Aller au contenu principal

149e édition du Comice agricole

Quatre ans après la dernière édition, quelque 200 bovins, 50 ovins, 30 chevaux et plus de 60 éleveurs – dont de jeunes éleveurs – seront au rendez-vous du Comice agricole 2022 à Forges-les-Eaux. Au menu, quelques nouveautés, et des éleveurs de volailles qui in fine seront également de la partie puisque l’interdiction de sortie est levée depuis quelques jours par la Direction départementale de la protection des populations.  

Quatre ans après la dernière édition, quelque 200 bovins, 50 ovins, 30 chevaux et plus de 60 éleveurs – dont de jeunes éleveurs – seront au rendez-vous du Comice agricole 2022 à Forges-les-Eaux. Au menu, quelques nouveautés, et des éleveurs de volailles qui in fine seront également de la partie puisque l’interdiction de sortie est levée depuis quelques jours par la Direction départementale de la protection des populations.
© Simon Huet

Samedi prochain deux concours interdépartementaux auront lieu en race Holstein et Normande. Les plus beaux animaux primés défileront sous le chapiteau le dimanche après la messe. Les races à viande seront en représentation le dimanche. « Certaines races auraient aimé présenter leurs animaux en concours mais il n’y a plus l’envie ni l’énergie parmi les éleveurs de races à viande, déclare Tony Ferment, président de l’association de promotion des races à viande. Nous avons le sentiment d’un abandon général. Nous sommes en train de vivre une décapitalisation. Le prix de la viande explose mais le différentiel entre les animaux laitiers de réforme et nos animaux n’est pas assez élevé. » « La nouvelle Pac n’encourage pas l’élevage et la contractualisation est une usine à gaz, ajoute-t-il, nous avons du mal à rester optimistes ». L’éleveur de Rouge des Prés présentera toutefois l’une de ses bêtes au comice. Malgré ce contexte économique, de jeunes éleveurs ont à cœur de s’installer ou de perpétuer l’élevage familial (voir pages suivantes). Preuve s’il en est que la passion ne se mesure pas toujours à l’aune des difficultés.

Produits fermiers et bois-énergie

Le samedi, les produits fermiers seront également à l’honneur avec des concours dans les principales catégories : crème, beurre, miel, cidre, Neufchâtel, eau de vie de cidre, fromage de chèvre…
Le thème du comice sera la valorisation du bois bocager avec la participation de la Cuma Haie’nergie (voir p. 15) qui présentera sa scierie ambulante et sa déchiqueteuse. « Les agriculteurs et les particuliers découvriront ce que la Cuma peut apporter en termes de valorisation du bois. La scierie mobile sera en démonstration et j’espère qu’elle donnera envie aux gens de se réapproprier les ressources qui les entourent pour réaliser leurs projets : bardage, poteaux, traverse de paysage, pieux de cour… », explique Philippe Dilard, président de la Cuma Haie’nergie. 

Partenaires et nouveaux sponsors

« La ville de Forges-les-Eaux qui met à disposition son site, le Département de Seine-Maritime, la communauté de communes des Trois Rivières sont des partenaires très importants pour la bonne réalisation du comice agricole. Cette année la MSA et Groupama sont de nouveaux sponsors, le GDMA 76 sera également présent, et le Crédit Agricole offrira café et croissants aux éleveurs. Les Jeunes agriculteurs de Forges, Gournay et Aumale apporteront leur concours en gérant la restauration rapide. Les JA de Bosc-le-Hard se chargeront quant à eux du soin aux animaux. Les visiteurs pourront déguster les produits fermiers et rencontrer les acteurs du monde agricole de leur territoire. Les organisations professionnelles agricoles seront présentes, ainsi que des concessionnaires de matériel agricole », précise Gilles Barré, organisateur du Comice agricole, qui attend près de 5 000 visiteurs pour cette 149e édition. Il rappelle que l’entrée payante (6 euros pour les plus de 14 ans) permettra de rembourser le prix de l’organisation et aidera les agriculteurs en difficulté. •

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Union agricole

Les plus lus

Plus écologique, plus absorbante, souvent moins chère que la paille de blé, la litière en anas de lin, déjà bien répandue dans les élevages équins, remplace petit à petit la paille de blé dans les élevages bovins.
Anas de lin : une litière naturelle très en vogue en élevages bovins
Plus écologique, plus absorbante, souvent moins chère que la paille de blé, la litière en anas de lin, déjà bien répandue dans…
A Forges-les-Eaux, le week-end dernier, concours de races Prim'Holstein et Normandes et présentation des races allaitantes ont intéressé un public venu en nombre. Retour en images.
Comice agricole 76 : des éleveurs à l’honneur sous le regard d’un public conquis
À Forges-les-Eaux, le week-end dernier, concours de races Prim’Holstein et Normandes et présentation des races allaitantes ont…
Agroalimentaire : CQLP noue des partenariats avec Fleury Michon et une fromagerie

La marque des consommateurs C’est qui le patron?! (CQLP) certifiera bientôt deux « produits ingrédients …

Céréales : un effet ciseaux prix-charges à venir
Pour 2021-2022, le résultat courant moyen des céréaliers, avant MSA, est de 53 600 euros par unité de travail non salarié. Mais…
Fendt Ideal 7 : une moissonneuse qui tient ses promesses

« Plus de puissance, plus de débit, plus de confort », ce sont les mots de Fendt pour définir la gamme Ideal, lancée en 2017.…

Le 13 mai dernier était un grand jour pour Annabelle Deschamps : l’ouverture de “La cabane des Champs”,  sa boutique autonome de produits frais et locaux sur la commune d’Alvimare.
La Cabane des Champs met à l’honneur les produits locaux
Le 13 mai dernier était un grand jour pour Annabelle Deschamps : l’ouverture de “La Cabane des Champs”,  sa boutique autonome de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 288 €/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Union agricole
Consultez le journal L'Union agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal L'Union agricole