Aller au contenu principal

Concours de pointage 2023 : les qualifiés en route vers le Sia

Cette année, soixante-neuf élèves ont participé au concours départemental de jugement d'animaux organisé par JA 76 au lycée agricole du Pays de Bray à Brémontier-Merval. Les qualifiés sont désormais en lice pour le concours national qui se tiendra lors du prochain Salon international de l'agriculture (Sia) à Paris.

Concentration, observation et rigueur, le pointage requiert quelques qualités comme en témoignent les élèves qui se sont frottés le 13 décembre à cet exercice, dans le magnifique cadre du Lycée agricole du Pays de Bray à Brémontier-Merval. Organisé par JA 76, avec la participation de nombreux partenaires*, le concours de pointage départemental revêt une importance particulière puisqu'il permettra aux premiers lauréats de chaque catégorie présente de représenter la Seine-Maritime lors du prochain Salon international de l'agriculture à Paris**.

Au total, soixante-neuf élèves de différentes écoles***, âgés de 15 à 25 ans, ont concouru cette année, répartis dans quatre catégories distinctes : trois bovines (deux en laitier et une en viande) et une ovine. 

Pour les participants, ce concours est l'occasion de montrer l'étendue de leurs connaissances en attribuant une note à la morphologie des animaux présentés. Un jury se charge ensuite de départager les élèves. 

Le parcours des qualifiés se révèle hétéroclite, mais tous ont à cœur de travailler au plus près des animaux.

Sur les marches du podium

Dans la catégorie prim'holstein, c'est Willis Wilgoz, 19 ans, étudiant en deuxième année à UniLaSalle Rouen, qui s'est qualifié. Originaire de Tahiti, cet étudiant s'est orienté vers une carrière de vétérinaire. Son pointage, dénué de toute prescription, reflète une approche authentique et personnelle. Attentif à ne pas se laisser guider par les influences extérieures, il préfère prendre son temps afin d'échapper aux regards des autres et à leurs fiches post-jugement. " J'ai fait mon stage au sein d'un Groupement technique vétérinaire (GTV) où j'ai eu des missions variées comme de la proposition de TP de pointage dont des TP de races charolaise, normande et prim'holstein. "

Originaire du Sud-Ouest, Alix Ramet, âgé de 19 ans est lui aussi étudiant en deuxième année vétérinaire à UniLaSalle Rouen. Initié au pointage par le Groupement technique vétérinaire Junior de Rouen, il a saisi l'opportunité de participer à celui-ci dans différentes races. Mais c'est dans la catégorie charolaise que le jeune homme s'est distingué. Et pourtant ! Non issu du milieu agricole, rien ne le prédisposait à s'intéresser à l'élevage. Mais il a décidé de s'orienter vers ce secteur, attiré par la diversité que représentait à ses yeux le monde rural. " J'ai vite pris goût au pointage et aujourd'hui, tout s'est bien déroulé ", confie-t-il.

À l'avenir il aimerait se " spécialiser dans le vétérinaire rural, avec une composante dédiée aux chiens et aux chats, pour finalement aboutir à la chirurgie ".

Léo Cavelan, 17 ans, étudiant à la MFR de La Cerlangue, a, quant à lui, décroché la première place dans la catégorie normande. Remportant une première qualification au sein de sa MFR, avec une deuxième place, il est " très heureux d'avoir décroché une première place au niveau de la Seine-Maritime ". Passionné par l'élevage, le jeune homme confie que ce qui le séduit avant tout, c'est d'être proche des animaux et de veiller à leur bien-être. Ses aspirations pour l'avenir sont claires : " J'aimerais devenir éleveur bovins ou travailler dans une exploitation en polyculture élevage. " Ce jeune lauréat, qui est venu à l'agriculture par l'attrait qu'il avait pour le matériel agricole et le bétail, n'a pas de racines familiales dans le secteur agricole. Actuellement en apprentissage, il se montre intéressé par deux ateliers en particulier, l'élevage laitier et l'engraissement.

La force de l'engagement

La gagnante féminine du concours se nomme Joanne Fresquet. À 19 ans, et en deuxième année de vétérinaire à UniLaSalle Rouen, l'étudiante est issue d'une famille d'éleveurs. Joanne, dont les grands-parents possèdent un élevage dans le Lot-et-Garonne, a toujours baigné dans l'élevage ovin. " Depuis toute petite, je nage dans cet univers. Le mouton est mon animal préféré, et avoir une brebis qui porte mon prénom renforce encore plus ce lien spécial que j'ai avec elles ", confie la jeune femme, le sourire aux lèvres. " J'ai toujours voulu faire de la ruralité, c'est aussi pour ça que je suis là ", conclut celle qui, au travers de son succès au concours, incarne la passion et l'engagement. •

 

* Interbev, Crédit Agricole, Groupama, Littoral Normand, Cerfrance, Prim'Team 76, OrigenPlus, Département 76, Chambre d'agriculture et Inn'ovin.

** Le Sia se tiendra du 24 février au 3 mars 2024.

*** MFR de Buchy, MFR de Tôtes, Naturapôle – Campus d'Yvetot, LPA du Pays de Bray
MFR de la Cerlangue et UniLaSalle Rouen.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Union agricole

Les plus lus

De g. à d. : Céline Collet, Gaëlle Guyomard, Jean-François Chauveau, Gilles Picard, Guillaume Burel, Denis Letellier, Vincent Leborgne sont prêts à accueillir tout le monde le 16 mai à Beuzevillette.
L'édition MécaLive Ouest 2024 le 16 mai à Beuzevillette

Un programme riche et varié d'ateliers attend les visiteurs tandis que plus de 80 exposants, 70 marques de matériels et des…

Faner le plus précocement possible pour atteindre les 30-35 % de matière sèche en 48 heures.
Ensilage d’herbe : privilégier le fourrage à plat pour 35 % de MS

Avec une organisation de chantier différente, on peut en 48 heures récolter de bons fourrages. Explication.

Reynald Fréger, président de la CGB 76
« Avoir les mêmes moyens de production que nos collègues européens »

Le président de la Confédération générale des planteurs de betteraves de la Seine-Maritime (CGB 76), Reynald Fréger, demande…

Damien Léger, exploitant agricole installé à Ymare, a bénéficié de l'aide en 2023.
Une aide pour l'achat de matériels agricoles

Investir dans du matériel agricole peut parfois s'avérer coûteux. Pour vous aider à franchir le pas, l'Agence de l'eau Seine-…

Hervé Morin, président de la Région Normandie, et Clotilde Eudier, vice-présidente de la Région en charge de l'agriculture, ont été accueillis chez Romain Madeleine, éleveur au Molay-Littry pour présenter le plan, en présence de Nicolas Dumesnil (tout à gauche), président d'Interbev Normandie, et du maire, Guillaume Bertier (au micro).
La Normandie à la reconquête de l'élevage bovin

C'est sur l'exploitation de Romain Madeleine, éleveur installé au Molay-Littry (Calvados) que la Région Normandie a lancé son…

Le service chantier complet permet d'avoir un salarié qui connaît parfaitement son matériel et ses réglages, qui est à l'aise avec les nouvelles technologies.
Délégation du travail : quels bénéfices pour l'exploitant ?

Durant la journée MécaLive, qui se déroulera le 16 mai à Beuzevillette, l'un des ateliers portera sur la délégation de travail…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 300 €/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Union agricole
Consultez le journal L'Union agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal L'Union agricole