Aller au contenu principal

57e congrès des JA : cap désormais sur 2050

C'est sur le site du Futuroscope (Vienne) que les Jeunes agriculteurs organiseront leur 57e congrès les 4, 5 et 6 juin. L'occasion pour eux de présenter leur rapport d'orientation sur leur stratégie à l'horizon 2050. Cette assemblée générale verra également un changement de gouvernance.

Les responsables des JA ont dévoilé les grandes lignes de l'assemblée générale qui se tiendra en juin.
Les responsables des JA ont dévoilé les grandes lignes de l'assemblée générale qui se tiendra en juin.
© ActuAgri

" Construire notre souveraineté, impulser les transitions ". Tel est le thème principal du rapport d'orientation qui sera présenté et débattu par les Jeunes agriculteurs lors de leur prochain congrès près de Poitiers.

Ce rapport ne sera finalisé qu'à l'issue de cette assemblée générale, mais les responsables des JA en ont dévoilé les grandes lignes. Il y sera notamment question d'avenir du monde agricole à l'aune du contexte géopolitique, du changement climatique ainsi que des objectifs politiques que détermineront les pouvoirs publics. " Il faudra bien définir ce qu'on entend par souveraineté agricole et souveraineté alimentaire ", a posé comme préalable Maxime Buizard-Blondeau, agriculteur dans le Loiret, l'un des corédacteurs de ce rapport. Constatant la désuétude et l'inadaptation des outils actuels, il souhaite que la future planification agricole tienne compte des aspects du foncier et de sa transmission pour maintenir les installations. S'ils ont " abandonné l'objectif d'une installation pour un départ en 2020 ", a rappelé Arnaud Gaillot, président sortant des JA (voir encadré), les jeunes exploitants entendent toujours renforcer les conditions d'accès au métier. " Certains partis prônent le retour à un million d'agriculteurs. Ça se fera sans moi. Je n'ai pas envie de revenir à l'agriculture de mon grand-père ", a tranché Arnaud Gaillot qui souhaite " stopper l'hémorragie " démographique et " préserver une agriculture française à visage humain ".

GFAI

L'une des clefs de la réussite passera nécessairement par l'accès au foncier, l'un des points sensibles examinés par le projet de loi d'orientation agricole (PLOA), à travers les groupements fonciers agricoles d'investissements (GFAI)*. La mensure a été abandonnée pour le moment car plusieurs organisations (FNSEA, FNSafer notamment) s'inquiètent des spéculations foncières que pourrait générer ce dispositif, au détriment des pratiques agricoles durables et des petits exploitants. Les JA ne sont " pas opposés sur le principe " à ces GFAI à condition de bien les encadrer. Il s'agit concrètement d'assurer le portage du foncier, de limiter leur gouvernance aux seules personnes physiques et de garantir de droit de préemption de la Safer lors de la transmission des parts sociales du GFAI, a précisé Maxime Buizard-Blondeaun tout aussi conscient qu'ils " ne permettront pas de régler le problème d'apports en capitaux en agriculture ". Une quinzaine de propositions devraient être émises sur le sujet du foncier avant l'été par le syndicat agricole qui plaide toujours pour une grande loi foncière.

Vivre dignement et décemment de leur travail

D'une manière générale, le rapport d'orientation souhaite que les futurs installés soient en prise avec les réalités économiques, sociales et environnementales et qu'ils répondent aux enjeux futurs que constituent notamment les énergies vertes (biocarburant, méthanisation, agrivoltaïsme...), la captation carbone, etc. " Il faut surtout qu'ils puissent vivre dignement et décemment de leur travail ", ont-ils souligné, rappelant que c'est l'une des raisons qui les avaient fait descendre dans la rue à l'automne et l'hiver derniers. " Car être agriculteur, ce n'est pas faire le choix de la pauvreté ", a conclu Arnaud Gaillot.•

* Article 12 du PLOA

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Union agricole

Les plus lus

Pour une production de lin en quantité et en qualité

Pour le devenir de la filière, il sera fondamental de récolter de la graine de lin en quantité cette année. Tel est le message…

MécaLive : penser la mécanisation différemment

Le 16 mai à Beuzevillette, plus de 1 200 visiteurs ont arpenté les allées de MécaLive, l’événement “machinisme” organisé par…

Remarquable vitrine de l’élevage, le Comice agricole de Forges-les-Eaux est l’occasion  pour les éleveurs de se distinguer en montrant tout leur savoir-faire et de faire connaître les métiers de l’élevage.
150e édition du Comice agricole

Tradition bien vivante, le Comice agricole de Forges-les-Eaux fête ce week-end son 150e anniversaire. Rendez-…

Concours interrégional Grand Ouest de blondes d’Aquitaine. 53 éleveurs ont soumis leurs animaux aux jugements de Peter Thissen et Thierry Bouas.
Comice agricole de Forges-les-Eaux : les temps forts et coulisses de l’édition 2024

Pour cette 150e édition du Comice agricole de Forges-les-Eaux des 1er et 2 juin, quelques 6 500 personnes sont venues à…

" Ce fut une campagne très éprouvante mais la betterave reste une chance dans nos régions. Savourons cet exercice de tous les records mais sachons rester humbles ", a souligné Olivier de Bohan, président du groupe Cristal Union.
La betterave revient dans la cour des grands

La campagne betteravière 2023-2024 a été définie comme la campagne des records par Samuel Crèvecœur, président de la section…

Nicolas Roux accompagnera son père au concours interrégional blonde d’Aquitaine qui revient à Forges-les-Eaux après 10 ans d’absence.
Plus de 150 animaux au concours interrégional blonde d’Aquitaine

Pascal Roux et son fils Nicolas participeront au concours interrégional blonde d’Aquitaine du Grand Ouest qui débutera dès le…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 300 €/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Union agricole
Consultez le journal L'Union agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal L'Union agricole