Aller au contenu principal

Bon niveau de production à la sucrerie de Fontaine-le-Dun

La sucrerie de Fontaine-le-Dun enregistre un rendement moyen de 84 tonnes par hectare et des surfaces jamais atteintes.

Le bassin betteravier de la sucrerie de Fontaine-le-Dun affiche un rendement agricole de 84 tonnes de betteraves par hectare à 16°, un peu en dessous de la moyenne à cinq ans, et une richesse moyenne des betteraves proche de 17,5 % (photo d'illustration).
© Stéphane Leitenberger

La sucrerie de Fontaine-le-Dun a terminé sa campagne betteravière le 31 janvier 2023, et comptabilise 146 jours de campagne.

Retour sur la campagne

Au début du printemps 2022 les conditions étaient particulièrement favorables à la croissance des betteraves puis tout s’est ensuite compliqué : des températures caniculaires couplées à une longue période de sécheresse, puis un épisode de gel mi-décembre, suivi d’un épisode de douceur.
Au final, le bassin betteravier de la sucrerie de Fontaine-le-Dun affiche un rendement agricole de 84 tonnes de betteraves par hectare à 16°, un peu en dessous de la moyenne à cinq ans, et une richesse moyenne des betteraves proche de 17,5 %.
La sucrerie a malgré tout travaillé un bon volume de betteraves, grâce à l’augmentation des surfaces de son bassin betteravier : un peu plus de 16 000 ha de betteraves cultivés en 2022, une surface jamais atteinte pour la sucrerie, contre 14 300 ha en 2021.

Réduction de l’empreinte carbone de 25 %

Depuis deux ans, l’arrêt de l’atelier de déshydratation des pulpes fonctionnant au gaz a permis à la sucrerie de Fontaine-le-Dun de réduire de 25 % son empreinte carbone. La quasi-intégralité des pulpes de betteraves a été commercialisée sous forme surpressée, et les pulpes sèches ont été produites en partenariat avec un prestataire de déshydratation utilisant un combustible issu de la biomasse.  

L’appui du méthaniseur

Le site s’est également appuyé sur son méthaniseur, construit en 2019, qui produit du biogaz en épurant les eaux de la sucrerie, pour baisser de 5 % supplémentaires sa consommation de gaz naturel. Des travaux sont prévus en 2023 pour améliorer encore la fiabilité du site et ses performances énergétiques et environnementales : remplacement et modernisation de l’atelier de pressage des pulpes, nouvelle installation de big-bags de sucre... « D’autres investissements importants sont à l’étude pour accroître les capacités de la sucrerie et pouvoir travailler à l’horizon de deux ou trois ans quelque 17 500 ha de betteraves à Fontaine-le-Dun. Il s’agit en particulier de l’étape de diffusion. Un nouveau diffuseur à tour de plus grande capacité est prévu. Il permettra une meilleure extraction du sucre avec moins de consommation d’eau », conclut Patrice Petit. •
 

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Union agricole

Les plus lus

Pour une production de lin en quantité et en qualité

Pour le devenir de la filière, il sera fondamental de récolter de la graine de lin en quantité cette année. Tel est le message…

MécaLive : penser la mécanisation différemment

Le 16 mai à Beuzevillette, plus de 1 200 visiteurs ont arpenté les allées de MécaLive, l’événement “machinisme” organisé par…

Remarquable vitrine de l’élevage, le Comice agricole de Forges-les-Eaux est l’occasion  pour les éleveurs de se distinguer en montrant tout leur savoir-faire et de faire connaître les métiers de l’élevage.
150e édition du Comice agricole

Tradition bien vivante, le Comice agricole de Forges-les-Eaux fête ce week-end son 150e anniversaire. Rendez-…

Concours interrégional Grand Ouest de blondes d’Aquitaine. 53 éleveurs ont soumis leurs animaux aux jugements de Peter Thissen et Thierry Bouas.
Comice agricole de Forges-les-Eaux : les temps forts et coulisses de l’édition 2024

Pour cette 150e édition du Comice agricole de Forges-les-Eaux des 1er et 2 juin, quelques 6 500 personnes sont venues à…

" Ce fut une campagne très éprouvante mais la betterave reste une chance dans nos régions. Savourons cet exercice de tous les records mais sachons rester humbles ", a souligné Olivier de Bohan, président du groupe Cristal Union.
La betterave revient dans la cour des grands

La campagne betteravière 2023-2024 a été définie comme la campagne des records par Samuel Crèvecœur, président de la section…

Nicolas Roux accompagnera son père au concours interrégional blonde d’Aquitaine qui revient à Forges-les-Eaux après 10 ans d’absence.
Plus de 150 animaux au concours interrégional blonde d’Aquitaine

Pascal Roux et son fils Nicolas participeront au concours interrégional blonde d’Aquitaine du Grand Ouest qui débutera dès le…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 300 €/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Union agricole
Consultez le journal L'Union agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal L'Union agricole