Aller au contenu principal

La Ferme de vos envies a ouvert ses portes dans le Petit Caux

Trois agriculteurs ont créé une coopérative pour monter un magasin producteurs à Saint-Martin-en-Campagne.

file-alt-64864
Les producteurs référents de ce nouveau point de vente.
© Catherine Hennebert

«La Ferme de vos envies » est le nom du nouveau magasin de produits fermiers qui vient d’ouvrir à Saint-Martin-en-Campagne. Plutôt mal pourvue pour le moment, cette zone du département de Seine-Maritime propose désormais un lieu de vente de produits fermiers locaux grâce à l’initiative de la société des coopérateurs du Goût, fondée par Tony Ferment, Mathieu Touzard et Antoine Lefebvre.
Respectivement éleveur de rouge des Prés à Derchigny, éleveur laitier à Fréauville, éleveur de porcs de plein air aux Ifs, les trois associés sont persuadés que la vente directe est le meilleur moyen de mettre en valeur l’agriculture. « Je ne conçois pas que ma production soit noyée dans le circuit traditionnel. Je veux que le résultat de mon travail soit dans l’assiette des consommateurs locaux avec qui je peux échanger », précise Tony Ferment.
Le magasin a été créé sous une forme sociétaire SCIC SAS. Dans cette coopérative d’intérêt collectif, on retrouve cinq catégories d’associés : les producteurs référents, les producteurs, les salariés, les partenaires et investisseurs, les consommateurs.
Chaque producteur est responsable de son produit et se verra verser une contribution sur son chiffre d’affaires généré par ses ventes qui sera variable selon le type de produit et selon le niveau d’engagement du producteur au niveau du magasin. La gestion du magasin est assurée par un vendeur à temps plein et par la participation des producteurs définie au préalable.
Sur une surface de 300 m2 dont 150 m2 de vente et 150 m2 de stockage, le local appartenant à la mairie a été entièrement réaménagé. Un dossier d’aides a été déposé auprès de la Région Normandie et auprès de l’Europe dans le cadre du programme Leader en faveur du développement rural.

Une charte d’engagement
Pour le moment, une trentaine de producteurs ont été mobilisés, installés dans un rayon de 70 km autour du magasin. Tous ont accepté de signer une charte définissant une éthique de travail. Par exemple, les produits laitiers doivent provenir d’élevages composés d’au moins 60  % d’animaux de race normande, ces derniers doivent être nourris avec au moins 60  % d’herbe, l’utilisation des OGM est interdite… Les producteurs doivent également être en accord avec la logique de prix de la société. Le prix doit être rémunérateur pour le producteur et juste pour le consommateur.
Vous pourrez également trouver du reblochon, du Saint-Nectaire, du vin de Bourgogne ou du Val de Loire… car la société ne veut pas s’interdire de présenter quelques produits fermiers d’autres régions.
Aujourd’hui, cinq emplois ont été créés : deux bouchers, deux vendeuses et un responsable logistique. « A côté de ces emplois directs, certains producteurs vont avoir besoin d’embaucher pour développer leur atelier de transformation ».

Donner un avenir au territoire
Chaque mois, une vidéo présentera un producteur et son produit. L’objectif est de mettre en avant l’identité de chaque producteur. De plus les associations locales se mobiliseront également pour mettre en avant ce qu’il se passe sur le territoire, des dégustations seront organisées ainsi que des animations pédagogiques. Un site internet et un drive seront opérationnels en septembre. « Nous voulons donner un sens à notre travail, pérenniser nos exploitations, redonner le lien avec la terre ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Union agricole

Les plus lus

De g. à d. : Céline Collet, Gaëlle Guyomard, Jean-François Chauveau, Gilles Picard, Guillaume Burel, Denis Letellier, Vincent Leborgne sont prêts à accueillir tout le monde le 16 mai à Beuzevillette.
L'édition MécaLive Ouest 2024 le 16 mai à Beuzevillette

Un programme riche et varié d'ateliers attend les visiteurs tandis que plus de 80 exposants, 70 marques de matériels et des…

Faner le plus précocement possible pour atteindre les 30-35 % de matière sèche en 48 heures.
Ensilage d’herbe : privilégier le fourrage à plat pour 35 % de MS

Avec une organisation de chantier différente, on peut en 48 heures récolter de bons fourrages. Explication.

Reynald Fréger, président de la CGB 76
« Avoir les mêmes moyens de production que nos collègues européens »

Le président de la Confédération générale des planteurs de betteraves de la Seine-Maritime (CGB 76), Reynald Fréger, demande…

Damien Léger, exploitant agricole installé à Ymare, a bénéficié de l'aide en 2023.
Une aide pour l'achat de matériels agricoles

Investir dans du matériel agricole peut parfois s'avérer coûteux. Pour vous aider à franchir le pas, l'Agence de l'eau Seine-…

Hervé Morin, président de la Région Normandie, et Clotilde Eudier, vice-présidente de la Région en charge de l'agriculture, ont été accueillis chez Romain Madeleine, éleveur au Molay-Littry pour présenter le plan, en présence de Nicolas Dumesnil (tout à gauche), président d'Interbev Normandie, et du maire, Guillaume Bertier (au micro).
La Normandie à la reconquête de l'élevage bovin

C'est sur l'exploitation de Romain Madeleine, éleveur installé au Molay-Littry (Calvados) que la Région Normandie a lancé son…

Le service chantier complet permet d'avoir un salarié qui connaît parfaitement son matériel et ses réglages, qui est à l'aise avec les nouvelles technologies.
Délégation du travail : quels bénéfices pour l'exploitant ?

Durant la journée MécaLive, qui se déroulera le 16 mai à Beuzevillette, l'un des ateliers portera sur la délégation de travail…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 300 €/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Union agricole
Consultez le journal L'Union agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal L'Union agricole