Aller au contenu principal

Influenza aviaire : le niveau de risque abaissé en Seine-Maritime

Un arrêté est sorti ce jour (10 mai) au Journal officiel qui abaisse le niveau de risque lié à l'influenza aviaire à « modéré » dans « une grande partie du territoire » (dont le département de la Seine-Maritime, à l'exception de ses zones humides fréquentées par les oiseaux migrateurs où les restrictions sont maintenues, NDLR), a annoncé le ministère de l'Agriculture, hier 9 mai. « Le pic de l'épizootie est considéré comme derrière nous », a précisé le cabinet du ministre lors d'un brief à la presse, rappelant que l'abaissement du niveau de risque est synonyme de levée des restrictions (mise à l'abri, mouvements d'animaux, remises en place). Le niveau de risque est maintenu à « élevé » dans 19 départements du Grand Ouest, du Sud-Ouest et de la Bretagne qui ont connu l'épizootie, ou sont situés à proximité de foyers. La situation est toujours « évolutive » en Dordogne par exemple, avec « une suspicion par jour », selon le cabinet. Depuis le début de l'épisode d'influenza aviaire en novembre, 1 374 foyers ont été recensés en élevages (ainsi que 46 en faune sauvage et 30 en basse-cour). Près de 16 millions de volailles ont été abattues (dont 11 millions dans le Grand Ouest) pour tenter de freiner la propagation de la maladie. Par ailleurs, comme attendu, ce jour marque aussi le démarrage de l'expérimentation de la vaccination contre l'influenza, qui est testée dans un premier temps sur deux lots de palmipèdes.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Union agricole

Les plus lus

Crise du bio : de grands opérateurs encouragent les déconversions
Porc, lait, œuf ou volaille de chair : dans les filières biologiques en difficulté, de grands opérateurs encouragent les…
Morine au mois de juillet du calendrier Belles des prés
L’édition 2023 s’est vendue comme des petits pains. Imaginé et créé par le photographe Johann Baxt, le calendrier Belles des prés…
Exonération de taxe foncière : nouvelle extension pour les agriculteurs
La deuxième loi de finances rectificative pour 2022 a étendu l’exonération de taxe foncière aux bâtiments affectés à un usage…
Les bovins risquent d’être concernés par la directive sur les émissions industrielles
La commission environnement de la FNSEA 76 s’est réunie le jeudi 8 décembre à Bois-Guillaume. À cette occasion, le projet de…
Dossiers agricoles : une année 2023 très chargée
De la mise en œuvre de la nouvelle Pac à la gestion de l’eau, en passant par l’agrivoltaïsme ou la loi d’orientation et d’avenir…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 300 €/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Union agricole
Consultez le journal L'Union agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal L'Union agricole