Aller au contenu principal

La restauration scolaire découvre l’intérêt de cuisiner la viande locale

Le Challenge “Bien manger en Normandie” est relevé tous les ans par de nombreux chefs de restauration scolaire du territoire.

Organisée par la Chambre d’agriculture, la 18e édition de “Bien manger en Normandie” se déroule cette année dans quatre établissements de la région qui ouvrent leurs cuisines pour ce concours dont l’objectif est d’inciter les chefs des restaurants scolaires à utiliser les produits locaux.

“Bœuf fraîcheur et ses légumes de printemps”

Parmi ces quatre établissements, le lycée professionnel Georges Baptiste à Canteleu a accueilli le concours le 22 mars dernier. Douze chefs normands ont participé au challenge : “Bœuf fraîcheur et ses légumes de printemps”. Chaque lieu d’accueil est associé à un produit spécifique à mettre en valeur.
Ce challenge n’était pas simple car l’objectif était de proposer une recette printanière avec des bas morceaux de bœuf que l’on cuisine en général plutôt l’hiver. Chaque candidat était accompagné d’un jeune en CAP au lycée qui a pu découvrir le savoir-faire des chefs de la restauration collective. « Nous avons un rôle à jouer auprès des jeunes. Le collégien est compliqué à nourrir mais quand on voit que tout le monde se régale, cela fait plaisir. Nous travaillons déjà avec des produits locaux, à hauteur de 11 % de nos achats. Je travaille avec Agrilocal et nous sommes un établissement pilote pour la loi Egalim en Seine-Maritime », témoigne Nicolas Lefevre, chef à la cuisine centrale du lycée Pablo Picasso à Saint-Étienne-du-Rouvray.

Recette reproductible en restauration scolaire

Après avoir découvert les ingrédients imposés, chaque binôme a eu 3 h 30 pour préparer sa recette qui a ensuite été présentée au jury. Ce dernier était composé de représentants de la Région, du Département, de la société Grosdoit, et de la Chambre d’agriculture. « C’est un concours qui reste bienveillant, pour récompenser tous les gens qui se décarcassent pour travailler avec des producteurs locaux », précise Jean-Marie Lenfant, président du Pôle filières à la Chambre d’agriculture, agriculteur et membre de ce jury.
Chacun a travaillé autour d’un jarret de bœuf de race normande herbacée. La viande provenait de l’EARL du Bois des Saules à Drosay et de l’élevage de Bertrand Boulet à Boissey-le-Chatel (27). « Nous avons noté en premier lieu le caractère fraîcheur de la recette. Ensuite nous avons jugé sa reproductibilité en restauration scolaire et la qualité de cuisson de la viande », précise Sarah Lesnard, chargée de mission au Pôle filières à la Chambre d’agriculture.

« Faire plaisir aux jeunes est un vrai défi »

La médaille d’or a été décernée au chef Hervé Rousseau du collège Fontenelle à Rouen, qui a travaillé avec le jeune Mickaël sur un burger printanier. La cuisson de la viande a été particulièrement appréciée par le jury, ainsi que la déclinaison burger qui plaît aux jeunes. « Nous avons voulu amener les légumes d’une autre manière. Ils remplacent le pain du burger et apportent la fraîcheur demandée. Faire découvrir les bons produits aux jeunes, c’est un vrai défi, se réjouit Hervé Rousseau. Le métier a vraiment changé en restauration scolaire, on peut vraiment se faire plaisir et proposer de bons produits ».
La médaille d’argent a été décernée à Antonie Hilaire du collège Hector Malot au Mesnil-Esnard. Avec le jeune Solal, ils ont réalisé un jarret de bœuf au cidre et sa poêlée de saison.
Les deux binômes participeront à la grande finale qui aura lieu à Caen (14) en octobre autour du fromage et du dessert.
Deux autres établissements accueilleront le challenge le 7 juin à Granville (50) pour le lycée professionnel Maurice Marland (maquereau normand) et le 21 juin à La Ferté-Macé (61) pour le lycée professionnel Flora Tristan (poulet à l’équilibre). •
 

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Union agricole

Les plus lus

De g. à d. : Céline Collet, Gaëlle Guyomard, Jean-François Chauveau, Gilles Picard, Guillaume Burel, Denis Letellier, Vincent Leborgne sont prêts à accueillir tout le monde le 16 mai à Beuzevillette.
L'édition MécaLive Ouest 2024 le 16 mai à Beuzevillette

Un programme riche et varié d'ateliers attend les visiteurs tandis que plus de 80 exposants, 70 marques de matériels et des…

Faner le plus précocement possible pour atteindre les 30-35 % de matière sèche en 48 heures.
Ensilage d’herbe : privilégier le fourrage à plat pour 35 % de MS

Avec une organisation de chantier différente, on peut en 48 heures récolter de bons fourrages. Explication.

Reynald Fréger, président de la CGB 76
« Avoir les mêmes moyens de production que nos collègues européens »

Le président de la Confédération générale des planteurs de betteraves de la Seine-Maritime (CGB 76), Reynald Fréger, demande…

Hervé Morin, président de la Région Normandie, et Clotilde Eudier, vice-présidente de la Région en charge de l'agriculture, ont été accueillis chez Romain Madeleine, éleveur au Molay-Littry pour présenter le plan, en présence de Nicolas Dumesnil (tout à gauche), président d'Interbev Normandie, et du maire, Guillaume Bertier (au micro).
La Normandie à la reconquête de l'élevage bovin

C'est sur l'exploitation de Romain Madeleine, éleveur installé au Molay-Littry (Calvados) que la Région Normandie a lancé son…

Damien Léger, exploitant agricole installé à Ymare, a bénéficié de l'aide en 2023.
Une aide pour l'achat de matériels agricoles

Investir dans du matériel agricole peut parfois s'avérer coûteux. Pour vous aider à franchir le pas, l'Agence de l'eau Seine-…

Le service chantier complet permet d'avoir un salarié qui connaît parfaitement son matériel et ses réglages, qui est à l'aise avec les nouvelles technologies.
Délégation du travail : quels bénéfices pour l'exploitant ?

Durant la journée MécaLive, qui se déroulera le 16 mai à Beuzevillette, l'un des ateliers portera sur la délégation de travail…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 300 €/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Union agricole
Consultez le journal L'Union agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal L'Union agricole