Aller au contenu principal

Le Salon de l’Agriculture maintenu

Dans un communiqué de presse du 18 janvier, le Ceneca et Comexposium ont confirmé la tenue du Salon international de l’agriculture (Sia). Il se tiendra au Parc des Expositions, Porte de Versailles, à Paris, du 26 février au 6 mars.

file-alt-63172
Affiche du SIA 2022.
© SIA

« Le Salon international de l’agriculture 2022 se tiendra. C’est un temps fort très attendu, non seulement de la part de la grande famille agricole, mais aussi des citoyens, de nos responsables politiques et des médias », ont indiqué le 18 janvier les deux co-organisateurs le Centre national des expositions et concours agricoles (Ceneca) et Comexposium. En effet, de nombreuses incertitudes pesaient sur la déroulement de ce grand rendez-vous annuel de la plus grande ferme de France l’espace d’une dizaine de jours. La recrudescence du Covid avait fait se rencontrer récemment les représentants du gouvernement avec les organisateurs. Chacun affichait sa volonté de faire de ce 58e SIA, le salon des retrouvailles.

« À date, les principaux axes en cours de travail sont les suivants : port du masque et passe-vaccinal obligatoires, ventilation optimisée des pavillons, et organisation des conditions nécessaires à des consommations et dégustations selon la règlementation actuelle en vigueur. », précise le communiqué commun qui ajoute qu’en parallèle, un suivi Covid très strict sera mis en place avec des référents Covid par zone du salon et une cellule sanitaire spécifique. À ce stade, aucune jauge n’est requise.

Convivialité

Le secrétaire général de la FNSEA, Jérôme Despey, s’est réjoui de cette annonce et de retrouver « un événement qui met en valeur l’ensemble des filières agricoles et qui permet de cultiver le lien indispensable avec les citoyens ». Il semble aussi que le calendrier électoral a joué en faveur de ce « salon des retrouvailles ». En effet, du 26 février au 6 mars, nombreux seront les candidats à l’élection présidentielle qui se presseront Porte de Versailles pour y faire campagne et délivrer leur programme agricole. Nul doute aussi que les agriculteurs et leurs représentants en profiteront pour faire part de leurs revendications. L’autre enjeu de ce salon est bien évidemment la tenue du Concours général agricole « indispensable pour valoriser les produits de nos terroirs, capital pour les faire rayonner », a soutenu Jérôme Despey. Ce dernier « de nature optimiste » veut croire en une amélioration de l’état sanitaire. « Ce qui permettrait d’assouplir les mesures relatives à la consommation et à la dégustation des produits ». Car l’un des points forts du salon est bien évidemment la convivialité, notamment dans le Hall 3 des régions. « Nous travaillons avec les exposants pour pallier toute éventualité », a assuré Jérôme Despey. La dernière édition du SIA s’est tenue en 2020. Il n’a pas eu lieu en 2021. Bon an mal an, le SIA accueille près 650 000 personnes en plus d’une semaine.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Union agricole

Les plus lus

Pissy-Pôville se prépare au Festival de la terre 2022
Petite commune de près de 1 300 habitants, idéalement situées à quelques kilomètres de Rouen (15 km), Pissy-Pôville se prépare le…
abricotiers
Fruits d’été : face aux GMS, les producteurs brandissent la menace de l’agroécologie

L’AOP Pêches et abricots de France menace de «suspendre» certains projets agroécologiques (vergers écoresponsables,…

Dans le marais, la fauche réglementée a un goût amer
Dans la réserve naturelle de l’estuaire de la Seine, les agriculteurs sont contraints de respecter une réglementation quant à la…
Prix du lait : le compte n’y est vraiment pas
Alors que la hausse des prix du lait a tardé à s’enclencher, la mécanique se grippe et les principaux opérateurs de la filière…
Foncier : le ministère publie le prix des terres par région agricole pour 2021

Le barème indicatif de la valeur vénale moyenne des terres agricole en 2021 est paru au Journal officiel le 7 août.…

Le colza érucique : les mérites d’une filière maîtrisée et locale
Avec 45 % de teneur minimale en acide érucique, l’huile de ce colza est destinée au marché de l’oléochimie (détergent, solvant,…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 288 €/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Union agricole
Consultez le journal L'Union agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal L'Union agricole