Aller au contenu principal

Les JA du canton de Saint-Laurent fêtent la terre

Le Festival de la terre aura lieu samedi 1er et dimanche 2 septembre à Saint-Vaast-Dieppedalle. L'élevage et la betterave sucrière seront mis à l'honneur.


C'est le canton de Saint-Laurent qui accueille le festival de la terre cette année après neuf ans. La fête durera deux jours et 7000 visiteurs sont attendus. Depuis un an les JA du canton s'activent aux préparatifs et une quinzaine de nouveaux membres est venue grossir les rangs. « Comme le canton s'est proposé pour l'organisation du festival 2018, de nouveaux jeunes nous ont rejoint pour s'investir dans le projet », raconte Sophie Verkest, membre du comité d'organisation. La manifestation a pris place sur les terres d'Aurélie et Guillaume Burel et d'Arnaud Follet. Le site de 26 hectares est barricadé. Pas moins de 800 barrières ont été réservées auprès de quinze municipalités.

Elevage
Les organisateurs ont choisi cette année de mettre l'élevage et la betterave à sucre à l'honneur. Ainsi pour présenter l'élevage, l'association normande star regroupant des jeunes éleveurs passionnés de la race bovine normande a été conviée. Ils organiseront deux concours de génisses. Le premier aura lieu samedi après-midi à 15 heures. Ce sera le concours de morphologie réservé aux éleveurs de l'association qui se sont inscrits au concours. Le dimanche ce sera un concours de présentation à l'attention de toute personne de moins de 30 ans. Il s'agira de présenter un animal sous son meilleur profil. C'est le duo présentateur animal qui sera jugé. Avis aux amateurs, l'inscription est prévue sur place. Elevage toujours, une éducatrice canine viendra présenter ses chiens de troupeau au travail.

Et betterave sucrière
Autre sujet, la betterave à sucre. 1350 agriculteurs seinomarins cultivent
10 000 hectares de betterave sucrière qu'ils livrent à la sucrerie de Fontaine-le-Dun (groupe Cristal union, deuxième groupe sucrier français). « Le thème de la betterave sucrière a été une évidence pour nous, puisque la sucrerie de Fontaine-le-Dun se situe à quelques kilomètres du village », rappelle Thibaut Georges, président des Jeunes agriculteurs du canton de Saint-Laurent. Aussi les JA de Saint Laurent ont réservé un espace spécifique à la filière betterave-sucre-éthanol pour présenter cette culture et ses débouchés au grand public. L'institut technique de la betterave, le syndicat des planteurs de betteraves et Cristal Union partenaires du festival en assureront l'animation et répondront aux questions des visiteurs. Les jeunes becs sucrés y sont attendus pour une dégustation de barbe à papa et de mini crêpes afin de goûter différentes saveurs de sucre.

Les classiques des JA
Les festivaliers retrouveront avec plaisir les animations spéciales JA, avec l'auto foot, le tracto force. Le moiss.-batt. cross verra le retour d'une ancienne compétiteuse aux couleurs du canton de Saint-Laurent. Le top du concours départemental de labour sera donné dimanche à 13 h 30. Les deux premiers pourront prétendre au concours régional en 2019.

Entrée 6 euros, gratuit pour les moins de 12 ans. Le service restauration sera assuré par le canton de Saint-Romain (menu à 12 euros et saucisses frites à 5 euros).

En lice

Six gars, trois filles montreront leur savoir faire au concours départemental de labour : Céline Godallier, 23 ans, Pissy ; Antoine Quibeuf, 23 ans, Pissy ; Bastien Delaunay,  24 ans, Saint-Laurent ; Justin Lemaitre, 23 ans, Criquetot-l'Esneval ; Maxime Griec,  16 ans, Criquetot-l'Esneval ; Charles Dumesnil, 18 ans, Saint-Romain ; Manon Legrand,  16 ans, Lillebonne ; Elise Cantrel,  20 ans, Lillebonne ; Damien Damande, 26 ans, Yvetot.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Union agricole

Les plus lus

Pour une production de lin en quantité et en qualité

Pour le devenir de la filière, il sera fondamental de récolter de la graine de lin en quantité cette année. Tel est le message…

MécaLive : penser la mécanisation différemment

Le 16 mai à Beuzevillette, plus de 1 200 visiteurs ont arpenté les allées de MécaLive, l’événement “machinisme” organisé par…

Remarquable vitrine de l’élevage, le Comice agricole de Forges-les-Eaux est l’occasion  pour les éleveurs de se distinguer en montrant tout leur savoir-faire et de faire connaître les métiers de l’élevage.
150e édition du Comice agricole

Tradition bien vivante, le Comice agricole de Forges-les-Eaux fête ce week-end son 150e anniversaire. Rendez-…

Concours interrégional Grand Ouest de blondes d’Aquitaine. 53 éleveurs ont soumis leurs animaux aux jugements de Peter Thissen et Thierry Bouas.
Comice agricole de Forges-les-Eaux : les temps forts et coulisses de l’édition 2024

Pour cette 150e édition du Comice agricole de Forges-les-Eaux des 1er et 2 juin, quelques 6 500 personnes sont venues à…

" Ce fut une campagne très éprouvante mais la betterave reste une chance dans nos régions. Savourons cet exercice de tous les records mais sachons rester humbles ", a souligné Olivier de Bohan, président du groupe Cristal Union.
La betterave revient dans la cour des grands

La campagne betteravière 2023-2024 a été définie comme la campagne des records par Samuel Crèvecœur, président de la section…

Nicolas Roux accompagnera son père au concours interrégional blonde d’Aquitaine qui revient à Forges-les-Eaux après 10 ans d’absence.
Plus de 150 animaux au concours interrégional blonde d’Aquitaine

Pascal Roux et son fils Nicolas participeront au concours interrégional blonde d’Aquitaine du Grand Ouest qui débutera dès le…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 300 €/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Union agricole
Consultez le journal L'Union agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal L'Union agricole