Aller au contenu principal

La valeur ajoutée ne se partage pas

« La valeur ajoutée ne se partage pas mais elle se négocie ». C'est un des messages qu'a retenu Thierry Hulmer, président de Littoral Normand, qui a invité lors de son assemblée générale Olivier Dauvers, le Monsieur consommation de RTL et M6 notamment.

« La Ferme France n'est pas assez compétitive. Le PLOA fait 49 pages et le mot "compétitivité" ne figure que 3 fois alors que c'est le sujet ».
« La Ferme France n'est pas assez compétitive. Le PLOA fait 49 pages et le mot "compétitivité" ne figure que 3 fois alors que c'est le sujet ».
© Th. G.

« La grande conso évolue, quels impacts sur nos filières ? » Telle était la question posée à Olivier Dauvers à l'occasion de l'assemblée générale de Littoral Normand qui s'est tenu jeudi dernier à Caen (14). Ingénieur en agriculture, ex-journaliste à PLM (Production Laitière Moderne) et administrateur de la marque "C'est qui le patron ?!", le spécialiste de la grande distribution qui officie notamment sur RTL et M6 n'a pas cherché à séduire son auditoire mais plutôt à le bousculer. Premier constat : « le gâteau ne grossit plus. Il n'y a plus de croissance mécanique de la consommation. Pour la première fois depuis 80 ans, il y a en France plus de décès que de naissances. Il y a moins de bouches à nourrir et le vieux consomme moins que le jeune. On va donc vendre moins de calories ». Secondement : l'avènement du e-commerce (150 Md€ de CA). « Les grands distributeurs alimentaires perdent la bataille du non-alimentaire. Ils vont donc remettre du poids sur l'alimentaire ». Néanmoins, « l'intérêt du commerçant et le vôtre sont parfaitement alignés », et d'illustrer « Leclerc préfère vendre du "C'est qui le patron ?!" plutôt que de l'€co+. L'intérêt de chacun est donc de vendre la calorie la plus chère possible ».

Martine m'a tué

Et s'il est vrai que 30 % des consommateurs sont prêts à dépenser plus pour une brique de lait, ils sont tout autant à n'avoir d'autre choix que le discount. La baisse des rendements commerciaux conduit à la fragilisation des modèles économiques et engendre une guerre des prix pendant que « l'alimentaire devient une variable d'ajustement négative ». Pour Olivier Dauvers, « le consommateur est le problème et la solution ». Son pouvoir d'achat ne baisse pas sur le plan macroéconomique mais il est frustré dans « son vouloir d'achat ». Comment alors résoudre l'équation ? « En donnant le plus de valeur possible à chaque euro dépensé » avec en guise de morale, « c'est à l'amont de créer de la valeur. Une valeur ajoutée qui ne se partage pas mais se négocie ». Autre message délivré et pas des plus aisés à accepter : « la Ferme France n'est pas assez compétitive. Martine (NDLR : Martine à la ferme) m'a tué ».•

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Union agricole

Les plus lus

Pour une production de lin en quantité et en qualité

Pour le devenir de la filière, il sera fondamental de récolter de la graine de lin en quantité cette année. Tel est le message…

MécaLive : penser la mécanisation différemment

Le 16 mai à Beuzevillette, plus de 1 200 visiteurs ont arpenté les allées de MécaLive, l’événement “machinisme” organisé par…

Remarquable vitrine de l’élevage, le Comice agricole de Forges-les-Eaux est l’occasion  pour les éleveurs de se distinguer en montrant tout leur savoir-faire et de faire connaître les métiers de l’élevage.
150e édition du Comice agricole

Tradition bien vivante, le Comice agricole de Forges-les-Eaux fête ce week-end son 150e anniversaire. Rendez-…

Concours interrégional Grand Ouest de blondes d’Aquitaine. 53 éleveurs ont soumis leurs animaux aux jugements de Peter Thissen et Thierry Bouas.
Comice agricole de Forges-les-Eaux : les temps forts et coulisses de l’édition 2024

Pour cette 150e édition du Comice agricole de Forges-les-Eaux des 1er et 2 juin, quelques 6 500 personnes sont venues à…

" Ce fut une campagne très éprouvante mais la betterave reste une chance dans nos régions. Savourons cet exercice de tous les records mais sachons rester humbles ", a souligné Olivier de Bohan, président du groupe Cristal Union.
La betterave revient dans la cour des grands

La campagne betteravière 2023-2024 a été définie comme la campagne des records par Samuel Crèvecœur, président de la section…

Nicolas Roux accompagnera son père au concours interrégional blonde d’Aquitaine qui revient à Forges-les-Eaux après 10 ans d’absence.
Plus de 150 animaux au concours interrégional blonde d’Aquitaine

Pascal Roux et son fils Nicolas participeront au concours interrégional blonde d’Aquitaine du Grand Ouest qui débutera dès le…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 300 €/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Union agricole
Consultez le journal L'Union agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal L'Union agricole