Aller au contenu principal

Kubota veut déployer « TIM », son isobus intelligent

Présent sur sa gamme premium de la série M7, l’isobus intelligent TIM permet à l’outil tracté de contrôler le tracteur et de réaliser automatiquement les opérations répétitives.

Simplifier les tâches répétitives du conducteur du tracteur. Voilà l’objectif que s’est fixé Kubota avec son isobus intelligent qui équipe les derniers nés de sa série M7 : le M7003 Premium KVT... Baptisé TIM (Tractor Implement Management), celui-ci donne le pouvoir à l’outil tracté de contrôler lui-même la vitesse d’avancée du tracteur, la puissance du moteur, ou même l’hydraulique. Le tout grâce à une communication bidirectionnelle, c'est-à-dire d'un échange dans lequel les données sont transmises dans les deux sens. « C’est un système exclusif à Kubota, sourit fièrement Dominique Auber, dirigeant des établissements éponymes à Thiètreville. C’est l’outil qui va chercher ce dont il a besoin pour une performance optimale. »
Pour l’heure, cette technologie (en option) n’est accessible que sur un ensemble associant le tracteur M7003 Premium KVT (disposant du grand écran de contrôle de 12’’) aux presses de la série BV de Kubota. Cet ensemble est le seul à avoir bénéficié de la norme AEF. Celle-ci garantit la qualité des échanges via l’isobus TIM, selon un fonctionnement Plug & Play. Elle garantit aussi la capacité des deux outils à être connectés à tout autre matériel que leur « conjoint » habituel, et disposant de la même certification AEF.

Au pressage : des opérations répétitives économisées

Si Kubota a choisi l’ensemble tracteur/presse pour lancer cette technologie, c’est que le système TIM prend tout son sens dans les opérations de pressage où les fenêtres de travail sont souvent étroites. Grâce à la technologie TIM, la presse peut effectuer un certain nombre d'actions pour l'utilisateur permettant une augmentation significative du confort. « Cela réduit considérablement le nombre de tâches répétitives de l’opérateur en phase de pressage », insiste Dominique Auber. 
Lorsque la balle a atteint la bonne taille, la presse arrête d’elle-même le tracteur. Le liage se fait automatiquement, ainsi que l’ouverture de la porte. « Pour 100 balles réalisées, le TIM permet d'économiser jusqu'à 800 opérations, renchérit Mathieu Borde, responsable produit chez Kubota Europe. Comme la presse ouvre la porte arrière dès que la balle est liée, cela augmente également l'efficacité, surtout lorsque l'utilisateur est fatigué. » « Cette technologie est particulièrement adaptée aux entrepreneurs et aux grandes exploitations, poursuit Dominique Auber. Car au-delà des gains d’efficacité elle peut être facilement prise en main par différents utilisateurs. » En réduisant le nombre d’opérations, et en les réalisant au meilleur moment possible, le TIM permet aussi des réductions des coûts sur les pièces d’usure. « Cela permet aussi des économies de carburant, car le TIM va adapter aussi le régime moteur au besoin de la presse », insiste le dirigeant des Ets Auber.

Le TIM attendu sur d’autres outils

Cet isobus intelligent devrait peu à peu s’ouvrir à d’autres équipements que les presses. « On travaille sur son intégration tant sur les tracteurs que sur les outils, et notamment à la certification de nouvelles tâches automatisées, propose Mathieu Borde. Cela ouvrira à terme le TIM à d’autres applications que la presse. »
Une évolution qu’attend bien sûr Dominique Auber : « si nous avons choisi d’être concessionnaire Kubota, c’est parce que c’est la marque qui offre la gamme la plus complète du marché. À part pour les moissonneuses ou les ensileuses, Kubota répond à toutes les demandes. » Alors si en plus, demain, les outils sont tous capables de communiquer entre eux et d’interagir… « Tout cela est dans l’air du temps », conclut le gérant des Ets Auber.•

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Union agricole

Les plus lus

De g. à d. : Céline Collet, Gaëlle Guyomard, Jean-François Chauveau, Gilles Picard, Guillaume Burel, Denis Letellier, Vincent Leborgne sont prêts à accueillir tout le monde le 16 mai à Beuzevillette.
L'édition MécaLive Ouest 2024 le 16 mai à Beuzevillette

Un programme riche et varié d'ateliers attend les visiteurs tandis que plus de 80 exposants, 70 marques de matériels et des…

Faner le plus précocement possible pour atteindre les 30-35 % de matière sèche en 48 heures.
Ensilage d’herbe : privilégier le fourrage à plat pour 35 % de MS

Avec une organisation de chantier différente, on peut en 48 heures récolter de bons fourrages. Explication.

Reynald Fréger, président de la CGB 76
« Avoir les mêmes moyens de production que nos collègues européens »

Le président de la Confédération générale des planteurs de betteraves de la Seine-Maritime (CGB 76), Reynald Fréger, demande…

Damien Léger, exploitant agricole installé à Ymare, a bénéficié de l'aide en 2023.
Une aide pour l'achat de matériels agricoles

Investir dans du matériel agricole peut parfois s'avérer coûteux. Pour vous aider à franchir le pas, l'Agence de l'eau Seine-…

Hervé Morin, président de la Région Normandie, et Clotilde Eudier, vice-présidente de la Région en charge de l'agriculture, ont été accueillis chez Romain Madeleine, éleveur au Molay-Littry pour présenter le plan, en présence de Nicolas Dumesnil (tout à gauche), président d'Interbev Normandie, et du maire, Guillaume Bertier (au micro).
La Normandie à la reconquête de l'élevage bovin

C'est sur l'exploitation de Romain Madeleine, éleveur installé au Molay-Littry (Calvados) que la Région Normandie a lancé son…

Le service chantier complet permet d'avoir un salarié qui connaît parfaitement son matériel et ses réglages, qui est à l'aise avec les nouvelles technologies.
Délégation du travail : quels bénéfices pour l'exploitant ?

Durant la journée MécaLive, qui se déroulera le 16 mai à Beuzevillette, l'un des ateliers portera sur la délégation de travail…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 300 €/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Union agricole
Consultez le journal L'Union agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal L'Union agricole