parts de marchés au profit de l'Espagne et de la Belgique notamment. Nous leur demanderons donc comment ils s'y prennent. Et puis nous les interrogerons aussi sur les ambitions de leur pays ou de leur organisation pour la future PAC. Nous pourrons également compter sur la présence de Philippe Pinta de l'AGPB et de la FNSEA et de Marie-Thérèse Bonneau, vice-présidente de la FNPL qui nous diront comment leurs filières s'accommodent ou profitent de la PAC et pour eux aussi, ce qu'ils attendent de la PAC d'après.

Si vous aviez un message à délivrer à vos adhérents avant cette assemblée générale, quel serait-il ?
Simplement, venez. Venez pour entendre les débats qui j'en suis sûr, éclaireront nos lanternes sur l'Europe et la PAC, venez parce que nous avons des choses à nous dire sur l'état de notre agriculture et de notre défense syndicale. Venez aussi pour échanger sur vos ambitions et sur ce qui vous préoccupent. Bref, vous avez sans doute de multiples raisons de participer à l'assemblée générale de la FNSEA 76. Rendez-vous donc le 5 mars à Fauville. Nous comptons sur vous !

 

Bienvenue à Terre de Caux
Le 5 mars, l'équipe du canton de Fauville aura le plaisir et l'honneur de vous accueillir à Terre-de-Caux, village ou désormais bourg, né de la fusion de sept communes en 2017 qui compte aujourd'hui plus de 4000 habitants sur une superficie de 38 Km2. Au coeur du Pays de Caux, sur le territoire de la communauté d'agglomération Caux Vallée de Seine, ce territoire agricole varié présente toutes les productions tant animales que végétales. A l'image de l'antenne de la chambre d'agriculture de Fauville, toutes les organisations professionnelles sont bien implantées sur notre territoire, ce qui facilite le travail au quotidien des exploitants.
Avec l'ensemble de l'équipe cantonale, je vous donne donc rendez-vous le mardi 5 mars 2019 pour l'assemblé générale de la FNSEA76 à partir de 18h30 à la salle de la Rotonde de Terre-de-Caux. Nous vous en dirons davantage encore sur la richesse de notre territoire.
Samuel Bréant et toute l'équipe du Canton de Fauville.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Union agricole

Les plus lus

Paiements couplés bovins : quels changements en 2023 ?
L’aide couplée aux bovins est sans aucun doute celle qui a connu le plus de bouleversements. Elle fusionne les aides aux bovins…
Pac 2023 : comment accéder à l’éco-régime ?
La Pac 2023-2027 entre bientôt en vigueur. Pour vous aider à vous approprier cette nouvelle réglementation, l’Union agricole…
Création d’Oplase SA pour renforcer le poids des producteurs
Les producteurs de l’Association des producteurs laitiers normands (APLN) se sont réunis lundi 24 octobre pour comprendre l’…
Dégrèvement de la taxe foncière sur les propriétés non bâties (TFNB) : les précisions
À la demande de la FNSEA 76, de JA 76 et de la Chambre d’agriculture, et compte tenu de la sécheresse estivale, le préfet de…
“Si T’es Pro T’es In” : quatre passeports pour quatre publics
Comment faire en sorte que l’information sur l’autonomie protéique soit facilement accessible à des groupes d’agriculteurs, de…
Influenza aviaire : trois zones de contrôles temporaires dans le 76
Des cygnes morts à Saint-Aubin-le-Cauf, un goéland trouvé mort à Octeville-sur-Mer ainsi qu’une basse-cour touchée à Anneville-…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 288 €/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Union agricole
Consultez le journal L'Union agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal L'Union agricole