Aller au contenu principal

Construire une grande école au service du développement durable

Rapprochement annoncé entre UniLaSalle et l'école des métiers et de l'environnement pour devenir une école d'ingénieurs de référence sur la question de la protection et la valorisation des ressources naturelles.c

file-alt-64652
Philippe Choquet (à gauche) et Jacques Brégeon portent la fusion avec Sébastien Windsor, président d' UniLaSalle.
© Catherine Hennebert

Le 20 janvier, le Campus de Rouen de l'école d'ingénieur UniLaSalle ouvre ses portes.  Le directeur général Philippe Choquet y évoquera très certainement la fusion avec l'école des métiers de l'Environnement (EME) situé à Rennes.
« L'EME est née en 1992. Nous avons un savoir faire reconnu dans le domaine du traitement de l'eau et des déchets. La biodiversité et l'économie circulaire sont également au coeur de nos préoccupations. Cependant, avec 320 élèves, nous sommes une petite école et il devient difficile aujourd'hui de naviguer seul dans le domaine de l'enseignement supérieur ». Pour Jacques Brégeon, président du conseil d'administration de l'EME, UniLaSalle partage les mêmes valeurs et possède la même compréhension des enjeux du développement durable.

Etre incontournable dans le domaine des sciences et vie de la terre
L'EME est reconnue pour ses compétences sur la question de l'eau, avec une approche plutôt industrielle. UniLaSalle a, quant à elle, une culture du vivant et des compétences plutôt amont qui permettront de couvrir l'ensemble du cycle de l'eau et tendre vers des modèles plus proches de la nature.  Les positionnements de chaque école sont complémentaires pour former les ingénieurs de demain sur les questions de protection et de valorisation des ressources naturelles et d'économie circulaire.
Au 1er mars, EME devient donc UniLaSalle- Ecole des métiers de l'Environnement ». Au total 2800 élèves répartis sur les trois campus  : les métiers de l'environnement à Rennes, le sol et l'agronomie à Rouen, la géologie, l'alimentation et la santé à Beauvais. Les étudiants pourront avoir la possibilité de changer leur parcours de formation grâce aux passerelles entre les campus. Chaque site aura un directeur dans le cadre d'une stratégie co-construite avec une cohérence globale.
Au total, 20 formations diplômantes et 28 spécialisations ingénieurs seront ainsi proposées, renforçant l'attractivité de l'école qui veut être « un acteur incontournable au service du développement durable, participer à ouvrir des chemins nouveaux et inventer les métiers à venir  ». A partir de la prochaine rentrée, le système de recrutement sera unifié pour les trois campus mais sera toujours construit sur une exigence : la motivation et les qualités humaines.  Le recrutement se fait de bac à bac+5 avec aujourd'hui près de 50% du recrutement parmi les jeunes bacheliers par le concours Puissance Alpha.

Pour Philippe Choquet, c'est un projet qui place l'école au coeur des enjeux du développement durable.  « Une fusion c'est une aventure humaine où tout le monde fait en sorte que le projet réussisse. Nous additionnons des savoirs et des compétences au service du développement durable qui doit devenir l'éthique de notre école que nous voulons référente dans le domaine des sciences et vie de la terre. Ce rapprochement va également nous donner une taille nous permettant de discuter avec les universités américaines et chinoises ».

Prochaines portes ouvertes

Prochaines portes ouvertes sur le campus Unilasalle Rouen : le 20 janvier, le 10 février et le 17 mars de 10 h à 17h.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Union agricole

Les plus lus

Pour une production de lin en quantité et en qualité

Pour le devenir de la filière, il sera fondamental de récolter de la graine de lin en quantité cette année. Tel est le message…

MécaLive : penser la mécanisation différemment

Le 16 mai à Beuzevillette, plus de 1 200 visiteurs ont arpenté les allées de MécaLive, l’événement “machinisme” organisé par…

Remarquable vitrine de l’élevage, le Comice agricole de Forges-les-Eaux est l’occasion  pour les éleveurs de se distinguer en montrant tout leur savoir-faire et de faire connaître les métiers de l’élevage.
150e édition du Comice agricole

Tradition bien vivante, le Comice agricole de Forges-les-Eaux fête ce week-end son 150e anniversaire. Rendez-…

Concours interrégional Grand Ouest de blondes d’Aquitaine. 53 éleveurs ont soumis leurs animaux aux jugements de Peter Thissen et Thierry Bouas.
Comice agricole de Forges-les-Eaux : les temps forts et coulisses de l’édition 2024

Pour cette 150e édition du Comice agricole de Forges-les-Eaux des 1er et 2 juin, quelques 6 500 personnes sont venues à…

La tonte de Rumba à quelques jours du concours.
Pas moins de cinq vaches laitières pour Coralie Aupert

À tout juste 22 ans, la jeune femme se présente pour la seconde fois au concours interdépartemental de la race prim’holstein…

Nicolas Roux accompagnera son père au concours interrégional blonde d’Aquitaine qui revient à Forges-les-Eaux après 10 ans d’absence.
Plus de 150 animaux au concours interrégional blonde d’Aquitaine

Pascal Roux et son fils Nicolas participeront au concours interrégional blonde d’Aquitaine du Grand Ouest qui débutera dès le…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 300 €/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Union agricole
Consultez le journal L'Union agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal L'Union agricole